Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 11.04.2006   Retour à l'aperçu

Little Rock, Arkensas : exaucement à la prière au passage de la tempête dans une église de l’Arkansas

[Credits] *Jane Dennis

Les membres de l’Église Évangélique Méthodiste de Marmaduke (Arkensas) levaient leurs mains et priaient au sous-sol de leur église pendant le culte du soir le 2 avril, quand se leva une puissante tempête qui balaya la communauté, détruisit maisons et biens.

Les prières ont été exaucées et la congrégation est restée saine et sauve. Dans la ville de 1,100 habitants, on a évalué à 45 le nombre de personnes blessées, mais on ne déplora aucune mort. La tornade a démoli l’école de la ville, un quartier résidentiel et une usine de voitures de chemin de fer.

"Il était 18 h 15 et nous venions de commencer notre culte du dimanche soir," a dit le pasteur Dan Walker, pasteur de cette église de 150 membres. "Je ne sais pas pourquoi — je suppose que le Seigneur m’a donné quelque intuition — mais pendant que tous chantaient je suis allé à l’extérieur et j’ai regardé et quelque chose m’a dit de déplacer tout le monde au sous-sol."

À peine cinq minutes après que tous se sont rendus au sous-sol, Walker pensait avoir fait peut-être une erreur. "Nous n’avons rien entendu et j’ai pensé qu’il n’y avait rien d’inquiétant. Je suis donc allé à l’extérieur et la tornade se présentait une rue plus loin. C’était énorme — un grand nuage noir, large de deux ou de trois terrains de football. Je pouvais voir des débris tourbillonner tout autour ainsi qu’un nuage de poussière blanche. C’était si grand et massif que j’étais juste terrassé."

Quelques secondes après, il recule et ferme la porte du sous-sol, "La tornade a frappé," a dit Walker. La congrégation levait les mains et priait au passage de la tempête. Il s’en est suivi un silence de mort et un rayon de soleil. La tempête n’a produit aucune pluie, seulement des vents forts et, en quelques endroits, de la grêle de la taille d’une balle de golf.

"Nous avons regardé par la porte et vu que 60 % de notre ville avait été touchée par la tempête," rapporte Walker. "C’était terrible, vraiment terrible."

L’église et le presbytère ont subi "entre 4 000,00 $ et 5 000,00 $ de dégâts," relève Walker, principalement des bardeaux et des fenêtres arrachés.

Le secteur le plus touché de la ville se situe à quelque deux rues de l’église. "Vous regardez du côté de la Highway 49 à ce que vous pensiez être une jolie petite ville et voilà que le tout est stérile, mort. Les arbres sont nus. Les rues sont bloquées par des débris. Tout est en désordre. Selon mes estimations, nous avons probablement perdu 60-70 % de nos logements."

Le matin qui a suivi la tempête, en l’absence de liaison téléphonique, Walker est parti avec son 4/4 d’une rue à l’autre à peine praticable, pour tâcher de vérifier ce que devenaient les membres âgés de son église.

"Nous avons beaucoup de personnes âgées dans notre église et je sais que certaines de leurs maisons ont été détruites," a dit le pasteur. "Je ne sais pas ce qui va leur arriver. Je suis inquiet à leur sujet."

La ville, le comté et les équipes de secours de l’État, avec la Garde nationale, sont arrivés presque immédiatement. Après les premières expertises, les membres de sa congrégation auront besoin de logement, de nourriture, d’eau, de couvertures et d’autres nécessités de base, toujours selon le pasteur Walker.

"Nous avons déjà reçu un tas d’appels d’églises partout dans l’État prêtes à nous venir en aide," a dit Walker.

L’orage de ce dimanche a engendré une tornade qui a endommagé ou détruit des maisons dans la commune de Shannon à Randolph County, au nord de Searcy à White County et au sud de Wynne à Cross County.

Selon le pasteur Tom Hazelwood, un responsable de l’œuvre d’entraide et de secours de l’EEM (UMCOR), de 600 à 700 personnes ont trouvé refuge à la First United Methodist Church dans le Paragould voisin, Ark. L’église collecte du matériel pour venir en aide aux sinistrés.

Le groupe de jeunes et la classe de catéchèse ont été recueillis à la First United Methodist Church de Searcy quand les sirènes ont sonné à l’approche de la tempête.

"Chacun a pu rejoindre un lieu sûr — à l’intérieur de halls en béton et sans aucune fenêtre — jusqu’à la fin de l’alerte et la reprise des activités," a dit le pasteur Mike Morey. "Cela représentait un intervalle de 40 minutes pour nous."

*Dennis est le rédacteur du journal évangélique méthodiste de l’Arkansas, une publication de la Conférence Annuelle de l’Arkansas.

Le 4 avril 2006


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"