Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 22.06.2006   Retour à l'aperçu

Suisse / France / Afrique du Nord : Conférence Annuelle de l'Eglise Evangélique Méthodiste du 15 juin au 18 juin à Winterthur (Suisse)

[Credits] Les grandes lignes
La Conférence Annuelle 2006 tient ses travaux dans les locaux de l’Eglise Réformée Cantonale de Winterthur sous une chaleur accablante. La CA est l’instance synodale de l’Eglise Evangélique Méthodiste chargée d’aborder les questions d’actualité et de donner des impulsions spirituelles tout en gérant les affaires courantes de l’Eglise. Laïcs et pasteurs sont représentés à parité. Elle s'achève dimanche, le 18 juin 2006, par un culte solennel d'ordination. Le thème de ces journées de travail et de rencontres est la joie: "Réjouis - toi, tu as un avenir". Un programme ludique est mis en place dimanche après-midi sous la double thématique: "eh , ne te mets pas en colère!" et "eh, réjouis-toi!".

JEUDI

Début de la Conférence Annuelle 2006 à Winterthur


La Conférence Annuelle Suisse/France/Afrique du Nord 2006 de l’Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) a débuté le 15 au matin à Winterthur solennellement. Le culte d’ouverture a commencé avec la chanson à succès d’Amy Grant "Sing your praises to the Lord" sur les chapeaux de roue. Le groupe de l’EEM d’Embrachertal conduisait les délégués dans un temps rythmé de louange et de prière.

La pasteure Caroline Schröder-Field saluait la Conférence en donnant des explications sur la couleur phare de la conférence: orange. Que signifie la couleur orange ? Est-ce la couleur de la joie ? Est-ce le ton même de toutes les consultations et rencontres prévues lors de la Conférence? En donnant un coup de sifflet, elle symbolisait le démarrage de la Conférence.

Au début de son sermon, le pasteur Matthias Fankhauser (EEM d’Embrachertal) a projeté un court-métrage, qui montrait les visages rayonnant de joie de personnes qui se saluent et s’embrassent, et il y a apporté le commentaire suivant : l’amour appartient à l’actualité. Matthias Fankhauser s’est demandé s’il est possible de se réjouir de nos jours comme le suggère le thème de la Conférence "hé, réjouis — toi !". Peut-on se réjouir à la commande ? Le vécu de beaucoup de gens ne semble-t-il pas contredire cet élan ? Il décrit la plus grande expérience humaine en un mot : se sentir aimé. "La raison pour laquelle Dieu t’aime, tient à un seul fait : tu es sa créature. Il se réjouit de ce qu’il a fait là." A travers ce message, la Conférence encouragera les communautés à atteindre les gens avec l’Evangile. "Hé, réjouis — toi — tu es aimé".

A la fin du culte, le comité organisateur de la Conférence saluait l’évêque Patrick Streiff pour sa première Conférence Annuelle Suisse/France/Afrique du Nord. Dans son discours de bienvenue, l’évêque Streiff a souligné sa reconnaissance pour le soutien que lui et sa femme ont reçu depuis son entrée en fonction. Il a demandé à la Conférence de faire preuve à son égard de bienveillance dans la présidence de la Conférence. Après avoir relevé les points importants à l’ordre du jour, il soulignait ce qui lui tenait à cœur : l’Eglise en tant que mission.

La rencontre francophone

Animée par le surintendant Daniel Nussbaumer, cette rencontre fixée au jeudi après-midi se voulait moment de partage informel sur la réalité du district francophone.

CMFT

D’emblée, le surintendant a fait le point sur le Centre Méthodiste de Formation Théologique (CMFT), un organe de travail du district francophone en pleine mutation. La pastorale relève de cette commission de même que la commission de réflexion théologique. En son nom, Robert Gillet évoque devant les délégués le travail entrepris par la commission théologique sur l’homosexualité, dont la pastorale a pris connaissance et débattu avec dignité. C’est le premier dossier appelé à servir de base de réflexion dans les communautés locales.

