Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 27.12.2006   Retour à l'aperçu

Belgique, Torhout : Assemblée synodale de l’Eglise Protestante Unie de Belgique (EPUB) les 25 et 26 novembre 2006

[Credits] Un rappel: l’Eglise Protestante Unie de Belgique née de la fusion de multiples unions d’églises protestantes comprend une composante non négligeable de communautés de culture méthodiste. A ce titre, elle participe aux travaux du Conseil méthodiste mondial (CMM) et est signataire de l’accord doctrinal luthérocatholique sur la justification par la foi (août 2006 en Corée). eemni

Voici le message adressé par l’Eglise aux médias qui donne un témoignage positif de ce qui préoccupe notre Eglise et met l’accent sur l’un ou l’autre point concret.
Heurs et malheurs de l'internationalisation

Les délégués de l'Église Protestante Unie de Belgique (EPUB), réunis en Assemblée synodale les 25-26 novembre derniers, ont expérimenté les joies et le tragique de la mondialisation.
Réunis à Torhout, les quelque 70 délégués de l'EPUB ont voté à l'unanimité et dans la reconnaissance l'entrée de l'Église protestante hongroise dans le giron de ces Églises protestantes reconnues depuis l'indépendance belge et dont les origines remontent à la Réforme du XVIème siècle. les invités venus de l'étranger (Grande-Bretagne, France, Pays-Bas, Allemagne, Italie) ont apporté les salutations de leurs Églises respectives et ont renforcé le sentiment que le monde est devenu un gros village. Venu de plus loin, le pasteur Elisée Musemakweli, président de l’Eglise Presbytérienne au Rwanda (EPR), a illustré la situation explosive qui prévaut dans son pays et plus généralement en Afrique (affrontements inter-ethniques, persécutions, viols, tortures, pauvreté, sida,...) ; à cause de la mondialisation, le fossé entre le Nord et le Sud se creuse davantage et le phénomène migratoire est devenu une menace alors qu'il était auparavant source d'enrichissement. « Mais le désespoir n'est pas permis, ajoute le Président, car Jésus est venu pour que tous aient la vie en abondance, et la fraternité durable entre l'EPUB et l'EPR permet de transformer des situations désespérées en une véritable solidarité financière, matérielle, spirituelle... »
.
Dans son exposé introductif le président de l'EPUB, le pasteur Guy Liagre a évoqué le drame des fermetures d'entreprises, la firme Yolkswagen de Forest en particulier et de ses sous-traitants, qui est une illustration du protectionnisme national: « Nous faisons partie de la société, nous exprimons donc notre solidarité avec le personnel frappé durement par les restructurations d’entreprises». Et de rappeler la « Déclaration d’Accra» signée par les Eglises membres de l’Alliance Réformée Mondiale (qui engage aussi l’EPUB à lutter contre les conséquences néfates d’une mondialisation caractérisée par le «tout à l’économique». Il s’agit ici d’assurer une écoute fraternelle et une présence solidaire auprès des victimes des fermetures d'entreprises. Ou encore comme le dit la pasteure Patricia Forceville, aumônière de l'aéroport national de Zaventem, engagée lors de la faillite de la Sabena auprès du personnel licencié: « Immédiatement après l'annonce d'un licenciement collectif, les travailleurs sont désorientés et passent par une foule de sentiments qui vont du chagrin et du désespoir à la colère et à l'agressivité. le rôle des pasteurs est de permettre aux intéressés de faire part de leurs réactions et d'être à leurs côtés dans une attitude d'écoute active. Ainsi leurs angoisses peuvent être canalisées et ils peuvent sortir du sentiment de déprime. Il faut les aider à aller à la rencontre d'un avenir nouveau compte tenu de la situation nouvelle qui est créée »
.
En d’autres termes, le message biblique implique toujours la défense de la dignité de la personne humaine, la solidarité, le souci de la justice. La modératrice de l'Assemblée synodale, la pasteure Judith van YOOREN, avait emmené avec elle une mappemonde qu'elle plaça sur le socle d'une colonne; pendant 2 journées les délégués ont débattu aussi de questions internes et administratives, mais sous le regard de millions de frères et soeurs heureux ou dramatiquement malheureux, le prochain était là présent, la responsabilité des chrétiens entière.

**************

Voici cette fois le message de l’assemblée synodale 2006 à l’adresse des églises locales de l’EPUB à caractère plus pastoral

2006 Un synode transitoire


En réunion annuelle, les représentants des différents districts et ministères ont réfléchi afin de stimuler le conseil synodal pour l’avenir de notre Église. Les objectifs présentés demandent beaucoup de ressources humaines. Les délégués de cette assemblée sont conscients de l’importance de l’investissement réalisé tant en personnes qu’en contributions concrètes alors même que le manque de vocations se fait sentir à tous les niveaux.

On peut se réjouir de la venue de L’Église Hongroise dans notre Synode.
Plusieurs interventions d’invités des Églises sœurs ou affiliées nous ont encouragés à vivre une Église présente dans une réalité socio-économique précaire.

Le synode des jeunes aussi nous a interpellés sur notre tâche missionnaire.

Le représentant de L’Église de Rhénanie nous a sensibilisés au problème de la mondialisation.

L’assemblée encourage tous les niveaux de décision de nos communautés à passer de la théorie à la concrétisation : chacun, individuellement, doit se sentir concerné !

LA GLOBALISATION, J’EN FAIS PARTIE !

Amnesty International nous a poussés à élargir notre souci de la problématique de l’abus sexuel à la violence domestique.

Du côté néerlandophone, on aimerait voir émerger une Église présente, visible, fière de son identité protestante.

Du côté francophone, le souci de la visibilité est mis en avant via les divers médias : Service Protestant l’Éducation Permanente, Radio, TV et un tout nouveau Mosaïque en couleurs. Notre modératrice a insisté : nous sommes tous embarqués sur la même planète. Un globe terrestre a été le symbole de ce synode 2006.

M. Élisée MUSEMAKWELI, président de l’Église Presbytérienne au Rwanda, heureux d’être présent, nous a rappelé les liens forts qui unissent nos deux Églises et a associé nos problèmes à leurs problèmes dans les méandres de la globalisation.

Et pour finir, une invitation au partage dans la joie en avril 2008 : le Rassemblement National.

Commission de consultation, Assemblée synodale 2006.


Source: Belpro

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"