Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 25.02.2006   Retour à l'aperçu

COE: la neuvième Assemblée du Conseil oecuménique des Eglises à Porto Alegre, Brésil, au jour le jour

[Credits] Le dialogue interreligieux est une des priorités de l'ordre du jour de la neuvième Assemblée du Conseil oecuménique des Eglises (COE), qui rassemble, dans la ville de Porto Alegre, au sud du Brésil, des représentants des grandes traditions chrétiennes mondiales. L'Assemblée, qui a lieu environ tous les sept ans, a commencé le 14 février dans un climat de tensions entre les communautés religieuses provoquées par la publication de caricatures du prophète Mahomet dans un journal danois et les manifestations, parfois violentes, contre les caricatures, qui ont suivi.

Lorsque la mondialisation échoue, seul Dieu peut transformer le monde, affirme le président du Comité central du COE

La mondialisation économique et technologique a transformé les possibilités de dialogue mais elle a engendré de nouveaux grands défis pour l'Eglise chrétienne. Tel est le constat fait par le président du Comité central du Conseil oecuménique des Eglises (COE), le catholicos Aram 1er, de l'Eglise apostolique arménienne. "Des efforts soutenus ont été faits au cours de l'histoire pour transformer le monde. Toutes les tentatives de nature politique, religieuse, économique, idéologique et technologique ont échoué", a affirmé Aram ler, catholicos de Cilicie, devant les participants à la neuvième Assemblée du COE, qui se réunit à Porto Alegre, au Brésil.

Les Eglises du monde entier sont exhortées à "parler d'une seule voix face à la menace des changements climatiques"

Le secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises a averti que les changements climatiques représentent l'une des plus grandes menaces pour l'humanité et a appelé les Eglises du monde entier à parler d'une seule voix afin d'alerter les leaders politiques et les exhorter à s'attaquer à ce problème. "De même que les armes atomiques ont modifié notre manière même de considérer la vie, les effets des grands changement climatiques peuvent mettre celle-ci en danger", a averti le pasteur Samuel Kobia, en présentant son rapport à la neuvième Assemblée de l'organisation qui se tient à Porto Alegre du 14 au 23 février.

Des responsables chrétiens saluent la proposition d'une Assemblée mondiale commune

Les leaders de deux rassemblements chrétiens ont réagi positivement à une proposition du secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises (COE), le pasteur Samuel Kobia, qui a suggéré que les trois organisations mondiales organisent ensemble les prochaines rencontres de leurs instances dirigeantes. "Je suis enchanté de la proposition du secrétaire général qui suggère que nous envisagions une assemblée mondiale commune", a déclaré le pasteur Clifton Kirkpatrick, président de l'Alliance réformée mondiale (ARM). "C'est un pas important pour le mouvement oecuménique et un appel au plus grand nombre possible de communions chrétiennes mondiales qui voudraient nous rejoindre".

Le COE doit abandonner une forme "pétrifiée" d'oecuménisme, recommande le président du Comité central


Le fossé croissant existant entre les Eglises et les institutions oecuméniques créées pour les servir aggrave la menace à laquelle sont confrontées des organisations comme le Conseil oecuménique des Eglises (COE), a averti le président de son Comité central. "Nous sommes à un point critique", a déclaré le catholicos Aram 1er, de l'Eglise apostolique arménienne, lors d'une conférence de presse tenue le 15 février, avant de présenter son rapport devant la neuvième Assemblée du COE. "Je constate un fossé croissant entre les institutions oecuméniques et de nouvelles formes d'oecuménisme qui émergent"

La coopération avec les catholiques est vitale, affirme le président du Comité central du COE


Le président du Comité central du Conseil oecuménique des Eglises (COE) a affirmé que la coopération avec l'Eglise catholique romaine était vitale pour le COE, qui compte quelque 340 Eglises membres représentant principalement les traditions protestante et orthodoxe. "Le COE ne devrait pas se cantonner dans une existence autonome" a déclaré le catholicos Aram 1er, de l'Eglise apostolique arménienne, lors d'une conférence de presse. "Il devrait s'ouvrir à des partenaires oecuméniques et en particulier à l'Eglise catholique romaine".

