Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 23.10.2006   Retour à l'aperçu

Inde : des chrétiens agressés durant un culte d’adoration

[Credits] L’organisation américaine International Christian Concern (ICC) vient d’être informée qu’un groupe d’environ 50 militants Hindu de la partie nord d’Uttranchal a agressé deux chrétiens durant le culte de dimanche avant de les accuser de porter atteinte aux libertés religieuses.

Les activistes de Bajrang Dal, la branche de la Jeunesse de Vishwa Hindu Parishad ou Conseil Hindu Mondial, avait agressé Salvin et Simon, deux chrétiens de l’Eglise Pentécôtiste du Plein Evangile. Les faits se sont déroulés le 24 Septembre au moment du culte d’adorationdans une maison louée dans la localite de Kasipur.

Apres les avoir tabassés ; ils les ont emmenés de force au commissariat de la localite où ils les ont accusés d’injures à l’endroit de la religion Hindu , a rapporté à L’ICC le Révérend Madhu Chandra, le Responsable de AICC ( All Indian Christian Council).

La police a au préalable conduit les deux chretiens blessés à L’Hôpital pour leur permettre de recevoir les premiers soins et les a ensuite accusés en s’appuyant sur l’article 298 du Code Pénal Indien pour atteinte aux libertés religieuses. Toutefois, aussi bien les victimes que les autres membres de cette Eglise locale ont refutés ces accusations.

Plus tard une femme chrétienne du nom de Sariyu Prakash de l’Eglise Méthodiste locale, les voisisns des victimes ainsi que Rakesh Kumar, le proprietaire de la maison qui abrite l’Eglise, ont aussi porté plainte contre les activistes du groupe Bajrang Dal.

La police a enregistré la plainte pour émeute, actes criminels, provocation à domicile, menace et intimidation, des actes condamnés par les sections 148, 351, 452, 323 et 506 du Code Pénal indien.
Cependant, après l’enregistrment de la plainte, Raju Agarwal, un ancien dignitaire du Parti nationaliste Hindu (Baratya Janata Party), menace les plaignants de retirer leur plainte sous peine de faire face à des conséquences incalculables( affreuses).

Agarwal aurait même pressé Kumar de renvoyer les chrétiens de sa maison.

La communaute chrétienne locale chercherait un terrain d’entente avec les agresseurs suite aux pressions et menaces.

Un officier de police, G.C. Tamta rapporte à l’IACC qu’il n’y avait eu jusque-là aucune arrestation et que la police continuait les investigations sur les allégations des deux parties.

La court de justice locale n’a pas encore annoncé la date de la première audition, quand le compromis est susceptible d’avoir lieu.

Condamnant « les crimes barbares » contre cette communauté chrétienne minoritaire par « les fanatiques religieux, » l’AICC a exigé que les coupables soient punis et des membres de la communauté chrétienne soient protégés conformenent a la loi en vigueur.

Il y a seulement 27.100 chretiens à Uttranchal sur une population totale d’environ 8,4 millions d’habitants.

Le BJP a tenu sa réunion exécutive nationale à Uttaranchal le mois dernier. Les prochaines élections d’état auront lieu début 2007, et le BJP a déjà commencé les préparatifs. L’état est actuellement régné par le congrès.
Le departement est actuellement dirigé par le Congrès.

Proposée par les responsables de ICC - Traduit par J. Mensah


le vendredi 20 octobre 2006


Source: Le Journal chrétien

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"