Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 12.10.2005   Retour à l'aperçu

connexio: l’actualité du mois

[Credits] Chère lectrice, cher lecteur,

Ces derniers mois ont été caractérisés par des tempêtes et des catastrophes sur toutes les parties de la terre. Les médias ont longuement parlé du tsunami, de l’ouragan dans le sud des Etats-Unis, ainsi que des inondations en Suisse. D’autres tragédies ont été à peine évoquées en public, même si leurs conséquences ont été tout aussi graves pour au moins certaines des populations concernées. C’est grâce à notre réseau relationnel que nous avons également des informations sur ces situations-là, ainsi que sur l’état de nos églises partenaires touchées et sur celles qui se sont engagées.

L’évêque Humper du Sierra Leone nous a informé que dans son pays aussi, de grandes inondations ont eu lieu début septembre, avec comme conséquence la destruction de centaines de milliers de maisons et plusieurs milliers de morts à déplorer. Beaucoup de maisons de l’EEM et de leurs membres ont été totalement détruites.

Le représentant de district Bedros Altunian nous fait savoir qu’en Bulgarie il y a eu des inondations en Août. Plus de deux millions de personnes ont été touchées par les conséquences, et les dégâts aux bâtiments, routes et champs se chiffrent à plusieurs millions de CHF. C’est la région située à l’Est de la capitale Sofia qui a été le plus touchée, car de gros barrages de rétention ont été obligés de se délester de grandes masses d’eau afin de rester sous contrôle et de ne pas déborder. Cela a causé de gros dégâts dans les vallées. La reconstruction et la rénovation de nombreux bâtiments de l’EEM sont estimées à environ 50'000 SFR.

L’EEM de la Bolivie nous a fait part d’une autre forme de catastrophe : une sécheresse exceptionnelle a régné sur l’Altiplano, le plateau dans les Andes au printemps dernier et a eu pour conséquence une récolte de pommes de terre presque totalement inexistante. Mais plus inquiétant que le manque de pommes de terre est le manque de semis. Si les paysans ne peuvent planter des semis de pommes de terre, il ne pourra pas y avoir de récolte à la saison prochaine et il ne restera pas d’autre solution pour les paysans que d’émigrer vers les villes pour y trouver des jobs occasionnels pour survivre.

Une délégation de Connexio a vu de ses propres yeux une situation similaire à la fin août au Cambodge: pendant que les flots submergent les rives et provoquent de grandes inondations, il fait trop sec sur les hauteurs et les plantations de riz dessèchent.

Il y a quelque chose de commun à toutes ces catastrophes: les plus tragiquement touchés sont les pauvres et les non privilégiés. Leurs maisons et leurs cabanes ne peuvent résister aux flots. Ils n’ont pas de réserves pour acheter des semis alors que la récolte prévue est décimée, ils n’ont pas de moyens de locomotion pour fuir à temps et doivent errer dans une ville inondée jusqu’à être éventuellement secourus.

L’EEM aide avec efficacité

L’UMCOR (United Methodist Committee on Relief) est l’organisme de secours de l’EEM dans le monde entier et qui intervient rapidement sur site lors de catastrophes pour soulager lors de besoins urgents et qui apporte également une assistance psychologique. UMCOR fonctionne de manière efficace et c’est pour cela que d’autres organismes d’aide, tels que HEKS et USAID, aiment coopérer avec cette organisation. Lors des grandes catastrophes comme le tsunami en Asie du Sud-Est, la famine au Soudan ou l’inondation de New Orleans, l’UMCOR exerce actuellement un rôle de leadership dans les opérations de secours et d’aide.

Habituellement, Connexio transfert à l’UMCOR les dons reçus pour les soutiens aux sinistrés. Dans certaines situations, l’aide est cependant directement et rapidement transférée aux églises partenaires à partir de notre Fonds d’aide d’urgence, car souvent elles peuvent assurer elles-mêmes une aide d’urgence. En Bolivie, l’EEK a acheté aux paysans concernés des semis et a aidé à mettre en place des systèmes d’irrigation. Des membres volontaires de l’EEM au Chili ont aidé à la reconstruction après le tremblement de terre du printemps dernier, et en Argentine, l’église méthodiste a été transformée provisoirement en un centre d’hébergement pour des gens qui ont perdu leur logement lors des inondations.

Les dons qui portent la mention «aide d’urgence» permettent d’alimenter notre Fonds d’aide afin que nous puissions immédiatement et de manière non bureaucratique agir et aider.

Même le combat contre la pauvreté est une aide d’urgence

«La pauvreté tue»
. Il ne s’agit pas d’une banale annonce, mais bien d’une dure réalité. Malheureusement nous ne prenons souvent cette vérité au sérieux que lorsqu’elle nous apparaît de manière cruelle comme lors des catastrophes évoquées ci-dessus.

