Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 22.06.2006   Retour à l'aperçu

Suisse, Winterthur : CA 2006 de l’EEM Suisse/France/Afrique du Nord — La journée de samedi 17 - (4) Afrique du Nord - Questions théologiques et ecclésiologiques - EEM et FEPS - Commission Eglise et Société

[Credits] Afrique du Nord
Le surintendant Daniel Nussbaumer en charge de l’EEM en Afrique du Nord salue la forte délégation de l’Eglise Evangélique Méthodiste présente à la CA et la prie d’avancer sur l’estrade. Il les remercie chaleureusement pour leur engagement fructueux et si difficile en Algérie et Tunisie. Une nouvelle loi religieuse très restrictive en matière de liberté complique manifestement le travail, explique Daniel Nussbaumer. Toute personne possédant des documents ou objets susceptibles de conduire à la conversion d’un musulman encourt des peines de prison et des amendes.
Le travail se poursuit et s’étend avec bonheur en certains lieux. De nouvelles communautés se forment ou d'autres existantes rejoignent l'EEM. Et ce grâce au travail infatigable de beaucoup de pionniers de l'Evangile. Malgré sa dimension limitée, l'EEM en Algérie joue un rôle important dans la vie religieuse. Rien que par sa présence depuis 100 ans, mais aussi par son rayonnement missionaire qui se reflète par l'expansion de ses communautés. Sur Alger, le ministère de Sr. Vroni Hofer est très apprécié comme celui des pasteurs suffragants. Un pasteur en titre s’installe cet été à Alger pour s’occuper de la communauté d’Alger. Comme ailleurs dans le monde, l’EEM en Algérie joue le rôle de pont/médiation/liaison entre communautés protestantes et évangéliques. Elle a été et reste le fer de lance de l’Eglise Protestante d’Algérie. Plusieurs pasteurs méthodistes font partie de son bureau: le pasteur Hugh Johnson comme président d’honneur, le pasteur Ueli Sennhauser comme président et le pasteur Abdenour Ait Abdelmalek comme secrétaire. Le surintendant Daniel Nussbaumer concluait ses propos en exprimant sa reconnaissance à tous les collaborateurs et à Dieu pour son action.

Commission pour les questions théologiques et ecclésiologiques

La Conférence Annuelle 2006 de l'EEM est revenu sur le rapport de la commission chargée des questions théologiques et ecclésiologiques.

L'EEM au sein de la FEPS : Urs Schweizer, assistant de l'évêque Patrick Streiff, rappelait brièvement l'histoire de la collaboration de l'EEM avec la Fédération des Eglises Protestantes de Suisse (FEPS) à l'intérieur de laquelle elle occupe un statut spécial. L’EEM a toujours été d’un apport positif pour la FEPS: «nous y avons défendu les thèses de l’évangélisation et de la piété vécue, mais nous étions perçus souvent comme une branche bizarre à la FEPS. Ns payons 30 000 FS d’adhésion à la FEPS, chiffre bien inférieur à la contribution des églises cantonales» ajoute Urs Schweizer.
Entre temps, il y a eu un changement d’orientation au sein de la FEPS. La situation des églises en Suisse est telle qu’elle a obligé les églises à resserrer les rangs et la FEPS s’est demandé si elle ne devait pas devenir une fédération d’églises réformées.
D’où l’interogation de la commission des questions théologiques et ecclésiologiques de l’EEM: faut-il rester membre de cette FEPS nouvelle mouture dans le futur? Les membres de la Conférence ont voté très fortement pour le maintien de l'EEM au sein de cette Fédération (FEPS.
Et les arguments avancés sont nombreux: L’EEM dispose à ce jour de portes d’entrée non négligeables. Elle a accès aux médias, aux centres d’accueil d’immigrés, aux droits d’auteur et aux aumôneries d’hôpitaux et de prisons. Sortir de la fédération aurait des conséquences néfastes, l’EEM tomberait dans la marginalité. L’évêque Patrick Streiff évoque aussi les fruits positifs de la Concorde de Leuenberg (aujourd’hui plus connue sous le nom de CEPE - Communauté des Eglises Protestantes d’Europe) qui implique reconnaissance mutuelleentre Eglises partenaires (Eglises réformées, luthériennes et méthodistes). «Ce réseau très fort nous porte»».
Malgré les défauts actuels, la famille méthodiste s’avère très heureuse d’appartenir à la FEPS. «?Nous y avons un statut clair, une situation claire et cela nous aide beaucoup. C’est important dans nos rapports avec les autorités. Nous sommes peut-être branche bizarre, mais en attendant cela nous sert beaucoup sur le plan social. Nous pouvons accomplir des services importants que d’autres ne peuvent remplir?» ainsi s’exprimait un des intervenants.

Commission Eglise et Société : la commission a émis une résolution au sujet de la "pauvreté". «A partir de l’amour du Christ pour les hommes, nous ne pouvons pas accepter qu’une très grande majorité vivent dans des conditions très pauvres». Dans son intervention, Joerg Niederer, président de la commission, a évoqué brièvement l'aide au développement et le remboursement des dettes au Tiers-Monde ainsi que le caractère problématique et structurel de la pauvreté. «Le service de la dette des pays pauvres atteint des sommes phénoménales. Pour chaque franc reçu, les pays pauvres versent 2 F. Il faut lutter pour le développement du commerce équitable, l’annulation des dettes et la hausse de l’aide au développement à 0.7/1000 du PUB». Joerg Niederer a rapproché la question de la pauvreté endémique de la question de l’immigration et du droit d’asile qui font précisément l’objet d’une consultation populaire en Suisse. Il faut changer les flux financiers pour ne plus voir des milliers de pauvres envahir nos pays riches.
Sur les lois concernant le droit d’asile, l’EEM ne souhaite pas le durcissement de la législation déjà fort restrictive. La nouvelle loi sur l’immigration comprend pour moitié des éléments d’ordre pénal, elle accentue le volet répressif. Si cette loi est adoptée, des milliers de personnes feront l’objet de poursuites pénales, les sans papiers, les personnes suisses mariées à des ressortissants du tiers monde (en dehors de l’Europe), des gens cherchant seulement à survivre sous nos cieux, ceux là feront l’objet d’une politique essentiellement répressive. Le regroupement familial est renvoyé aux calendes grecques suivant la nouvelle loi. Bref, le droit des citoyens serait fortement lésé.
Le pays le plus endetté au monde, ce sont les Etats Unis, pays engagé dans diverses guerres. 109 évêques méthodistes ont signé une pétition, un appel à mettre fin à la guerre en Irak mais aussi à provoquer notre prise de conscience.....
Cette pétition (en français) peut être signée en ligne sous http://kug.umc-europe.org/dokumente/friedensaufruf_bischoefe/declaration.htm.
Une nouvelle version du credo social existe depuis peu en allemand. Transcrire ce credo en rap serait une bonne idée. On cherche donc des volontaires talentueux pour mettre en musique le Credo Social. Avis aux amateurs.



-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"