Les chrétiens et les musulmans doivent ensemble "éteindre le feu" provoqué par les caricatures, affirme le secrétaire général du COE


Les chrétiens et les musulmans doivent travailler ensemble pour "éteindre le feu" provoqué par la publication de caricatures du prophète Mahomet. Tel est l'appel lancé par le secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises (COE), le pasteur Samuel Kobia. Mettre fin à la crise, qui a entraîné de violentes manifestations à travers le monde, exige "un contrat mondial de respect", a déclaré le pasteur Kobia lors d'une rencontre de journalistes le jour de l'ouverture de la neuvième Assemblée du COE.

Les Eglises se trouvent confrontées à un nouvel élément de la migration: la détention

Alors que les questions concernant la migration, volontaire et forcée, deviennent plus complexes, les efforts des Eglises deviennent de plus en plus essentiels pour la survie des réfugiés à travers le monde. "Nous savons que la solution à long terme réside dans la paix et la stabilité, afin que les gens soient pris en charge dans leur propre pays", a déclaré Georges Mourad du Liban. "Mais cette solution ne se trouve pas dans le futur que j'entrevois", a-t-il dit le 15 février à un groupe d'experts sur les migrations.

Le président brésilien exhorte les Eglises à soutenir sa réforme sociale

Le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, a appelé les délégués à la neuvième Assemblée du Conseil oecuménique des Eglises (COE), à soutenir les efforts de son pays pour construire une société plus juste. "Les organisations religieuses ont joué un rôle irremplaçable dans la transformation du Brésil", a affirmé le président brésilien le 17 février, en se référant au vaste programme de réforme sociale qu'il a entrepris après son élection à la présidence du pays en 2002.

La pauvreté est "fabriquée", explique un économiste chrétien à Porto Alegre

La pauvreté n'est pas un accident, mais elle est le produit de structures économiques injustes que les Eglises doivent s'efforcer de réformer. Tel est l'appel lancé par un économiste ougandais aux responsables d'Eglise réunis pour débattre de la justice économique.

Il faut mettre l'Afrique du Sud à la tête du dispositif contre la prolifération d'armes nucléaires, suggère le pasteur Kobia

Selon le secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises (COE), l'Afrique du Sud devrait être à la tête du dispositif international de lutte contre la prolifération d'armes nucléaires, parce qu'elle a renoncé à ces armes alors qu'elle avait les moyens de les fabriquer. "Si le leadership, qui s'efforce d'empêcher des pays de se doter de l'arme nucléaire, est conduit par ceux qui détiennent déjà ces armes, alors il n'est pas crédible", a lancé le pasteur Samuel Kobia.

L'archevêque de Cantorbéry met en garde contre une action militaire contre l'Iran

Le responsable de la Communion anglicane mondiale a mis en garde contre une action militaire contre l'Iran par les puissances occidentales qui se disent de plus en plus préoccupées par la reprise du programme de technologie nucléaire dans ce pays. "J'espère et je prie pour que l'Occident ne s'embarque pas dans une autre aventure militaire coûteuse et peu judicieuse qui déstabilisera encore davantage une région déjà instable", a déclaré l'archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, lors d'une conférence de presse le 17 février.

L'Eglise orthodoxe russe va accueillir un sommet interreligieux mondial avant le G8

L'Eglise orthodoxe russe va accueillir un sommet interreligieux qui rassemblera les responsables des religions mondiales à Moscou peu avant la tenue du Sommet des chefs d'Etat du Groupe des huit (G8) grandes nations industrialisées. La conférence, qui se penchera sur les effets de la mondialisation, a été annoncée par le responsable du département des relations extérieures de l'Eglise orthodoxe russe, le métropolite Kirill de Smolensk et Kaliningrad.

