Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.08.2006   Retour à l'aperçu

Kenya, Nairobi : un évêque kenyan reçoit le prix méthodiste mondial de la paix - Imathiu a fait acte de résistance au dictateur Amin et à l'Apartheid sud-africain

[Credits] Un évêque méthodiste du Kenya, Lawi Imathiu, aujourd'hui à la retraite, reçoit le prix Mondial de la paix de cette année (2006) des mains du Conseil Méthodiste Mondial. Imathiu a été de 1986 jusqu'en 1991 le premier Africain à la tête de l'organisation mondiale qui représente environ 70 millions de Méthodistes. Le secrétaire général du Conseil Mondial, George Freeman, honorait Imathiu entre autres choses pour sa résistance au dictateur ougandais noir Idi Amin ainsi qu'au régime de l'Apartheid blanc en Afrique du Sud.

En 1977, quand Idi Amin, tyran politique brutal, a causé de grands troubles en Afrique orientale, Imathiu a pris fermement position en faveur de la paix et de la justice dans la région.

Quand Amin a essayé de réduire au silence le témoignage de l'Eglise en ordonnant la mort de l'archevêque anglican de l'Ouganda, Imathiu n’a pas craint de désigner Amin comme un meurtrier et un oppresseur. Imathiu était alors député du Parlement kenyan.
L'évêque "a montré un grand courage, en prenant clairement position en faveur de la paix, la réconciliation, le salut et l'espoir pour tous les gens," a noté le pasteur George Freeman, le directeur du Conseil Méthodiste Mondial.

Il a aussi adopté une attitude critique à l’encontre du système de l'apartheid en Afrique du Sud. Comme président du Conseil, Imathiu a appuyé l'appel du Conseil Méthodiste Mondial Council à l'adresse des habitants en Afrique du Sud à s'affranchir de l'apartheid et il a dirigé la délégation qui a rencontré le Président P.W. Botha de l'Afrique du Sud.

Comme un Africain s’adressant à un autre Africain, Imathiu a pressé Botha de libérer Nelson Mandela de prison et de retirer les chaînes aux gens. Une deuxième délégation du Conseil a rencontré son successeur, le Président F.W. De Klerk, pour réclamer de lui aussi la libération de Mandela et le démantèlement du système oppresseur de l'apartheid.

Mandela, qui a été finalement libéré en 1990 et a été élu président de l'Afrique du Sud en 1994, a reçu le Prix Méthodiste Mondial de la Paix en l'an 2000.

Le parcours spirituel d'Imathiu a commencé au niveau familial. Son père est devenu chrétien comme jeune garçon en 1910; il a été un des premiers chrétiens de la tribu Meru. L'évêque lui-même a suivi ses études du primaire à l’Université en passant par le Secondaire dans des établissements missionnaires méthodistes. Après avoir servi comme enseignant pendant une année, il a accepté l'appel au ministère et étudié à l'Université Théologique de St Paul à Nairobi. Il a achevé ses études à l'Université de Londres et à Limuru, Kenya.

Il a aussi étudié à l'Université Epworth au Zimbabwe et a passé sa maîtrise au Séminaire Théologique à Claremont (Californie). L'Université d'Emory l'a honoré comme docteur en 1990. Il était le premier évêque élu pour servir l'Église Méthodiste au Kenya, devenue autonome en janvier 1967.

Pendant la durée de son mandat, l'Église Méthodiste au Kenya est passée de 8,000 membres en 1970 à plus de 225,000 en l'an 2000. La dénomination s'est aussi développée sur le plan missionnaire auprès des tribus nomades Boran, Kisii et Masai au Kenya et démarré une oeuvre méthodiste en Ouganda et en Tanzanie.

Enfin, Imathiu, secrétaire pour l'Afrique du service pour l'évangélisation mondiale du Conseil, a participé très activement à la fondation de l'Université Méthodiste du Kenya à Meru qui forme les cadres chrétiens non seulement à la théologie, mais encore à l'agriculture, à la politique et à l'économie. En outre, il participe à la formulation d'une nouvelle constitution pour ce pays de l'Afrique orientale, annonce le service de presse méthodiste.

"Lawi Imathiu a donné sa vie entière comme disciple du Seigneur Jésus Christ et plus de 50 ans comme un avocat courageux, créatif pour la cause de la paix et de la réconciliation dans le monde entier, en particulier dans le continent de l'Afrique," rappelle la déclaration du Conseil. "Son témoignage fidèle reflète les valeurs du Prix Méthodiste Mondial de la Paix et les critères d’attribution de la récompense : courage, créativité et cohérence".

Le président du Conseil Mondial, l'évêque Sunday C Mbang (Lagos) du Nigeria a remis à Imathiu le prix international de la paix le 29 janvier à l'université Méthodiste du Meru (Kenya).

Parmi les lauréats précédents figurent l'ancien président de la République sud-africaine Nelson Mandela, l'ancien président américain Jimmy Carter et l'actuel secrétaire général de Nations - Unies Kofi Annan.

(N° 022/22.01.06/13 h 47) pour idea
18 janvier 2006 pour umns


Source: Idea allemagne/umns/eemni

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"