Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 04.04.2007   Retour à l'aperçu

France, Paris : le pasteur Claude Baty élu nouveau président de la Fédération protestante de France (FPF)

[Credits] Issu de la mouvance évangélique, le pasteur Claude Baty a été élu, pour quatre ans, dixième président de la Fédération protestante de France (FPF), principale instance représentative du protestantisme français. Il succèdera le 1er juillet prochain au pasteur Jean-Arnold de Clermont, à ce poste depuis 1999 et qui ne se représentait pas. Né en 1947, Claude Baty est pasteur à Paris-Alésia. Il incarne une voie médiane entre le pôle du protestantisme historique et la mouvance charismatique-pentecôtiste, en progression actuellement en France, un phénomène surtout lié au développement des Eglises d’émigration. Il devient ainsi le deuxième président évangélique de cette institution fondée en 1905, le premier étant l'évangélique Edouard Grüner (1905-1927). Ses vice-présidents sont Jean-François Collange, de l’Eglise protestante de la Confession d’Augsbourg d’Alsace et de Lorraine (EPCAAL) et Mme Victoria Kamondji de la Communauté des Eglises d’expressions africaines de France (CEAF).

Le nouveau Conseil s’est réuni dès son élection et a émis huit recommandations. Le dimanche 1er avril, l'assemblée générale les a examinées avant le culte d’installation du président Baty au Temple de l’Âme dans le 12e arrondissement.

Branche "traditionnelle"

Le pasteur Claude Baty fait partie de la branche "traditionnelle" des évangéliques. L'UEEL, fondée en 1849, relève du calvinisme et a fait cavalier seul à la suite du Concordat, refusant le financement des cultes par l'Etat. Elle a participé à la fondation de la FPF, créée pour être le représentant des protestants dans la discussion sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat. L'arrivée d'un évangélique n'est toutefois pas perçue comme une révolution à la FPF: "C'est un homme d'expérience, il est l'homme de la situation", qui peut être une "passerelle" entre les luthéro-réformés et des évangéliques, ces derniers étant considérés comme une force montante dans le protestantisme.

Lors d'une conférence de presse, le nouveau président a d’ailleurs tenu à préciser qu'il n'était "ni charismatique ni pentecôtiste". "Je n'y fais pas une allergie, mais je ne suis pas comme ça, c'est tout", a-t-il expliqué, en reconnaissant qu'il existait encore "de grandes différences entre les charismatiques et les réformés". Mais à l'instar de son prédécesseur, M. Baty s'est engagé à approfondir le dialogue entre les diverses communautés qui forment aujourd'hui le protestantisme.

L'action du nouveau président -qui prendra ses fonctions le 1er juillet- devrait s'inscrire "dans la continuité" de celle du pasteur Jean-Arnold de Clermont, notamment travailler et réfléchir davantage ensemble et rendre la fédération "plus visible au plan national et régional". Le président est élu par le Conseil, lui même élu par l'Assemblée générale, pour un mandat de 4 ans. Claude Baty prendra ses fonctions le 1er juillet pour un mandat de 4 ans.

La FPF compte 1.065 pasteurs, dont 196 femmes. 900.000 protestants font partie des églises membres de la fédération et 200.000 autres personnes se réclament du protestantisme, selon les chiffres de la fédération. C'est la troisième religion en France, après le catholicisme et l'islam.
 
Nouvel Obs : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20070330.OBS9836/les_protestants_de_franceelisent_leur_president.html
spcm : http://www.spcm.org/Journal/spip.php?article8240
Le Monde : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-890665@51-888624,0.html


Source: ENI/Nouvel Obs/spcm/Le Monde/EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"