Le cardinal Kasper exhorte les Eglises à célébrer Pâques à la même date

Selon le président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, il est urgent que les Eglises du monde entier trouvent une date commune pour célébrer Pâques. Ceci, a-t-il dit, signifierait un énorme pas en avant sur la voie de l'unité chrétienne. "En particulier pour les Eglises des pays musulmans, c'est un scandale que les chrétiens ne puissent célébrer ensemble", a fait remarquer le cardinal Walter Kasper.

Pour un responsable chrétien, la victoire du Hamas rend l'engagement des Eglises encore plus crucial

Selon un responsable chrétien palestinien, la victoire du Hamas lors des élections législatives palestiniennes rend l'engagement des Eglises en Terre Sainte encore plus crucial. "L'élection est déconcertante", a admis Naim Ateek, un prêtre anglican et directeur de l'Institut Sabeel de Jérusalem, le 14 février. "Il faut espérer que la pression exercée sur le Hamas pour qu'il devienne responsable au sein du gouvernement nous aidera à instaurer une force plus importante en faveur de la non-violence".

Des responsables religieux des Etats-Unis dénoncent la guerre en Irak et reconnaissent leur impuissance

Dans une lettre rendue publique lors de la neuvième Assemblée du Conseil oecuménique des Eglises (COE), plusieurs responsables religieux des Etats-Unis ont dénoncé la guerre en Irak et reconnu l'impuissance des Eglises à l'empêcher. "Nous reconnaissons avoir échoué à élever une voix prophétique assez forte et persistante pour détourner les responsables politiques du chemin de la guerre préventive en Irak", déplore la lettre de la Conférence des Eglises des Etats-Unis membres du COE. Aucune signature individuelle ne figurait sur la lettre.

En Ouganda, la situation est "bien pire" que celle du Darfour, dénonce un ancien représentant de l'ONU

Les Eglises du monde entier sont impuissantes à agir alors qu'un millier d'enfants meurent chaque semaine dans des camps sordides du nord de l'Ouganda. Tel est le cri d'alarme lancé par un ancien ministre des Affaires étrangères ougandais, dans le cadre de la neuvième Assemblée du Conseil oecuménique des Eglises (COE), au Brésil. "Aujourd'hui, le pire endroit dans le monde lorsqu'on est un enfant, c'est le Nord de l'Ouganda", a lancé Olara Otunnu, qui a été représentant spécial des Nations Unies pour les enfants et les conflits armés de 1997 à 2005.

L'influence culturelle des Etats-Unis sur l'Amérique latine est considérée aussi néfaste que sa domination militaire et économique

Citant Hollywood, un lauréat argentin du Prix Nobel de la paix a déclaré que l'influence culturelle des Etats sur l'Amérique latine était aussi néfaste pour le continent que sa domination militaire et économique. "Lorsque le mur de Berlin est tombé, nous pensions qu'émergerait un monde de coopération, et au lieu de cela nous avons eu la domination de l'empire", a fait remarquer Adlofo Perez Esquivel, un militant des droits de la personne, en parlant des Etats-Unis. "Et l'empire abuse du nom de Dieu en l'invoquant pour imposer ses conditions et engager des guerres".

L'Afrique doit s'attaquer au problème de la corruption et des violations des droits, demande Desmond Tutu


L'archevêque anglican Desmond Tutu, lauréat du Prix Nobel de la paix, a exhorté les leaders politiques africains à s'attaquer au problème de la corruption et des violations des droits de la personne sur le continent africain. "En Afrique, nous avons eu une succession de gouvernements corrompus", a déclaré l'ancien responsable de l'Eglise anglicane en Afrique du Sud, lors d'une conférence de presse du 20 février dans le cadre de la neuvième Assemblée du Conseil oecuménique des Eglises (COE) réunie à Porto Alegre, au Brésil, du 14 au 23 février. "Nous devons être honnêtes et reconnaître ce qui est arrivé, bien que la corruption ait été encouragée par l'Occident".

