Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 12.10.2005   Retour à l'aperçu

Irlande du Nord, Belfast: les inspecteurs internationaux vont confirmer le désarmement de l'IRA

[Credits] Les inspecteurs internationaux ont pu vérifier le désarmement complet de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), et l'annonce en sera faite lundi par leur chef, le général John de Chastelain, lors d'une conférence de presse à Belfast, a annoncé dimanche un de ses collaborateurs.

John de Chastelain, général canadien à la retraite, s'est rendu ces dernières semaines sur plusieurs sites tenus secrets pour superviser la destruction des armes de l'IRA. Ses services ont confirmé la tenue d'une conférence de presse lundi à 14h locale (13h GMT).

Interrogé par l'Associated Press, le collaborateur du général de Chastelain, qui a requis l'anonymat, a précisé que, lors de la conférence de presse de lundi, serait détaillé le processus de destruction de nombreuses tonnes d'armement détenu par l'IRA.

L'organisation clandestine, a-t-il ajouté, a accepté que deux témoins indépendants, le pasteur Harold Good, ancien chef de l'Eglise Méthodiste d'Irlande et le prêtre catholique Alex Reid, proche du leader du Sinn Féin Gerry Adams, assistent à ce processus. Les deux dignitaires religieux s'exprimeront à ce sujet, a-t-il dit.

Le désarmement de l'IRA était l'un des objectifs du processus de paix en Irlande du Nord. Le mouvement a annoncé le 28 juillet dernier la fin immédiate de la lutte armée, après 35 ans d'affrontements et la reprise de son désarmement.

L'IRA observait un cessez-le-feu depuis 1997. L'année suivante avait été signé l'accord de paix dit du "Vendredi saint" mettant sur pied un gouvernement biconfessionnel entre Catholiques et Protestants et au terme duquel le groupe indépendantiste devait avoir fini de déposer les armes au milieu de l'an 2000. En fait, l'IRA avait attendu fin 2001 pour commencer à désarmer, processus ensuite interrompu en 2003.

Mais les responsables protestants restent méfiants sur les intentions du groupe. Ian Paisley, chef du Parti unioniste démocratique d'Ulster (DUP), a fait savoir à plusieurs reprises que les Protestants exigent un rapport détaillé, photographies à l'appui, avec la présence d'un dignitaire protestant servant de témoin. Jeffrey Donaldson, un des dirigeants du DUP, déplore ainsi le manque de "transparence" de l'IRA.

25/09/05


Source: Nouvel Observateur/AP

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"