Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 16.08.2006   Retour à l'aperçu

Bono : "Le Christ ne laissera pas l'église s'éloigner de l'urgence du sida"

[Credits] Bill Hybels, pasteur de la Megachurch a reçu un message téléphonique d'une personne du nom de Bono - une rock star pour des millions de personnes dans le monde, mais une personne dont Hybels, fan de musique country, connaissait bien peu de choses.

Lorsqu'il a rappelé, Hybels a vite découvert que Dieu avait orchestré la croisée des chemins avec une personne qui ouvrirait les yeux et les cœurs d'une autre manière - une personne qui essayait de transmettre sa vision aux églises et les éveiller en les alertant sur la pandémie du sida.

"Je n'ai jamais aimé l'église, de déclarer le chanteur leader de U2, Bono dans une interview exclusive avec Hybels, qui a été retransmise lors de l'édition 2006 du sommet du Leadership, vendredi dernier. Mais depuis que la rock star s'est rendu en Ethiopie après le Live Aid, il y a plus de deux décennies, et a revisité les questions que soulevaient la misère te la pauvreté, il est en mission pour faire en sorte que le monde et tout particulièrement les églises à bord réparent ce qui est "réparable", selon les propres termes de Bono.

Il a réfléchi : comment se peut-il que les églises ne soient pas à bord du vaisseau de la plus grande cause sociale de nos jours ?

Bono a lui-même mis sa célébrité à contribution, usant de son influence pour porter l'attention sur l'Afrique dévastée.

"La musique est mon premier amour, a-t-il dit à Hybels, en remerciant Dieu de ce don. Une mélodie qui se joue dans sa tête et qui l'inspire pour se lever chaque jour. Bono a souligné qu'une autre raison le faisait se lever chaque matin : la campagne ONE.

Cette campagne donne de la voix par le biais d'un grand nombre de célébrités dont Bono assure le leadership, mais aussi par des communautés religieuses, a été initiée pour mobiliser et sensibiliser les Américains à la cause de la misère et du sida.

Qualifiant la "célébrité" de "ridicule," Bono a clairement établi : "Je suis une rock star... mais j'ai une tête pour les pauvres de ce monde."

Bono - personnalité de l'année 2005 pour TIME magazine au côté de Bill et Melinda Gates - participait à ce sommet car il "comprend ce qu'est l'influence", ce qui décrit le mieux le leadership, d'expliquer Hybels. Et il fait peser dans la balance tout le poids de son influence pour le bien des pauvres et des malades.

"Nous voulons représenter les plus pauvres et vulnérables, a précisé Bono.

Lorsque Bono a déboulé dans la vie du pasteur Hybels de la méga-église, celui-ci a trouvé "ironique" qu'une rock star se rapprochait de l'église avec une lamentation pour aider les pauvres et les malades - un commandement que Jésus avait clairement donné et que les églises étaient réputées respecter. "Pourtant les églises ont toujours été à la traîne sur de tels problèmes, de préciser Bono. Et d'expliquer la raison d'être une peur des politiques et un comportement de jugement envers le virus du sida.

Bien que les églises aient été largement présentes sur la scène de l'hébergement et de l'alimentation par charité dans les communautés locales, leur présence a été étrangère à des millions de personnes souffrant du sida ou séropositives.

"La charité c'est important, de noter Bono, mais le désir des églises pour la justice est ce dont le monde a vraiment besoin", a-t-il ajouté. La rock star a mis l'accent sur cette absence : "Le Christ ne laisserait pas l'église s'éloigner de l'urgence du sida."

Les leaders de l'église ont agréé. Après l'intervention de Bono, les applaudissements ont résonné dans l'assistance du sommet du Leadership de Willow Creek et au Christian Cultural Center de Brooklyn - l'un des 125 "sites satellites" du pays participant à cette conférence annuelle.

"' Aimer son prochain, ce n'est pas un conseil," a dit l'artiste rock. "C'est un commandement.

"Nous pouvons être l'instrument de la grâce de Dieu."


S'adressant comme de derrière le pupitre, comme le décrit Hybels, à des dizaines de milliers de leaders d'église, Bono leur a demandé : "Marchons ensemble... et défendons les plus démunis d'entre eux."

Et ces dernières années l'église s'est levée ou plutôt comme le décrit Bono : "quelque chose de terrifiant est arrivé - l'église a commencé à se réveiller." Désormais il a de la considération pour l'église.

En partenariat avec World Vision, Willow Creek Association a créé le trophée du Courageous Leadership qui récompense l'église qui représente le plus l'évangile en action (en association avec le HIV/AIDS service), attribuera 100.000 dollars pour financer l'église qui recevra ce trophée pour contribuer à cette initiative. Le gagnant sera choisi et récompensé lors du prochain sommet du Leadership.

En même temps, cette interview exclusive de Bono qui inclut des scènes de concerts de U2 est disponible, avec l'autorisation de Bono pour chacune des églises qui désire la montrer à sa congrégation afin de la sensibiliser et de l'éveiller à la pandémie du sida. Les copies seront uniquement faites et diffusées par Willow Creek.

15 août 2006

L’article du The Christian Post http://www.christianpost.com/article/20060812/23668.htm


Source: Site U2 France

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"