Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 09.05.2006   Retour à l'aperçu

Prostitution en marge de la Coupe du monde de football : « Esclavage moderne »

[Credits] « Alors que l’Allemagne organise la Coupe du Monde de football 2006, on annonce l’acheminement de 40 000 femmes d’Europe centrale et orientale à des fins de prostitution, en marge de cet évènement sportif international », dénonce un communiqué de l’association « Femina Europa » qui lance une pétition (http://catwepetition.ouvaton.org) pour dénoncer ce « commerce humain ».

Car, précise le communiqué, « 'Le football et le sexe vont de pair' déclare l’avocat d’un immense complexe prévu à ce commerce et situé à proximité du stade de Berlin, dans un pays où la prostitution volontaire est légalisée ».

C’est pourquoi l’Association Femina Europa (info@femina-europa.com), présidée par Mme Elizabeth Montfort, se dit « scandalisée par l’organisation de ce commerce humain à l’opposé de l’esprit sportif ».

« L’esclavage moderne, à l’encontre des femmes les plus vulnérables, est contraire aux valeurs de l’Europe, telles qu’affirmées dans tous les traités européens ainsi que dans la Charte européenne des Droits Fondamentaux (articles 1, 3 et 5). Cette pratique est un déni de la dignité et de l’intégrité de la femme. C’est la raison pour laquelle, Femina Europa soutient la pétition de la Coalition internationale contre la traite des femmes (CATW) », indique le même communiqué.

Femina Europa demande en effet à tous les gouvernements de l’Union européenne de « signer et de ratifier la Convention de l’ONU du 2 décembre 1949 qui reconnaît « le lien entre traite et prostitution et condamne toute forme d’exploitation de la prostitution, même si la victime est consentante », et invite tous ceux qui s’opposent à l’exploitation sexuelle et commerciale des femmes à signer cette pétition.

De son coté, le chanteur Philippe Decourroux a composé une chanson pour la circonstance pour dénoncer le sort imparti à ces femmes et en appeler à un sursaut des consciences. Il va essayer de la proposer à une vedette de la chanson française et, si Dieu le veut, de la diffuser avant le 9 juin.


Les filles de l’Est

Elles rêvaient comme rêvent les filles de leur âge
Elles rêvaient comme on rêve quand on a 17 ans
Elles rêvaient de quitter leur quartier leur village
Et puis un jour d’aimer et d’avoir des enfants
Les filles de l’Est
Elles rêvaient d’échapper à ce destin trop dur
Qui avait condamné leurs mères derrière le mur
Elles rêvaient d’évasion, à mille lieux de croire
À la pire des prisons, au pire des cauchemars
Les filles de l’Est

Oksana, Marouchka et les autres
Piégées par des barbares elles pouvaient pas savoir
Esclaves dans la gueule de ces chiens
Elles étaient innocentes
Ils les ont faites putains

Je déclare la guerre à tous les salopards
Tous les marchands de chair et tous les charognards
Ceux qui vendent des filles contre quelques dollars
Et ceux qui les ont prises sans chercher à savoir
Je déclare coupables tous ceux qui ne font rien
Politiques et notables qui s’en lavent les mains
Je déclare coupables tous les porcs dégueulasses
Capables d’oser encore se r’garder dans la glace
Je déclare la guerre au marché de la honte
Et des vies qu’on enterre dans des bordels immondes
Et au nom des victimes, j’appelle à se lever
Pour dénoncer ce crime contre l’humanité

Oksana, Marouchka et les autres
Si pour vous c’est trop tard
Un jour ils vont payer
Vos larmes et vos corps déchirés
On laissera pas tomber on va pas oublier
Les filles de l’Est

Mardi 2 mai 2006


Source: http://catwepetition.ouvaton.org

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"