Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 11.04.2006   Retour à l'aperçu

États-Unis: des milliers de personnes manifestent pour les droits des immigrés clandestins

[Credits] Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche à travers les États-Unis pour demander au gouvernement l'adoption d'une réforme sur l'immigration afin de légaliser le statut de 11 millions d'immigrants clandestins. Scandant "Si se puede" (espagnol de "Oui, c'est possible"), entre 350 000 et 500 000 manifestants ont investi dimanche les rues du centre de Dallas au Texas, selon la police.

Des manifestations ont également été organisées dans plusieurs villes du Nouveau-Mexique, du Michigan, de l'Alabama, de l'Utah, de l'Oregon, de l'Idaho et de la Californie. "Si nous ne manifestons pas, ils ne nous entendront jamais", a lancé Oscar Cruz, âgé de 23 ans, l'un des 50 000 manifestants de San Diego en Californie. Le jeune homme est entré illégalement aux États-Unis en 2003 et vit dans la crainte de l'expulsion depuis. Les nombreuses manifestations des dernières semaines l'ont toutefois réconforté.

La marche à Birmingham, en Alabama (Sud-est des États-Unis), a emprunté les rues rendues célèbres lors des affrontements entre les militants en faveur des droits civiques et les policiers dans les années 1960. En témoigne la statue de Martin Luther King trônant au beau milieu du parc utilisé comme point de rassemblement des manifestants de dimanche. "Nous devons reprendre contact avec la Statue de la Liberté", a dit le révérend Lawton Higgs, pasteur de l'Église Evangélique Méthodiste. "Nous devons reprendre contact avec le mouvement des droits civiques, parce que c'est l'enjeu en question".

Les manifestations ont également attiré des opposants, comme John Owen, âgé de 59 ans. Présent en marge du cortège de Salt Lake City, ce vétéran de la Marine portait fièrement un drapeau jaune arborant l'un des slogans des pères-fondateurs, "Don't tread on me" ("On ne me piétine pas"). "C'est vraiment triste parce que ces gens disent qu'il n'y a pas de problème à être un immigrant clandestin", a dit John Owen.

Les manifestations de dimanche interviennent à la veille des manifestations nationales de ce lundi. "Nous n'avons peut-être pas de meneur comme Martin Luther King ou Cesar Chavez, mais nous avons un mouvement national en faveur des droits des immigrants", a déclaré Joshua Hoyt, directeur de la Coalition pour les droits des immigrants et réfugiés de l'Illinois. Plusieurs groupes préparent ces manifestations depuis décembre lorsque la Chambre des représentants a voté une loi durcissant la répression contre l'immigration clandestine.

Ces initiatives locales et régionales ont donné naissance à un mouvement national lorsque des centaines de milliers de manifestants ont marché dans une douzaine de villes le mois dernier. Le 25 mars, 500 000 personnes avaient défilé dans les rues de Los Angeles.

Le 10 avril 2006


Source: Le Matin (Quebec)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"