Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 09.11.2005   Retour à l'aperçu

Etats Unis: l'Eglise de Bush appelle mettre un terme la guerre en Irak

[Credits] "Il est temps de les ramener à la maison"

"J'ai reçu une mission de Dieu, c'est comme si Dieu me disait, ' George, vas-y et bats-toi contre ces terroristes en Afghanistan '. Et c'est ce que j'ai fait et ensuite Dieu me dit, ' George, vas-y et mets un terme à la tyrannie en Irak '. Et je l'ai fait" - Propos attribués au Président Bush par le Premier ministre et Député de la Palestine Nabil Shaath.

Plus de deux ans ont passé depuis que les Etats-Unis ont envahi l'Irak et le Président Bush maintient que l'Amérique n'a toujours pas accompli sa mission là-bas - quelle mission ? Des milliers d'Irakiens, y compris des femmes et des enfants, ont perdu leurs vies, la production du pétrole en Irak n'est pas encore stable, les tensions interethniques sont plus vives que jamais et la sécurité s'est largement détériorée - le pays a été dévasté.

"Comme croyants, nous élevons notre voix pour protester contre la tragédie de la guerre injuste en Irak," ainsi débute une déclaration publiée la semaine dernière par la Commission Eglise et Société de l'Église Evangélique Méthodiste (EEM) - la commission en charge des questions sociales au sein de l'église à laquelle le Président Bush et le Vice-président Cheney appartiennent, signalait The Nation.

"Des milliers de vies ont été perdues et des centaines de milliards de dollars gaspillés dans une guerre initiée par les Etats-Unis et n'aurait jamais dû être engagée."
"Nous pleurons tous ceux dont les vies ont été perdues ou détruites dans cette tragédie inutile et évitable. Des familles militaires ont souffert à l'excès de l'allongement des rotations des troupes en Irak et de la perte d'êtres chers. Il est temps de les ramener à la maison."


La commission a adopté une résolution appelant au retrait avec seulement deux votes négatifs et une abstention.
Elle a aussi publié une déclaration dénonçant l'utilisation de la torture pour casser les détenus. Il invité le Congrès à former une commission indépendante, bipartie pour mener une enquête sur la torture et les allégations d'abus dans les maisons d'arrêt américaines en Irak, Afghanistan et à la Baie de Guantanamo, Cuba.

"C'est mon espoir et ma prière que nos amis évangéliques méthodistes, le Président Bush et le Vice-président Cheney, entendront vraiment notre déclaration contre la guerre en Irak ," a dit Jim Winkler, le Secrétaire général de la Commission de l'EEM Église et Société. "Les membres conservateurs et le libéraux ont travaillé main dans la main à la rédaction de cette déclaration forte appelant au retour des troupes et à la comparution devant la justice de ceux qui ont entraîné notre pays dans cette guerre désastreuse."

Par cette initiative, l'EEM, connue pour son opposition forte à l'administration de Bush, assume l'héritage de Martin Luther King Jr, qui a appelé à l'église à ne pas être seulement "un thermomètre qui enregistre les idées et les principes de l'opinion populaire" mais "un thermostat qui transforme les moeurs de la société."

Selon un nouveau sondage commandité par le groupe de presse "Washington Post" - ABC, Bush n'a jamais été aussi peu populaire qu'aujourd'hui auprès des Américains - les résultats du sondage montrent que seulement 39 % des Américains approuvent son travail de président, tandis que 60% le désapprouvent dans l'exercice de ses fonctions - le niveau le plus élevé de désapprobation jamais enregistré pour Bush depuis qu'il est entré en fonction.
Le mécontentement et la colère sur la situation en Irak ne cessent de grandir comme les soupçons à l'égard des membres de l'admininistration de Bush ayant induit en erreur le pays en déclarant la guerre.
Presque les deux-tiers désapprouvent la manière dont Bush a mené la guerre en Irak, tandis que moins d'un tiers l'approuve. 6 sur 10 croient maintenant que la guerre en Irak était une erreur épouvantable, plus de sept points que deux mois auparavant.
73 % disent que le nombre des accidents en Irak ont dépassé un seuil acceptable. Et 52 % - disent que la guerre n'a pas contribué à la sécurité à long terme des Etats-Unis.

11/5/2005


Source: aljazeera.com

-----------
Toute remarque et tout courrier propos des EEM Nouvelles Internationales sont adresser :
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"