Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 09.11.2005   Retour à l'aperçu

Suisse, Genève: le Conseil œcuménique des Églises rend hommage à un lauréat du Prix Nobel de la paix.

[Credits] John Raleigh Mott, un lauréat du Prix Nobel de la paix qui fut le premier président honoraire du Conseil œcuménique des Églises (COE), a reçu l’hommage de l’organisation, qui a son siège à Genève. "Un laïc méthodiste, il a été l’un des grands promoteurs du ministère des laïcs. Dans sa quatre-vingt-dixième année, il encourageait encore la pleine participation des étudiants, des jeunes et des laïcs au service et aux responsabilités", a rappelé le pasteur Samuel Kobia, secrétaire général du COE, en évoquant le 4 novembre John R. Mott, décédé en 1955 à l’âge de 89 ans. Le pasteur Kobia a reçu le don fait au COE par la Fédération universelle des associations chrétiennes d’étudiants (FUACE) qui célèbre cette année son 110e anniversaire : un portrait de John Mott qui avait été l’un des fondateurs, secrétaire général et président de la Fédération.

John Mott a non seulement été le président de la Fédération universelle des associations chrétiennes d’étudiants (FUACE), il a aussi été le président des World Alliance of Young Men’s Christian Associations. Aussi Mott a-t-il été dans son rôle quand il a aidé à mettre en réseau les mouvements, les conférences, les agences et les églises, prélude à la création du COE en 1948, rappelle Kobia.

Mott, qui a grandi dans l’Iowa, a commencé sa carrière comme un permanent au sein du Mouvement Student Volunteer Movement à la fin du XIXe siècle et deviendra bientôt secrétaire itinérant de l’UCJG (Union Chrétienne de Jeunes Gens)/YMCA. Il était un des six fondateurs de la World Student Christian Federation en 1895.

Mott a défendu ardemment le besoin de créer le Conseil Œcuménique des Églises et été le prédicateur au culte d’ouverture de l’assemblée inaugurale du COE à Amsterdam en 1948.
Michel Wallace, le directeur de la fédération des étudiants et aussi basée à Genève, a dit au moment de la remise du portrait : "l’influence de Mott était et reste énorme. Il est impossible de dire combien de gens il a poussé à partir en mission, combien d’étudiants il a inspiré par la FUACE, quelle influence il exerçait sur les affaires internationales et combien de gens ont été intégrés dans le mouvement œcuménique grâce à lui."

Mott a partagé le Prix Nobel de Paix en 1946 pour son travail auprès des organisations d’étudiants chrétiennes internationales en première ligne pour promouvoir la paix.

9 novembre 2005


Source: ENI/UMNS/EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"