Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.08.2006   Retour à l'aperçu

COE: le COE appelle la communauté internationale à «faire tout ce qui est possible» pour parvenir à un cessez-le-feu au Liban

[Credits] Le pasteur Samuel Kobia, secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises (COE), a lancé aujourd’hui un appel à «faire tout ce qui est possible pour mettre fin aux bombardements, négocier un cessez-le-feu et parvenir à un accord de paix global»; cet appel s’adresse aux «dirigeants de la communauté internationale, et plus particulièrement à ceux des Etats-Unis, d’Israël et du Royaume-Uni».

Le COE demande également au gouvernement israélien de «garantir aux organisations humanitaires l’accès sans restriction à toutes les personnes ayant besoin d’aide».

«C’est un cri venu du fond du cœur que nous adressons aux dirigeants de la communauté internationale», déclare le pasteur Kobia, qui constate que les combats en cours constituent «une guerre aux dimensions inquiétantes, dont les conséquences pourraient être incalculables» et qui cause «à la population du Liban des souffrances inimaginables et indicibles».

Tandis qu’une «tragédie se déroule dans ce Moyen-Orient ravagé par les troubles», le monde est témoin d’un «spectacle choquant et honteux», celui de dirigeants politiques qui proclament «de la manière la plus brutale que les combats se poursuivront jusqu’à ce que les objectifs militaires soient atteints».

Ce qu’ils disent en réalité, affirme le pasteur Kobia, c’est que «des gens vont continuer à être tués, tandis que les gouvernants prendront tout leur temps pour aplanir leurs divergences politiques». Il poursuit en déclarant qu’«il est absolument injustifiable, illégal et immoral de faire une confiance aveugle à la puissance militaire pour résoudre les conflits et les désaccords».

Estimant «qu’il ne saurait avoir aucune justification à des actes de violence d’une telle ampleur», le secrétaire général souligne que le Conseil de sécurité des Nations Unies «est paralysé par la puissance et les desseins politiques des pays dominants, qui sapent l’autorité de la Charte».

Le secrétaire général du COE prie pour «tous les habitants du Liban, tant musulmans que chrétiens» et pour la population d’Israël «victime des missiles qui continuent à être lancés de manière aveugle sur ses villes et ses villages».

Le COE essaie de constituer une délégation pastorale qui sera envoyée au Liban, mais ce projet est en suspens pour l’instant, à cause des problèmes de sécurité et des difficultés pratiques.

04/08/2006


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"