Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 25.02.2006   Retour à l'aperçu

COE: l’Assemblée élit le nouveau comité central du COE et le collège des présidents

[Credits] Les organes directeurs du Conseil œcuménique des Eglises ont été renouvelés lors des élections qui ont eu lieu le 22 février, lors de l'Assemblée qui se tient à Porto Alegre du 14 au 23 février.

L'Assemblée a élu les 150 membres du Comité central et les 8 présidents qui conduiront les destinées du COE dans les années à venir.

Le Comité central est le lieu des décisions majeures de la vie du COE entre deux assemblées. Celui qui a été élu ce mercredi est composé notamment de 63 femmes (42% du comité), de 22 jeunes (15%) et de six personnes issues de peuples autochtones (4%). 97 des membres du Comité sont ordonnés (65%).

Les élections ont été préparées par le Comité des désignations de l'Assemblée qui a élaboré une liste de personnes éligibles à partir des propositions qui lui avaient été soumises par les 348 Eglises membres du COE.

Un Comité exécutif de 25 personnes, un président et deux vice-présidents du Comité central, seront élus jeudi par les 150 membres du Comité central.

Les huit présidents élus ce mercredi représentent les six régions du COE et le monde orthodoxe. Ils sont désignés pour promouvoir le mouvement œcuménique et le travail du COE, particulièrement dans leur région d'origine. En tant que présidents du COE, ils sont membres de droit du Comité central.

La francophonie est bien représentée au sein du collège des présidents, puisque les deux présidents de l'Afrique et du Pacifique sont francophones.

Les huit présidents du COE sont : le pasteur Simon Dossou, de l'Eglise protestante méthodiste du Bénin; le pasteur Soritua Nababan, de l'Eglise chrétienne protestante Batak (Indonésie); la pasteure Ofelia Ortega, de l'Eglise presbytérienne réformée de Cuba; Mme Mary Tanner, de l'Eglise d'Angleterre; la pasteure Bernice Powell Jackson, de l'Eglise unie du Christ (USA); M. John Taroanui Doom, de l'Eglise protestante Maòhi (Polynésie Française); l'Archevêque Anastase de Tirana et de toute l'Albanie, de l'Eglise orthodoxe autocéphale d'Albanie; Sa Sainteté l'abuna Paulos, de l'Eglise orthodoxe Ethiopienne.

Ci-dessous, suivent des informations biographiques complémentaires sur les nouveaux présidents du COE:

AFRIQUE

Pasteur Simon Dossou, Eglise protestante méthodiste du Bénin
Le professeur Dossou est un spécialiste de l’Ancien Testament qui a accompli ses études de théologie à Porto Novo (Bénin), Yaoundé (Cameroun) et Lausanne (Suisse). Professeur de théologie, il a enseigné à la Faculté de théologie de Yaoundé et à l’Institut théologique de Porto Novo. Il est actuellement président de l’Eglise méthodiste du Bénin et de la Communauté des Eglises et conseils chrétiens d’Afrique occidentale (FECCIWA). Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles théologiques.

ASIE

Pasteur Soritua Nababan, Eglise chrétienne protestante Batak (HKBP)
L’engagement œcuménique international du pasteur Nababan a commencé en 1961 quand il est entré au Comité de jeunesse du COE, avant de devenir secrétaire de jeunesse à la Conférence chrétienne d’Asie de 1963 à 1967 et son président de 1990 à 1995. Il a participé aux activités œcuméniques à différents niveaux dans le cadre de la Communion des Eglises d’Indonésie (secrétaire général 1967-1984; président 1984-1987), du Conseil oecuménique des Eglises (vice-président puis président de la Commission de mission et d’évangélisation 1968-1985; membre, puis vice-président du Comité central 1983-1998) et de la Fédération luthérienne mondiale (vice-président 1970-1977 et 1984-1991). Il a également assumé des responsabilités dans sa propre Eglise, qui est la plus grande Eglise protestante d’Indonésie, dont il a été éphore (évêque) de 1987 à 1998.

CARAIBES / AMERIQUE LATINE

Pasteure Ofelia Ortega, Eglise presbytérienne réformée de Cuba
Mme Ortega a été la première presbytérienne cubaine à être ordonnée. Elle a travaillé au COE de 1985 à 1996 d’abord comme professeur à l’Institut œcuménique de Bossey, puis, dès 1988, comme secrétaire exécutive pour l’Amérique latine et les Caraïbes au Programme de formation théologique. A son retour à Cuba, elle a été pendant huit ans recteure du Séminaire théologique évangélique (SET) de Matanzas, qu’elle a orienté vers un ministère très diversifié de diaconie sociale et d’engagement communautaire. A côté de ses responsabilités au Séminaire, elle s’est portée volontaire pour la campagne nationale d’alphabétisation dans les régions rurales de Cuba et a également offert ses services au ministère de la Santé publique.