Discussion sur l’homosexualité

La majorité du corps pastoral francophone a ressenti le désir de se prononcer sur ce thème-là si disputé pour donner une ligne directrice à nos églises. Il a adopté (moins trois voix) une courte déclaration précisant sa ligne de pensée en lui ajoutant la déclaration de l’AEF (voir EEMNI : http://eemnews.umc-europe.org/2006/mai/30-12.php).
Les discussions lors de la pastorale ont moins porté sur le travail théologique de la commission que sur une prise de position du Cabinet qui figure en annexe de son rapport 2006, qui, tout en se défendant d’orienter le débat, légitime au cas échéant l’intégration dans l’église locale ou dans une oeuvre dépendant de l’Eglise d’une personne revendiquant son homosexualité.
Cette suggestion fort controversée provoque de vives réactions dans les rangs des délégués francophones, qui feront savoir à la CA leur plus vive réprobation. Ils le feront au cours de la session de vendredi après-midi à travers une déclaration appuyée par 31 co-signataires (voir plus loin).
Le sujet est difficile. L’Eglise dans son ensemble doit relever le défi de l’accompagnement des personnes homosexuelles. En la matière, il faut savoir faire preuve d’ouverture, accepter de se laisser interpeller et penser aux pasteurs confrontés à ces questions dans leurs églises respectives et, quoi qu’il en soit, ne pas créer plus de blessures qu’il n’en existe déjà.
Notons la suggestion émise par Pierre Bertololi, que des laïques soient également mis à contribution dans le domaine de la réflexion théologique.

Formation des laïques

La formation des laïques est de première importance, mais le CMFT a de la peine à avancer dans ce domaine. Pour l’instant, le cours de base pour prédicateur laïque fait l’objet d’une révision.
Une discussion suit sur la forme que cette formation des laïques doit prendre à l’avenir, quand on sait le peu de succès remporté par les week-ends de formation du mois de janvier. Suggestion est faite que les membres de la commission de formation proposent aux églises locales des cycles d’études thématiques correspondant à leurs besoins. Une collaboration avec d’autres instances de formation (autres dénominations) serait aussi la bienvenue, pense un autre délégué. Le pasteur Pierre Geiser évoque de son côté les offres du Bienenberg, des baptistes et des libristes à travers l’Ecole pastorale de Massy et la réalisation d’un superbe catéchisme pour jeunes sous les auspices de l’Association des Eglises de Professants (AEPF) juste avant sa prochaine dissolution.

Devenir des Eglises méthodistes de Strasbourg

Le pasteur René Lamey informe les délégués de la décision prise par les deux communautés méthodistes strasbourgeoises Sion et Emmanuel de procéder à leur fusion le 25 mai dernier. Les membres éliront en septembre un nouveau conseil qui définira la nature de l’engagement de l’Eglise Evangélique Méthodiste de Strasbourg (en matière d’édification et d’évangélisation).
Les votes favorables à la fusion représentaient 80% des voix pour Sion et 78% des voix pour Emmanuel.
Cette décision représente un grand soulagement pour les pasteurs et les conseils d’église: les deux églises unissent dorénavant leurs forces non pas pour se recroqueviller mais pour se développer.
A la rentrée débutera le travail de l’équipe pastorale. Fonctionner comme une seule église et faire équipe pastorale constitue une véritable défi que tous entendent relever localement.

La Traversée

Tout en exerçant un mi-temps au service de l’EEM de Strasbourg, la pasteure Claire-Lise Meissner consacrera le restant de son temps à l’animation pastorale de l’association "La Traversée». Fondée 6 ans auparavant sur une base interdénominationnelle, ”La Traversée” sera un lieu d’accompagnement et d’accueil à Strasbourg pour répondre au besoin de relations d’aide dans et en dehors des communautés. Elle fera appel à diverses compétences (psychologique et psychiâtrique et pastorale).
Cette association est hébergée par le home de la congrégation des diaconesses de Bethesda et reçoit son soutien spirituel. Les soeurs entrent dans cette vision, soutiennent activement cette association naissante. Connnexio apporte une partie du financement de ce projet, parce qu’il juge que la Traversée entre dans le champ de mission de l’Eglise.

