Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.10.2005   Retour à l'aperçu

États Unis, Bâton Rouge, La : grâce à l’engagement d’un centre communautaire de l’EEM, une mère retrouve son enfant après Katrina

[Credits] Betty Backstrom*

Le personnel du centre de conférence évangélique méthodiste de Caney a joué un rôle important dans les retrouvailles pleines d’émotion d’une mère et de son bébé après le passage de l’Ouragan Katrina.

Antoinette Scott, employée des HLM de La Nouvelle Orléans, a été forcée de fuir sa maison avec deux de ses enfants quand Katrina a frappé la Côte du Golfe. La tempête qui avait accosté la Louisiane et le Mississipi le 29 août, a incité des milliers des gens à évacuer la ville.

Scott travaillait à La Nouvelle Orléans jusqu’à la dernière minute ; elle avait aidé bien d’autres gens à évacuer la ville. Quand elle est rentrée du travail à la maison, il était trop tard pour elle de partir ; c’est ainsi qu’elle a affronté la tempête avec deux de ses enfants — un fils de 19 ans et sa fille de 10 ans -. Finalement, la maison a commencé à s’effondrer autour d’eux.

Pendant la tempête, le fils de Scott, Arramis (3 ans), était sous la garde de son parrain et de sa marraine à La Nouvelle Orléans. La mère inquiète a essayé d’atteindre le couple, mais en vain car le téléphone ne fonctionnait plus. Après beaucoup de tentatives, Scott a été forcé d’évacuer les lieux, ne sachant rien du lieu où se trouvaient Arramis et ses parrain et marraine.

Elle et ses deux enfants plus âgés se sont enfuis au Centre de Conférence Caney, un camping évangélique méthodiste à Minden.

Le personnel et les bénévoles du Centre de Caney ont travaillé d’arrache pied pour localiser Arramis. Les tentatives de le retrouver grâce aux bases de données de disparus sur internet ont toutes échoué.

"C’était terrible de ne pas savoir où était Arramis," a dit Scott. "J’ai essayé de garder espoir, mais à force de suivre les nouvelles et d’observer les ravages dans le secteur où nous avons vécu je m’inquiétais vivement à son sujet comme au sujet de son parrain et de sa marraine».

Ils avaient tous les deux des problèmes de santé. Finalement, deux semaines après la tempête, le téléphone portable de Scott a sonné. C’était le parrain et la marraine d’Arramis, disant qu’ils avaient été évacués sains et saufs sur une base de la Garde nationale à Smyrna, Tenn.

Après l’audition de l’histoire de Scott, le propriétaire d’une société de gaz de l’Arkansas a prêté son avion privé pour la transporter au Tennessee, où elle a retrouvé son fils le 13 septembre.

"En prenant ce vol pour le Tennessee, j’avais le trac. Quand j’ai vu Arramis, d’abord, je ne pouvais pas me déplacer. Il s’est mis à courir à ma rencontre, mais je pense qu’il avait été autant excité de me voir que de voir atterrir l’avion," a dit Scott tout en riant.

James Parkerson, le manager du centre de Caney, l’a accompagnée sur le vol. "L’expérience de A à Z était si réconfortante," a-t-il dit. "Je suis fier des efforts de nos bénévoles à localiser le petit Arramis. Je prie que chaque enfant disparu retrouve bientôt sa famille."

Scott projette de déménager à Minden et le personnel ainsi que les bénévoles du Centre de Caney l’aident à trouver un travail et un logement. Bien que sa situation financière ne soit toujours pas stable, elle a quelques pistes pour le travail.

"Les gens de Minden sont si amicaux. Il y a une atmosphère différente ici et je pense que ce sera un meilleur lieu pour élever mes enfants," a-t-elle dit. "Le personnel et les bénévoles du Centre de Caney essayent d’aider chacun. Il ressemble à une grande famille heureuse."

Scott a dit qu’elle espérait que le dénouement heureux de son affaire donnera de l’espoir à d’autres qui se trouvent dans la même situation. "Je prie que d’autres mères voient ce qui nous est arrivé et sachent que tout est possible."

*Backstrom est rédactrice de Louisiana Now !, le journal de la Conférence Annuelle de l’EEM de la Louisiane.

Le 4 octobre 2005


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"