Des initiatives de paix, soutenues par l'Eglise, peuvent aider à briser la chaîne de la violence engendrée par les armes légères


De l'avis de plusieurs coordinateurs d'initiatives de paix soutenues par les Eglises, avec la bonne approche, le contrôle de la violence engendrée par les armes légères et de petit calibre, en particulier parmi les enfants et les adolescents, est possible. "Prévenir la violence causée par les armées légères et instaurer la paix parmi les jeunes, n'est pas seulement possible, mais utile", estime Salpy Eskidjan, initiatrice du réseau "Paix dans la ville", et du Réseau oecuménique sur les armes légères.

Un responsable pentecôtiste africain propose d'engager des pourparlers à "un niveau stratégique" avec le COE

Un responsable pentecôtiste africain a proposé d'entamer des pourparlers "à un niveau stratégique" avec le Conseil oecuménique des Eglises (COE) qui, a-t-il suggéré, pourraient conduire à une plus grande participation des Eglises pentecôtistes au sein de l'organisation, qui rassemble principalement des Eglises protestantes, anglicanes et orthodoxes. "Si le COE a pu accepter sa diversité actuelle, alors il pourrait aussi englober les Eglises pentecôtistes dans la création d'un Conseil "authentiquement" oecuménique des Eglises", a déclaré Michael Ntumy, président d'une Eglise pentecôtiste au Ghana -The Church of Pentecost).

Le COE exhorte la Corée du Nord et l'Iran à respecter les obligations découlant du Traité de non-prolifération nucléaire

Le Conseil oecuménique des Eglises (COE) a appelé la Corée du Nord et l'Iran à "effectuer un retour pleinement vérifiable" au Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), tout en soulignant que les puissances nucléaires actuelles ont l'obligation d'oeuvrer en faveur du désarment. "Plus le nombre d'Etats qui acquièrent ce type d'armement s'accroît, plus le risque est grand que de telles armes tombent aux mains d'acteurs non étatiques, et cela précisément au moment où il est impératif, au niveau international, de faire preuve de sagesse dans la lutte contre la violence terroriste", a souligné la neuvième Assemblée du COE, réunie à Porto Alegre, dans une déclaration du 20 février.

Face à la baisse de ses revenus, le COE formule des recommandations

Le revenu total et les réserves du Conseil oecuménique des Eglises (COE) ont chuté de 30% depuis sa dernière Assemblée. C'est ce qui ressort du rapport du Comité des finances de l'organisation présenté le 21 février au Brésil. Selon le Comité des finances, des Eglises membres seront déclarées "non actives" après trois années consécutives de non-versement de leurs cotisations. Actuellement, les Eglises membres sont déclarées inactives après sept années consécutives de non-paiement.

Au Brésil, les Coréens du Nord et du Sud prient pour l'unité

Les Coréens du Nord et du Sud ont prié avec des représentants religieux du monde entier pour la réunification pacifique de leur pays divisé et ils ont demandé au Conseil oecuménique des Eglises (COE), le plus grand rassemblement d'Eglises chrétiennes, d'insuffler un élan à ce processus. C'est dans la chapelle de l'Université pontificale de Rio Grande do Sul qu'ils ont prié ensemble, dans le cadre de la neuvième Assemblée du COE.

Des responsables d'Eglise ougandais appellent les électeurs à faire preuve de sagesse

Des responsables d'Eglise ougandais ont exhorté les électeurs à résister à la tentation d'accepter des pots-de-vin et de faire preuve de sagesse le 23 février, lors des premières élections multipartites depuis 25 ans dans ce pays d'Afrique de l'Est, qui a été théâtre de violences pendant la campagne électorale. "Nous déplorons la violence, la corruption et l'intimidation. Ce sont des sujets de préoccupation", a déploré le pasteur Grace Kaiso, responsable du Conseil chrétien ougandais, qui regroupe les Eglises catholique romaine, protestantes et orthodoxes.