Muntzenheim

L’Eglise de Muntzenheim a agrandi ses locaux et les inaugure le 30 septembre prochain pour les officiels et le 1er octobre lors d’un culte solennel. L’église y travaillait depuis trois ans.

En route

Le rédacteur du mensuel francophone de l’Eglise En route invite les délégués à promouvoir les abonnements et recueille diverses propositions de l’auditoire: pourquoi ne pas accorder d’office un abonnement au journal à tous les membres de l’église, comme l’envisage le côté germanophone? Le comité de rédaction examinera cette proposition comme l’autre proposition de revenir à une formule plus économique.

Le Projet VIE avec Bernard Lehmann
Le pasteur Bernard Lehmann, président de l’UEEMF, milite pour une église motivée, de qualité et missionnaire... Sa préoccupation majeure est la santé spirituelle de l’Eglise et des oeuvres de l’EEM. Partant que les bons fruits procèdent d’un bon arbre, il suggère que l’on se concentre sur «la qualité de l’arbre» pour que l’on porte tous du fruit qui demeure. Il évoque la nécessité pour laïques et pasteurs de partager leur foi pour l’avancement de la mission à l’échelle des régions. Les collaborations transversales d’une église à l’autre serviront à l’encouragement de tous et au progrès de l’oeuvre de Dieu.
Au cours de la Journée de l’Union (Ascension), l’union était présentée à travers ses forces vives en trois lieux différents (Suisse romande, Sud-Ouest et Sud-Est). Il appelle de ses voeux et de ses prières le développement d’une église prête à devenir un croissant fertile en France avec l’implantation de nouvelles églises, dans la droite ligne de ce qu’envisage la CNEF ‘une nouvelle église pour 1000 habitants).

Le nouveau Règlement de l’Eglise

Tous les délégués ont reçu la nouvelle mouture du Règlement de l’Eglise en français. La nomenclature n’est pas encore définitivement arrêtée. La révision se poursuit. La version francophone ne retient que les articles à portée universelle et en écarte certains spécifiques à l’EEM/UMC aux Etats Unis.

Rapport du Comité Directeur Suisse: médias et relations publiques

Pendant la session francophone se tenait une session portant sur le devenir du journal alémanique de l’EEM Suisse "Kirche und Welt". Le président, Christoph Schluep, confirme son retrait du journal d'ici la fin de l'année, en raison de son désaccord avec la nouvelle ligne éditoriale du journal. Andy Schindler, rédacteur jusqu'ici du journal, annonce aussi son départ de la rédaction du journal "Kirche+welt" à la fin de l'année 2006. Il fait ses adieux au journal "Kirche+welt", à ses lecteurs, à ses collaborateurs, et en particulier il remercie les deux derniers présidents de la commission de rédaction, Urs Eschbach et Christoph Schluep, pour leur collaboration féconde.

Un nouveau concept de communication : au cours de l'année écoulée, une commission placée sous la direction de Nancy Bolleter a travaillé intensivement à l’élaboration d’un nouveau concept de communication pour l'EEM / Suisse et présenté les résultats de son travail au Comité Directeur, qui l’a accepté en novembre. En février 2006, le Comité Directeur a élu la nouvelle commission "médias et relations publiques" appelée à suivre la nouvelle orientation.

Quels seront les répercussions de ces efforts de communication de l'EEM en Suisse ? Le premier effet visible est la publication de la nouvelle brochure de présentation de l'EEM publiée à la mi-juin 2006. Ensuite "Kirche+welt" adopte un nouveau positionnement: à partir de 2007, il deviendra le journal de tous les membres de l'EEM et sera systématiquement diffusé à tous les membres de l'Eglise et non plus aux seuls abonnés du journal. Il redeviendra le moyen de communication de l'église dans son ensemble avec tous ses membres et amis. Il relayera les lignes directrices de l'Eglise et l’aidera à conforter son identité.

Le poste de rédacteur du journal "kirche+welt"et du "chargé de communication de l'EEM" seront pourvus d'ici le 1.1.2007.


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"