Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 22.03.2006   Retour à l'aperçu

Autriche, Vienne: la 5e consultation internationale à Vienne planche sur les Principes Sociaux

Consultation sur les Principes Sociaux[Credits] La 5e consultation internationale de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) a étudié avec une attention soutenue un document de l'église, "les Principes Sociaux de l'Eglise Evangélique Méthodiste". Ce document indique les lignes essentielles, fait des recommandations en vue d'une conduite chrétienne et aborde dans une perspective chrétienne les domaines suivants :
1. La nature
2. La communauté humaine
3. La communauté sociale
4. La communauté économique
5. La communauté politique
6. La communauté mondiale

Au sein de l'Eglise Evangélique Méthodiste, il est de tradition depuis longtemps déjà de débattre de façon critique de sujets de société, de questions économiques et politiques dans le cadre d'un document ecclésial. L'Eglise a publié semblable document pour la première fois sous cette forme en 1908.

A Vienne, plus de 60 personnes venues des USA et de 15 pays européens ont pris part à la consultation. L'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) fêtera en 2008 le centenaire des "Principes Sociaux". Dans cette perspective, la consultation réunie à Vienne entend actualiser dans le fond et la forme les Principes Sociaux d'une façon qui convienne à la communauté mondiale de l'Eglise Evangélique Méthodiste. En Europe, en Asie et en Afrique, on émet depuis longtemps déjà des critiques quant à la domination de la langue et quant aux propositions de solution nord-américaines tout en affirmant, certes, le bien fondé des Principes Sociaux.

Les participants à la consultation étaient des représentants de trois hautes instances de l'EEM, de la commission "Eglise et Société", de la Commission "pour la formation supérieure et le ministère" et du "Conseil Mondial de la Mission». A leur nombre s'ajoutent des évêques, des pasteurs, des professeurs, et des laïcs des pays déjà cités. Dans leur intervention initiale, l'évêque Heinrich Bolleter et ensuite le secrétaire général de la Commission "Eglise et Société" de Washington, D. James Winkler, orienteront finement le débat; la consultation suivra alors deux exposés fondamentaux, l'un du Prof. Dr. Karl Kumpfmüller de Graz, Autriche, et l'autre du Prof. Dr. Watt. Douglas Meeks de Nashville, USA.

La consultation entend se limiter à deux domaines spécialisés seulement:
- Dieu - l'argent - la globalisation et
- guerre et paix
Kumpfmüller soulignait la réalité du fossé toujours plus marqué entre pauvres et riches dans le monde et la concentration du pouvoir et de l'argent en trois centres de décision dans le monde (les USA, l'UE et le Japon / Hongkong). Meeks suggérait de son côtéque l’on oriente l'action économique et politique en fonction de l'économie de Dieu qui apprête une table pour tous. Le problème spécifique auquel l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) (et au fond, peut-être, toutes les églises) doit se confronter, c'est la pauvreté dans le monde et notre relation avec les biens. Nous voyons-nous comme des gérants des biens qui nous ont été confiés (ce serait la perspective biblique) ou comme quelqu'un qui pourrait disposer à sa guise de sa vie et décider royalement de l'usage de ses biens ? Dès lors que la pauvreté ne cesse de grandir dans le monde, il ne peut être question seulement d'apporter de l'aide d’urgence, même si cela peut être nécessaire ici ou là, mais il importe de chercher à changer les structures mêmes qui produisent la pauvreté sous l'apparence de la légalité.
Sur le thème de la guerre et de la paix on a attiré l'attention sur l'éducation à la paix, mission de l'église. Dans aucun document connu n'est abordé le trafic d'armes, qu'il soit légal ou illégal. Le rôle de la guerre a changé. Des confrontations armées de toute sorte sont possibles parce que les armes sont disponibles. Le problème des enfants soldats n'y est pas étranger de même que la formation de milices privées. Il y avait unanimité pour dire que la guerre était incompatible avec les enseignements et l'exemple du Christ. C'est déjà codifié dans les Principes Sociaux.

Les discussions au cours de la consultation étaient menées avec passion et franchise. Tous les participants avaient l'impression d'avoir été entendus. Pourtant, il fut décidé de poursuivre de telles discussions, si l'on veut parvenir au renouvellement de la pensée et par voie de conséquence amorcer des changements dans les structures de l'Eglise. Et on s'est aussi déclaré prêt à étendre les consultations. Cette consultation doit non seulement inclure les participants et participantes de rencontres internationales, mais aussi l'église dans son ensemble et à tous les niveaux. Le processus de discussions ouvertes ne doit pas s'achever à la Conférence Générale en 2008, mais se poursuivre bien au-delà.
Pendant la consultation a été présenté la déclaration sociale du Conseil Oecuménique des Eglises en Autriche. On a suivi avec un grand intérêt l'histoire de ce texte et son efficacité publique. Il y a aussi eu unanimité sur la nécessité de partager les résultats de cette consultation et d'autres consultations avec le conseil mondial méthodiste ainsi qu’avec des groupements oecuméniques tels que le Conseil Oecuménique des Eglises, la Conférence des Eglises Européennes (KEK) et la Communion des Eglises Protestantes en Europe (Concorde de Leuenberg). Chaque Eglise est invitée à recevoir les retour pour que la discussion sur les questions principales de la foi et de la vie ne reste pas confinée dans le cercle confessionnel propre à chacun.
Helmut Nausner
Le 6 mars 2006

Voir le site de l’EEM en Autriche: http://www.emk.at/aktuell/InformationKonsultation.html


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"