Les Eglises du monde entier doivent prendre l'initiative dans le combat contre le VIH/SIDA, demandent des militants

Les militants de la lutte contre le VIH et le SIDA espèrent que le Conseil oecuménique des Eglises (COE) prendra l'initiative d'encourager les Eglises du monde entier à participer au combat contre la maladie et la stigmatisation qui souvent l'accompagne. "C'est maintenant ou jamais", a lancé Dr Christoph Benn, du Fonds mondial de la lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, aux délégués à la neuvième Assemblée du COE.

Après deux jours de retard, l'Assemblée du COE élit le Comité central et le Collège des présidents

La neuvième Assemblée du Conseil oecuménique des Eglises (COE), réunie au Brésil du 14 au 23 février, a élu les 150 membres de son Comité central, après trois jours de controverses portant le nombre trop faible de délégués jeunes (entre 18 et 30 ans) figurant sur la liste des candidats. L'Assemblée a également élu le 22 février ses huit présidents représentant les six régions du COE ainsi que les Eglises orthodoxes et orthodoxes non chalcédoniennes. Les seules dissensions enregistrées concernaient le candidat de l'Afrique.

Le COE déplore les caricatures du prophète Mahomet et les manifestations de violences

Le Conseil oecuménique des Eglises (COE) a déploré la publication de caricatures du prophète Mahomet, et a exhorté ses membres à s'associer aux manifestations non violentes de ceux qui subissent des attaques contre leur religion. "C'est par des moyens non violents qu'il conviendrait de réagir à une utilisation abusive du droit à la liberté d'expression, par exemple en formulant des critiques et en manifestant nettement sa désapprobation", a déclaré l'Assemblée du COE.

Un groupe conservateur réagit après la lettre de "confession" de responsables religieux des Etats-Unis

Un groupe conservateur des Etats-Unis a critiqué une déclaration de responsables d'Eglise américains présents à la neuvième Assemblée du Conseil oecuménique des Eglises (COE) qui ont demandé pardon pour n'avoir pas assez fait pour protester contre des péchés qui, disent-ils, ont été commis au nom des politiques étrangère et intérieure de leur pays. La déclaration faite par les responsables d'Eglise le 18 février se présentait sous forme d'une lettre qui a été lue durant une conférence de presse du COE.

Un luthérien brésilien devient président du Comité central du COE

Selon une information donnée le 24 février par un représentant du Conseil oecuménique des Eglises (COE), le pasteur Walter Altmann, un théologien luthérien du Brésil, a été élu président du Comité central de l'organisation. Walter Altmann est président de l'Eglise évangélique de la confession luthérienne du Brésil (ECLB), poste qu'il occupe depuis la fin 2002.

Le COE condamne le terrorisme et la "guerre contre le terrorisme"

Le Conseil oecuménique des Eglises a condamné le terrorisme mais a exhorté ses membres à combattre le concept de la "guerre contre le terrorisme", en avertissant que la législation anti-terroriste était une atteinte aux droits de la personne. "Toute tentative pour intimider d'autres personnes en leur infligeant aveuglément la mort et des blessures doit être universellement condamnée", affirme une résolution adoptée le 23 février par la neuvième Assemblée du COE.

Le COE lance un appel à l'unité de l'Eglise

Le Conseil oecuménique des Egises (COE) exhorte ses quelque 340 Eglises membres à examiner une nouvelle déclaration "Appelés à être l'Eglise unie", qui, espère-t-il, va promouvoir l'unité chrétienne. "Nos divisions persistantes sont autant de blessures réelles infligées au corps du Christ, et la mission de Dieu dans le monde en souffre", affirme le document présenté aux délégués à la neuvième Assemblée de l'organisation.


Source: Ecumenical News International (ENI)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"