Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 18.04.2006   Retour à l'aperçu

Belgique, Bruxelles: le réseau chrétien pour la défense de l'environnement contre l'utilisation de l'énergie nucléaire

[Credits] Célébrations commémoratives du 20ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

"Il n'y a aucun usage pacifique de l'énergie nucléaire." Telle est la déclation rendue publique par le réseau chrétien européen pour la défense de l'environnement ( Europäische Christliche Umweltnetz- ECEN) qui a son siège à Bruxelles. A l'occasion du 20ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl le 26 avril, l'organisation écologique chrétienne appelle à des rencontres et à des célébrations commémoratives. Dans une "Liturgie pour la commémoration de Tchernobyl" diffusée par l'ECEN, on dit : "l'énergie nucléaire est toujours belliqueuse." La décomposition du noyau atomique est un acte tourné vers la destruction de la création. Avec l'énergie ainsi produite, on peut faire exploser des bombes ou - faire marcher des centrales atomiques en la domptant. Quand un malheur survient alors commence une "guerre contre la vie et la création" par le rayonnement radioactif . En outre, l'usage de l'énergie nucléaire contraint à un manque de sincérité. Elle presse les militaires, les hommes politiques et les économistes à cacher et à nier les conséquences négatives : " Ce tissu de mensonge et ce manque de sincérité comme conséquence directe de l'usage atomique, est l'argument moral des chrétiens le plus fort contre l'énergie nucléaire. "

L'une des plus grandes catastrophes écologiques


Le malheur de Tchernobyl est considéré comme l'une des plus grandes catastrophes écologiques. Environ 40% de la globalité de l'Europe étaient concernés par le rayonnement. En Biélorussie, Russie et Ukraine, environ 4.000 personnes étaient atteintes du cancer de la thyroïde. Les autorités internationales en matière d'énergie nucléaire et l'organisation mondiale de la santé partent d'environ 4.000 morts comme conséquences tardives. L'ECEN était fondé en 1998 sur une recommandation de la Deuxième réunion Oecuménique Européenne de Graz (1997). A son assemblée constituante en République tchèque, 60 participants de 24 pays étaient représentés. Le bureau se trouve au centre Oecuménique à Bruxelles. Parmi les membres de l'ECEN figure entre autres fédérations la Fédération des Eglises libres baptistes (Baptistes et assemblées de frères - das deutsche Bund Evangelisch-Freikirchlicher Gemeinden).

16.04.06


Source: IDEA Allemagne

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"