Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 02.09.2006   Retour à l'aperçu

AGIR ENSEMBLE: Rick Warren, grand sponsor dans la lutte contre le sida «Quand vous aimez les gens, vous utilisez de l’argent»

[Credits] Rick Warren, pasteur, auteur à succès, stratège global et philanthrope, croit en l’utilisation de l’argent pour le bien et pour Dieu. Warren, qui avec son épouse Kay donne 90 % de la fortune du couple à des œuvres philanthropiques, s’est adressé les 10-11 août à un auditoire d’organisations à base religieuse juste avant la Conférence mondiale sur le SIDA de Toronto.

« Le meilleur usage de l’argent consiste à aider d’autres gens », dit Warren. « Nous utilisons de l’argent et nous aimons les gens. Si vous inversez ces termes, vous aimez l’argent et vous commencez à utiliser les gens. Notre message est qu’il est plus béni de donner que de recevoir et nous avons constaté que c’est absolument vrai ».

Parlant de la différence entre freiner la pandémie et stopper la pandémie, Warren dit qu’il y a de grandes discussions sur des questions telles que l’échange des seringues, l’utilisation de préservatifs et la limitation du nombre de partenaires. Bien qu’il soit d’accord avec le fait que ces procédés peuvent freiner la pandémie, il est convaincu qu’elles ne vont pas la stopper, car pour cela, dit-il, il faut la foi, comme par exemple de se réserver pour le mariage. Selon Warren, « il est difficile d’être fidèle sans la foi (= ‘fides’ en latin). En fait, vous ne pouvez pas être fidèle sans que la ‘fides’, la foi soit de la partie. »

Visant une solution à long-terme du VIH et du SIDA, Warren utilise une stratégie appelée EGLISE ( original américain : CHURCH), soit six choses que chaque église locale peut faire.

E = Empathie ; charité et confort,

G = Garantie ; aide, conseils et examens. Quand il propose que les églises soient utilisées comme centres de dépistage, Warren est persuadé que cela serait un signal fort. « Si l’église dit que c’est sûr d’être examiné ici, et que c’est OK d’être positif, cela pourrait réduire la stigmatisation ».

L = Lancer une armée de bénévoles. Selon Rick Warren, il y a 2,3 milliards de croyants chrétiens, ce qui représente potentiellement le plus grand mouvement de bénévoles au monde.

I = Initiatives en vue de réduire la stigmatisation.

S = Santé ; promotion d’un style de vie sain, de comportements sains. Finalement :

E = Entraide ; médicaments, nourriture.

Les Warren affirment que la coordination est essentielle eu égard aux divers flux financiers investis dans la recherche d’une solution aux problèmes du VIH et du SIDA. « Lorsque j’ai pris la parole cette année au Forum économique mondial de Davos, j’ai dit : vous êtes aux deux tiers du chemin. Oui, vous avez besoin des gouvernements et de l’économie, mais vous avez aussi besoin des églises. Vous avez besoin des églises parce qu’elles ont la capacité de distribution, les bénévoles et la crédibilité au niveau local. »

Rick et Kay Warren proclament que le moyen le plus rapide pour mettre en marche les membres des églises est de les exposer directement à l’immensité de la souffrance. Selon Rick Warren : « Il n’y a pas besoin d’aller outre-mer. Vous pouvez aider des gens dans votre propre communauté. Le plan PEACE (= paix) vise à coordonner l’action de différentes organisations ; chacune d’entre elles continue à faire ce qu’elle sait le mieux faire, mais elles le font de façon coordonnée à travers des églises locales ». Il explique que PEACE veut dire établir des Partenariats entre églises locales, Equiper, former des responsables dynamiques, Aider les pauvres, mettre en place un programme de soins Curatifs en faveur des malades, Eduquer la génération montante.

Les effets de ces initiatives se mesurent en termes de vies transformées. «Ils peuvent être mesurés lorsque vous voyez une personne proche de la mort qui six mois plus tard est en bonne santé, grâce à une alimentation et des soins médicaux appropriés ; c’est assez incroyable.» Les Warren mesurent également les résultats en déterminant si une église a été mobilisée pour jouer son rôle. Ils n’acceptent pas de travailler selon les schémas traditionnels. Rick Warren relève : «Trop longtemps, la majeure partie de l’aide a été fournie par d’autres organisations que j’appelle para-ecclésiales, sans faire appel au potentiel des églises » .

Rick et Kay Warren ne se satisfont pas de résultats en termes de dons financiers. Ils veulent mobiliser les millions de personnes qui ont envie de faire bouger les choses. «Notre but est d’inventer des méthodes simples permettant à chacun de faire quelque chose», dit Rick Warren.

Lorsqu’on lui demande quelle peut être la contribution spécifique des chrétiens à la recherche de solutions au VIH et au SIDA, il répond : « La première chose que les chrétiens apportent est l’espoir » et il ajoute : »Rien n’apporte autant d’espoir que Jésus Christ. Les chrétiens sont capables de contribuer à répondre au VIH et au SIDA en offrant de l’amour, de la compassion, le plus grand nombre de bénévoles, le système de distribution le plus étendu et la crédibilité au niveau local. Nous offrons le pouvoir du plan de Dieu en faveur de la vie. Il y a tant de choses que seule l’église peut offrir. C’est pour cela que nous participons à cette pré-conférence et que nous participerons à la conférence de la semaine prochaine ».

Par Claudia Carthaus
12 août 2006

Traduction Frédy Schmid/eemni


Source: Agir ensemble

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"