Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.08.2006   Retour à l'aperçu

Allemagne, Wetzlar : le responsable des programmes de développement de l'EEM Sierra Leone : ouvrir le commerce mondial aux produits africains

[Credits] Un représentant de l'Eglise du Sierra Leone (Afrique occidentale) a lancé un appel aux nations industrielles pour qu'elles ouvrent le commerce mondial aux produits africains. Le chef du bureau d'études de l'Eglise Evangélique Méthodiste, Joseph Ndanema (Freetown), lors d'une visite à Evangeliums-Rundfunk (ERF), a exprimé cette exigence à Wetzlar. C'est seulement en participant à l'échange commercial mondial que les pays africains auront des chances de connaître un développement plus fort. Ndanema informe de la situation dans son pays le 27 novembre au cours du culte d'ouverture "Pain pour le prochain" (en allemand : „Brot für die Welt“ à Herrnhut (Oberlausitz). Le Sierra Leone ne se remet que lentement d'une guerre civile qui n’a que trop duré (de 1992 jusqu'en 2002). Sur les quelque cinq millions d'habitants que comptait le pays, près de la moitié a dû le fuir. Environ 400 000 se sont échappés dans les pays voisins, 50 000 sont morts, 10 000 ont été amputés. Plus de 10 000 garçons ont été engagés comme soldats enfants. 50 000 méthodistes forment la plus grande Eglise du pays. Elle participe activement au processus de paix et a une forte influence selon Ndanema, bien que les chrétiens (10 % seulement) ne soient qu'une petite partie de la population. L'évêque Joseph C. Humper a été appelé en 1999 pour présider la commission Vérité et Réconciliation. Dans environ 36 villages, l'Eglise avec le soutien de l'Europe met en œuvre des programmes visant la réconciliation et le développement. Entre autres choses, les projets sont aussi financés grâce aux dons de "Pain pour le prochain".

90 % des habitants vivent de l'agriculture

Le chercheur agricole Ndanema (48 ans) qui a fait ses études à Giessen, encourage avant tout le développement agricole. Pendant la guerre, 90 % de la population ont survécu grâce aux aides de l'étranger. Par son travail, il cherche à ce que les gens cultivent aussi d'autres plantes comme la racine Cassava, le maïs et le soja à côté du riz. La production du miel est aussi encouragée par l'Eglise Evangélique Méthodiste. Ndanema : "une meilleure récolte permet aux gens d'être rassasiés et d'acquérir des réserves, et en outre, aussi, d'envoyer leurs enfants à l'école et d’élever leur niveau de vie". Environ 90 % de la population vit de l'agriculture.

(N° 262/25.11.05/13 h 25)


Source: IDEA ALLEMAGNE

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"