Le long combat contre la pauvreté est tout aussi important que l’aide matérielle lors de situations catastrophiques. Depuis le printemps dernier Connexio participe à la campagne mondiale contre la pauvreté qui est supportée par des églises, des organismes d’aide, et même par l’ONU. Toutefois, la cible ambitieuse: «réduire la pauvreté dans le monde de moitié en dix ans» ne pourra être atteinte que si tous les Etats et toutes les organisations s’en tiennent aux règles définies par la charte. Avec cela, l’effort que fait la Suisse ne peut nous laisser indifférent. Aux yeux des organisations d’aide, le refus par le Parlement de s’engager financièrement davantage pour la cible de l’UNO qui est de réduire de la pauvreté dans le monde est un scandale, d’autant que la Suisse n’a toujours pas atteint le niveau de participation promis à l’aide au développement.

Aidez-nous s.v.pl. à promouvoir l’engagement à lutter contre la pauvreté dans le monde. Les dons portant la mention «contre la pauvreté» seront employés pour la production de matériel d’information et pour le soutien des diverses campagnes.

Cambodge

Une délégation Connexio comprenant quatre personnes a visité le Cambodge du 22.8 au 4.9.05.Le but du déplacement a été la visite de différentes paroisses ainsi que la participation à la deuxième Conférence Annuelle de notre mission au Cambodge. L’évêque Patrick Streiff a également pris part à cette conférence, lui qui avait beaucoup contribué dans les années passées à l’élaboration du règlement intérieur de l’église cambodgienne.

Il est fascinant de constater qu’en l’espace de quelques années à peine, le travail commencé par les réfugiés de retour dans leur pays s’est concrétisé par l’existence d’une nouvelle église avec ses propres structures et avec plus de 150 paroisses. La conférence de cette année a marqué d’une nouvelle pierre ce chemin. A cette occasion-là, trois diacres cambodgiens ont été consacrés comme anciens pour la première fois. En même temps, l’organisation existante sous forme de «champs de mission» suivant l’organisation missionnaire internationale a été modifiée et remplacée par la création de sept districts selon des critères géographiques. Trois de ces districts seront dirigés par les trois anciens cambodgiens nouvellement nommés, quant aux autres, des missionnaires étrangers resteront à leur disposition jusqu’à nouvel ordre.

Selon la tradition méthodiste, l’église au Cambodge assure également de nombreuses tâches diaconales. Elle gère entre autre un orphelinat, un centre pour femmes ainsi que des projets agricoles et sociaux comme par exemple le travail auprès des enfants des rues. Même les paroisses réalisent des projets de développement à titre individuel et au bénéfice de l’ensemble de la population. Le plus couramment les projets concernent l’élevage de bovins, de poules ou de poissons sur les terres, propriétés des paroisses. Les membres des paroisses et d’autres personnes intéressées se répartissent les travaux et profitent ensemble de leurs fruits.

La délégation Connexio a visité des paroisses dans différentes régions du pays. Elle a visité celles qui se réunissent dans des maisons privées, chez d’autres qui ont de simples chapelles, et encore chez celles qui se rassemblent dans des églises nationales qui en général ont été financées par de riches églises partenaires. C’est ainsi qu’il est apparu combien il est difficile de soutenir l’église dans sa croissance et ne pas tomber en même temps dans une dépendance face à l’étranger. Comme soutien matériel, il apparaît dans l’immédiat important d’accompagner et de conseiller de manière professionnelle la direction de l’église. A ce sujet, la commission Asie de Connexio continuera à réfléchir quant à la manière dont nous pourrons nous engager.

Prière de ne pas oublier:

MAIN DANS LA MAIN – Affronter ensemble la pauvreté 22./23. octobre 2005

Connexio et le district 3x3 EEM de la région de Lenzbourg invitent conjointement à cette manifestation:
Sa de 14 à 24h
Di de 10.30 à 16h
Berufsschule/BSL
Rencontres, musique, entretiens, expositions, cultes, danse, films et bien d’autres choses encore....
Le programme détaillé peut être demandé auprès du bureau de Connexio.

Je vous salue dans la joyeuse certitude que les membres et amis de l’EEM dans le monde entier s’engagent pour venir en aide aux pauvres et aux victimes de catastrophes et que l’espérance dans le royaume de Dieu soit préservée pour tous.


Andreas Stämpfli, Secrétaire Général Connexio

Envoi des dons en France :
par chèque libellé à l’ordre de l’EEM - Connexio
adressé à Mme Joseline Waechter
24 rue du 9ème Zouaves
F-68000 Munster (avec la mention « Connexio »)
Traduction : Emile Fath

Septembre 2005


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"