Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 02.08.2007   Retour à l'aperçu

Italie, Rome : l'Alliance évangélique italienne s’exprime à propos du document de la Congrégation pour la doctrine de la foi publié le mardi 10 juillet

[Credits] Voici la prise de position de l’Alliance Evangélique italienne à propos du document de la Congrégation pour la doctrine de la foi rendu public le mardi 10 juillet 2007.

« Ne soyez pas troublés et n'ayez aucune crainte en votre cœur. »
(Jean 14:27)

Nul chrétien ne doit être troublé par le récent document de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (Vatican) qui réitère le jugement selon lequel les Églises protestantes ne sont pas « l'Église » parce qu'elles ne sont pas unies à l'Église catholique romaine. Il s'agit d'une conviction qui fait partie du magistère catholique, p.ex. avec Vatican II (Lumen Gentium) et Dominus Iesus (2000).

L'argument n'est pas nouveau, et il peut bien heurter le mouvement œcuménique, mais il est nécessaire qu'il heurte tout croyant et toute église sincères. La question en jeu est la suivante : aucune institution humaine n'a l'autorité de conférer des licences aux Églises pour qu'elles soient des Églises. Ce pouvoir appartient à Jésus-Christ par l'Esprit Saint, sur base de l'Écriture. En d'autres termes, l'Église est établie par le Seigneur Jésus là où deux ou trois personnes sont réunies en son nom, là où la Parole est préchée en vérité, les ordonnances (baptême et sainte Cène) sont dûment administrées et où l'on vit radicalement en tant que disciple. Lorsque c'est le cas, peu importe qu'une institution humaine ajoute d'autres critères ( p.ex. l'Eucharistie catholique et l'Ordre catholique) afin que l'Église soit l'Église. Les églises évangéliques refusent de se considérer comme des églises de « série B » (c.-à-d. d'une catégorie inférieure) simplement parce que l'Église romaine l'aurait dit. Leur identité reste avec Dieu, non pas avec le pape ni avec la hiérarchie.

Ce document est plus « romain » que « catholique ». N'est-ce pas là le génie du catholicisme romain que d'être à même de conjuguer le centralisme de Rome avec l'universalité catholique en faisant pencher la balance d'un côté ou de l'autre ?
Néanmoins, l'Évangile invite chaque personne et toute Église à se réformer continuellement à la lumière de la Parole de Dieu, en abandonnant ses équilibres impropres. À l'évidence, le catholicisme de ce document se soucie plus se consolider sa propre identité que de suivre le souffle de l'Esprit Saint.

Pasteur Roberto Mazzeschi
Président de l'Alliance évangélique italienne

Rome, le 11 juillet 2007

Traduction Christel Lamère NGNAMBI



Source: Alleanza Evangelica Italiana/CPDH

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"