EUROPE

Mme Mary Tanner, Eglise d’Angleterre
Mme Tanner a apporté de nombreuses contributions au mouvement oecuménique tout au long des années. Membre de la Commission de Foi et constitution du COE depuis 1974, elle l’a présidée de 1991 à 1998. Elle est également membre de la Commission spéciale sur la participation des orthodoxes au COE depuis sa création en 1998. Elle a représenté son Eglise dans différents dialogues œcuméniques et notamment dans le dialogue entre anglicans et catholiques romains. De 1982 à 1998, elle a travaillé au sein de l’organe de l’Eglise d’Angleterre devenu par la suite le Conseil de l’unité chrétienne, dont elle a été secrétaire générale de 1991 à 1998.

AMERIQUE DU NORD

Pasteure Bernice Powell Jackson, Eglise unie du Christ
Mme Powell Jackson est depuis 18 mois membre du collège présidentiel du COE pour l’Amérique du Nord, où elle a été élue en cours de mandat. Au service de son Eglise depuis près de vingt ans, elle en est devenue récemment l’un des cinq membres du Bureau et la responsable des ministères de justice et de témoignage. Pendant les années 1980, elle a été directrice du Fonds des bourses d’études “Bishop Tutu” aux Etats-Unis, où elle a collaboré étroitement avec l’archevêque. Active pendant plus de trente ans dans le domaine des droits civiques, des droits de la personne et de la justice, elle est également une prédicatrice renommée. Elle est en train de rédiger un ouvrage sur Dieu, la religion et la politique.

PACIFIQUE

M. John Taroanui Doom, Eglise protestante Maohi
M. Doom est devenu diacre de son Eglise en 1962, avant d’en être le secrétaire général de 1971 à 1988. Il a été membre du Comité exécutif de la Conférence des Eglises du Pacifique de 1966 à 1989 et directeur de l’Ecole théologique Hermon à Tahiti, de 1972 à 1977. Il a ensuite été membre du Comité central de 1976 à 1983 et de la Commission des Eglises pour les affaires internationales de 1983 à 1989. En 1989, il est devenu secrétaire exécutif du COE pour le Pacifique, poste qu’il a occupé jusqu’en 2000. Il est actuellement coordinateur national de l’Association des anciens travailleurs des sites nucléaires de Mururoa (Moruroa e Tatou).

EGLISES ORTHODOXES CALCEDONIENNES

Archevêque Anastase de Tirana et de toute l’Albanie, Eglise orthodoxe autocéphale d’Albanie
Sa Béatitude l’archevêque Anastase est professeur émérite de l’Université nationale d’Athènes et membre honoraire de l’Académie de cette ville. De 1983 à 1986, il a été doyen de la Faculté de théologie de l’Université d’Athènes. De 1981 à 1990, il a été archevêque par intérim d’Afrique orientale, région dans laquelle il a organisé et développé la mission orthodoxe. Président de la Commission de mission et d’évangélisation du COE de 1984 à 1991, il est actuellement l’un des vice-présidents de la Conférence des Eglises européennes. Primat d’Albanie depuis 1992, il a relevé l’Eglise orthodoxe autocéphale de ses ruines et mis sur pied de nombreuses activités dans les domaines de la santé, du développement, des secours d’urgence, de la culture, de l’écologie et du maintien de la paix.

EGLISES ORTHODOXES ORIENTALES NON-CALCEDONIENNES

Sa Sainteté l’abuna Paulos, Eglise orthodoxe Tewahedo d’Ethiopie
Sa Sainteté l’abuna Paulos, patriarche de l’Eglise orthodoxe Tewahedo d’Ethiopie, qui compte quarante millions de fidèles, a été membre du Comité central et de la Commission de Foi et constitution et a participé à l’Assemblée de Nairobi. Il a pris part à de nombreuses réunions internationales, notamment le Forum économique mondial et le Sommet mondial des responsables religieux et spirituels, organisé par les Nations Unies, et a encouragé le dialogue interreligieux en Ethiopie. Très intéressé par les questions concernant les jeunes, les femmes et le VIH/sida, il parraine le Programme national sur le VIH/sida. En reconnaissance de son action infatigable pour la protection et le bien-être des réfugiés, il a reçu en 2000 la médaille Nansen pour l’Afrique décernée par le haut commissaire des Nations Unies aux réfugiés.

22/02/2006


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"