Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.10.2005   Retour à l'aperçu

États Unis, Bâton Rouge, La : 'l'Église saura rebondir,' déclare l’évêque de la Louisiane

[Credits] Betty Backstrom*

Le 4 septembre, l’évêque évangélique méthodiste William W. Hutchinson s’est rendu dans les zones touristiques de la Louisiane pour visiter les secteurs de son État durement frappés par l’Ouragan Katrina.

Accompagné du pasteur Don Cottrill, doyen, et du pasteur Freddie Henderson, surintendant du district de la Nouvelle Orléans, l’évêque a participé aux cultes à l’Église Evangélique Méthodiste à La Place. Vingt-cinq personnes ont suivi le culte. Aucun dégât significatif n’est à déplorer dans cette église suite au passage de la tempête, quoique beaucoup de maisons et de commerces dans le secteur aient dramatiquement souffert.

"Il est étonnant de constater qu’au milieu de tant de destructions certaines de nos églises n’ont eu que peu de dégâts ou même aucun dégât du tout," a dit Hutchinson, qui est à la tête du diocèse EEM de la Louisiane. "Beaucoup d’églises n’ont pas été aussi chanceuses. Cependant, l’église sait rebondir (litt. fait preuve de résilience). Lors de nos visites, j’ai vu les marques d’une grande vitalité et le sens de la louange de Dieu. Bien que l’avenir soit incertain, les croyants doivent prendre chaque jour comme un cadeau et le célébrer pleinement."

L’ouragan Katrina a accosté en Louisiane et au Mississipi le 29 août, dévastant des communes et laissant derrière lui un nombre incalculable de morts. La destruction était notamment sévère à La Nouvelle Orléans, où les digues protégeant la ville ont cédé. Selon le maire de la ville, le nombre des morts pourrait s’élever à 10,000.

Le déplacement dans beaucoup de secteurs a été sérieusement limité à cause des eaux en crue, des arbres et des lignes à haute tension terrassés.

Pendant son déplacement le 4 septembre dans l’État, Hutchinson a pris part au culte de 11 h 00 à l’Église Evangélique Méthodiste Northshore, avec une vingtaine de participants. Un culte dans cette communauté rassemble d’ordinaire 1,000-1,300 fidèles. Un arbre tombé sur le gymnase l’a endommagé.

Le groupe conduit par l’évêque a été encouragé par ses visites à l’Église Evangélique Méthodiste Servant de Mandeville et à l’Église Evangélique Méthodiste North Cross de Madisonville, puisque toutes les deux églises n’ont souffert que de dégâts mineurs.

Le pasteur Chris Blanchard, pasteur de l’Église Evangélique Méthodiste Destrahan, s’est déplacé jusqu’à l’Eglise Evangélique Méthodiste de La Place pour apporter le pain de la communion. L’église de Blanchard, aussi bien que les autres visitées par l’évêque, se trouvaient sans courant.

Tandis que les responsables de l’église de la Louisiane commençaient à évaluer les dégâts et à réfléchir aux secours à mettre en place, avec l’aide de l’Œuvre d’Entraide et de Secours (UMCOR), les congrégations qui n’ont pas été frappées outre mesure par la tempête intervenaient déjà auprès des moins chanceux.
Carolyn Magee, membre de l’Eglise Evangélique Méthodiste de La Trinité à Ruston, La., s’est émerveillée de voir son église offrir un abri aux évacués de l’Ouragan Katrina.

"Nous agissons et réagissons au fur et à mesure. Nous n’avons jamais vécu un désastre de cette ampleur," a dit Magee, dont l’église avait pourtant déjà servi d’abri aux évacués de tempêtes précédentes.

L’Eglise Evangélique Méthodiste de La Trinité a logé 180 personnes, bien que le nombre fluctue quotidiennement. "Certaines personnes qui étaient avec nous ont été en mesure de retourner chez elles en des endroits comme Ponchatoula et Moss Point. D’autres pourraient être avec nous pour des mois encore. Peu importe la durée, nous serons ici tant que nous serons nécessaires," a dit Magee.

Les Eglises Evangéliques Méthodistes de Ruston en partenariat avec l’équipe du centre de La Trinité ont fourni des provisions et offert un soutien spirituel aux évacués. Le vestiaire était plein à craquer et dans leur générosité les membres de la communauté ont immédiatement donné suite aux demandes.

L’Église Evangélique Méthodiste Grace a fourni des équipements de douche supplémentaires et la pasteure Connie Breaux avec la Fondation Wesley de l’Université d’État de Grambling ont organisé régulièrement des cultes pour les évacués.

Près de 50 enfants logés dans l’abri se rendaient aux écoles publiques de Ruston. L’Église Evangélique Méthodiste de La Trinité travaillait aussi avec la commune pour trouver des emplois intérimaires aux adultes.

"Notre tâche consiste non seulement à fournir de l’aide immédiate, mais de fournir à autant de gens que possible un logement et un emploi provisoires. Une fois qu’ils auront repris pied, alors ils pourront chercher des solutions plus permanentes," a dit Brian Mercer, responsable du groupe de jeunes à l’église de La Trinité et bénévole.

On a donné aux résidants quittant l’abri plusieurs sacs de provisions et d’autres articles pour les aider à redémarrer.

Une femme d’un certain âge restant à l’abri examinait des vêtements usagers. "Je n’ai jamais pensé qu’un jour je serais amenée à faire cela," a-t-elle dit. "J’ai toujours été volontaire dans mon église pour aider les autres. Maintenant c’est à mon tour d’être aidée."

Mercer a ajouté que la présence de Dieu était évidente dans l’abri. "À peine évoquons-nous tel ou tel besoin que déjà quelqu’un se lève pour y répondre. Une fois, nous avions le cas d’une urgence médicale mineure, une infirmière est arrivée pile à ce moment-là."
Les bénévoles de l’abri ont noté que les évacués présentaient des besoins toujours plus importants. "Quatorze personnes sont arrivées hier dans la nuit," a dit Mercer le 2 septembre. "Elles avaient été sauvées par le bateau qui circulait dans La Nouvelle Orléans, elles étaient épuisées et déshydratées."

Parmi les résidants dans l’abri figurent 3 jumeaux de 3 semaines, plusieurs diabétiques et des handicapés physiques et paralysés. "Nous avons un certain nombre d’infirmières bénévoles qui assurent divers soins médicaux mineurs ; ceux qui ont des problèmes plus sérieux, nous les amenons dans un hôpital," a dit Magee.

"Les gens ont été très généreux. Des magasins de meubles locaux, des membres d’église et des gens de la cité ont fourni de la nourriture, des provisions et des matelas," a-t-elle ajouté.

L’église assurait des cultes trois fois par jour et une chapelle de prière était disponible à tout moment dans la journée. Le Home d’enfants méthodiste de la Louisiane à Ruston a mis à la disposition des évacués des psychologues plusieurs fois par jour. "C’est essentiel pour ces gens qui ont été tellement secoués," a dit Magee.

Réfléchissant sur l’importance d’un abri comme celui de La Trinité, un bénévole a noté : "L’église est censée ressembler à ça."

*Backstrom est rédactrice de Louisiana Now !, le journal de la Conférence Annuelle de l’EEM de la Louisiane.

Le 6 septembre 2005


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"