Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 25.02.2006   Retour à l'aperçu

Suède/Allemagne: pour des responsables protestants, la violence des protestations musulmanes semble montrer que les caricatures de Mahomet ne sont pas loin de la vérité

[Credits] Les protestations violentes dans le monde musulman contre des caricatures du prophète Mahomet, éditées par quelques journaux européens, ont suscité des remarques critiques de la part de responsables et d'experts protestants de l'Islam.

Le journal danois Jyllands Posten a édité les caricatures en septembre, suivi par un quotidien norvégien et des journaux en France, en Allemagne, aux Pays Bas, en Italie et en Espagne en ce début d'année. Un des dessins représente Mahomet sous les traits d'un terroriste. Les protestations sont venues de tout le monde musulman, avec des menaces d'attaques terroristes.

L'évêque de l'église Luthérienne évangélique de Hanovre, Margot Kaessmann, estime que les réactions musulmanes ne sont "absolument pas raisonnables". Les chrétiens se sentent parfois également heurtés dans leur foi, mais la réponse ne devrait jamais venir sous forme de menaces violentes, a-t-elle écrit dans un article de journal.

Selon Kaessmann, l'Islam est souvent assimilé au terrorisme. "Il me semble que les musulmans devraient se dresser contre l'utilisation de la violence en leur nom. Malheureusement, ils semblent donner raison à ces caricatures", dit-elle.

Christine Schirrmacher, directrice de l'Institut des Affaires islamiques de l'Alliance évangélique allemande, critique les "réactions exagérées" du monde musulman. Les émeutes, par exemple celles où l'on voit brûler un drapeau danois avec une croix blanche et des menaces d'attentats, ressemble à des mises en scène. Pour Schirrmacher, l'Occident ne devrait pas adopter une attitude qui empêche toute critique de l'Islam. Sinon, les musulmans pourraient prétendre à un "droit souverain à l'interprétation de l'Islam".

Schirrmacher se déclare inquiète de l'établissement d'une culture musulmane dominante en Europe. Les musulmans ont certes le droit de réclamer le respect pour leur propre religion, mais ils devraient également montrer eux-mêmes du respect pour les autres religions. L'antisémitisme, les discours anti-occidentaux et l'"incitation à la haine contre Juifs et Chrétiens" sont devenus très courants dans le monde arabe, a déclaré Schirrmacher à l'agence de nouvelles évangéliques allemande idea.

Chef de l'institut central de l'Islam, le musulman allemand Salim Abdullah a critiqué la diffamation de l'Islam par les caricatures ainsi que les menaces contre l'Occident. "Moi aussi je suis blessé par ces caricatures," a dit Abdullah à l'agence idea. La liberté d'expression ne devrait pas être mise en danger par des attaques contre la foi.

Les musulmans devraient autant s'indigner pour les affaires de blasphème contre Jésus, qui est considéré comme un prophète dans l'Islam, que contre Mahomet. Selon Adullah, le Coran enseigne qu'aucune violence ne devrait être appliquée dans les sujets relatifs à la foi. Menacer des non-Musulmans est inadmissible, a ajouté Abdullah.

Le Premier ministre danois Fogh Rasmussen et le rédacteur en chef du Jyllands Posten, Carsten Juste, ont présenté des excuses pour ces caricatures. Selon l'évêque de Copenhague, Svendsen Normand, les Danois devraient se dissocier des dessins aussi bien que du geste de brûler un drapeau. L'évêque d'Aalborg, Soren Lodberg Hvas, considère que brûler un drapeau avec un symbole chrétien est un offense plus grave que les caricatures.

Jens Christensen Ole, secrétaire général de l'Association des Missions évangéliques Luthériennes au Danemark, a déclaré à idea n'avoir aucune sympathie pour par publication de ces caricatures par le Jyllands Posten. "Elles n'avaient pour but que de provoquer les musulmans. Le respect des convictions religieuses est un principe fondamental dans une société démocratique. Mais il est impossible d'interdire de telles publications dans une société libre", a assuré Christensen.

3 février 2006


Source: idea/vox dei

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"