Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 09.11.2005   Retour à l'aperçu

CPDH: l’actualité du mois

[Credits] Fin de vie

PAYS-BAS - EUTHANASIES DE BEBES.
Le Gouvernement néerlandais a décidé de suivre les recommandations élaborées par des " spécialistes de la fin de vie des bébés ", et s'apprêterait à légiférer pour permettre l'euthanasie de bébés atteints de " souffrances incurables et insupportables ". Avec l'entrée en vigueur de cette nouvelle réglementation, les médecins ne seraient pas tenus de rendre compte à la justice de l'euthanasie des bébés, mais comme pour celles des adultes, ils passeraient devant une commission spéciale composée de pédiatres, de gynécologues et de juges. Entre 1997 et 2004, 22 cas d'euthanasie de bébés ont été rapportés à la justice. Gènéthique - 23/09/05


Médias

FRANCE - CAMPAGNE TELEVISION SANS PORNO.
Suite à la diffusion sur France 2 à 22h40 le mardi 27 septembre 2005 du film "Intimité" avec la seule mention "interdit aux moins de 12 ans", la Fédération Familles Médias et son président Maître Antoine Beauquier engagent une vaste démarche de protestation auprès de Dominique Baudis, président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA). Ce film contient de nombreuses séquences particulièrement crues avec entre autres une scène de fellation en gros plan. De telles images sont habituellement interdites aux moins de 18 ans et protégées par un système de signalisation et de cryptage. Au nom de la protection des mineurs, la Fédération Familles Médias propose de cosigner sa lettre pour exiger une télévision qui protège les enfants et les adolescents de l'accès aux images pornographiques. Visible sur le site %1%. CPDH - 06/10/05


Accueil de la vie

FRANCE - MERES PORTEUSES CLANDESTINES.
Selon l'Express, il y aurait en France un marché clandestin de mères porteuses. Pour faire "un état des lieux de ce marché", de nombreux couples en mal d'enfants, et des mères porteuses actives ou candidates ont été interrogés. Il en ressort qu'en France, la procédure passe souvent par Internet pour contacter les mères porteuses. Recevant de nombreuses demandes, ce sont elles qui choisissent les parents de leur bébé, en fonction de leur affinité avec le couple, ou du montant de l'indemnité, qui varie entre 15 et 30.000 euros. Une fois inséminée la mère porteuse accouche sous X, tandis que le père ayant fourni les spermatozoïdes reconnaît officiellement l'enfant. Il est par contre plus difficile pour la mère finale d'adopter l'enfant de son mari, car le Parquet français surveille ce genre de manipulations pour " éviter les trafics d'enfants ". Les associations et les médecins qui s'entremettent pour organiser une GPA risquent par conséquent trois ans de prison et 45 000 euros d'amende. Le plus souvent les couples se tournent vers l'étranger, et vont dans des pays où la GPA est autorisée. Aux Etats-Unis par exemple, où 18 états ont légalisé la GPA, celle-ci (dont le montant peut atteindre à 60.000 euros) fait souvent l'objet d'un contrat officiel. Mais, au retour, la reconnaissance de leur enfant n'est pas possible puisque pour le droit français, la mère est celle qui accouche. L'enfant reste donc avec la nationalité du pays où il est né. Zénith - 09/05

EUROPE - MATERNITE DE SUBSTITUTION.
Le Conseil de l'Europe a reporté le vote sur le rapport de Michael Hancock (Royaume-Uni) relatif à une reconnaissance et un encadrement de la maternité de substitution, alternative à la stérilité. Divisés face à ce sujet controversé, les membres de la Commission ont reporté le vote au 16 décembre 2005. Le nouveau délai permettrait d'améliorer des amendements afin de faciliter le consensus des membres. Le rapport de M. Hancock visait aussi à réglementer le " tourisme médical " croissant dans les pays où la vente de grossesses par maternité de substitution est légalisée. Eurofam - 09/05

NDLR : Soulevant d'importants problèmes juridiques et éthiques dans la Communauté Européenne, le marché clandestin des mères porteuses est pourtant très répandu (lire l'article Mères porteuses clandestines). Légaliser cette pratique ne servirait pas à réduire la commercialisation de la maternité à l'échelle européenne mais entraînerait au contraire une plus grande marginalisation de la maternité et réduirait l'enfant à naître à une marchandise.

MONDE - L'ONU ET LA SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE. L'ONU prône t'elle l'avortement pour éradiquer la pauvreté ? Le document final des Objectifs du Millénaire pour le Développement adopté par l'ONU au cours de son sommet Mondial, contient des références mineures à la santé reproductive. Le texte engage les États membres à la mise en oeuvre de huit objectifs dont le but est d'éradiquer la pauvreté mondiale d'ici 2015. Après des négociations difficiles, plusieurs références à des " droits " à la santé sexuelle et reproductive ont été retirées du document, mais le terme " santé reproductive " n'a pu être éliminé des paragraphes 57 g) et 58c) qui ont trait au Sida, à la malaria et à la tuberculose. Eurofam - 10/05

NDLR : Les références sur la santé reproductive citées dans le texte adopté ne devraient en principe pas créer un nouveau "droit" international à l'avortement. Cependant en n'incluant pas dans le document en question une clause spécifique et claire qui assurerait l'exclusion de l'avortement dans la santé reproductive, l'ONU vient d'ouvrir un précédent important dans la promotion de la santé reproductive et génésique sur la scène internationale, d'autant plus que dans le passé les agences de l'ONU ne sont pas gênées pour promouvoir l'avortement même en l'absence d'un tel énoncé. (Lire "L'UNESCO souhaite arrêter de soutenir et promouvoir l'avortement.")

Education

FRANCE - SANCTIONS POUR DEUX RECTEURS D'ACADEMIE.
Suite aux réactions suscitées par l'intrusion de sujets controversés lors du Baccalauréat, le Ministre de l'Education Nationale a destitué un recteur et mis a pied un autre. Gilles de Robien, Ministre de l'Éducation a sanctionné les deux recteurs responsables des sujets, l'un, en Sciences de la vie et de la terre, portant sur la contraception et l'IVG (voir CPDHactualités Juillet/Août 2005 N°52 "L'avortement passe le baccalauréat "), l'autre, en Français, sur une chanson de Pierre Perret contre le racisme. Gènéthique - 16/09/05

FRANCE - L'EVEIL A "L'HOMOPARENTALITE".
Les Editions " L'Ecole des loisirs " ont tout récemment sorti dans la collection "Loulou & Cie", une série de livres qui veut expliquer aux plus petits les différentes situations de famille de notre société moderne. L'un des titres de cette collection présente aux enfants de moins de trois ans, l'homoparentalité comme un modèle familial parmi d'autres. Inaugurant le lancement de toute la série, " Jean a deux mamans ", veut proposer selon la maison d'édition, "un nouveau ton", innovant en parlant de ces nouveaux schémas familiaux à des enfants aussi jeunes. On peut y lire "Mes deux mamans s'aiment comme un papa et une maman". "C'est maman Jeanne qui m'a porté dans son ventre, pendant ce temps-là maman Marie faisait des travaux à la maison"... L'auteur, Ophélie Texier affirme que "c'est une collection qui parle avant tout d'amour" et qu'il s'agit "d'une tentative de première explication aux tout-petits pour qu'ils puissent mieux comprendre les situations face auxquelles ils se retrouvent de plus en plus souvent." Le Figaro - 26/09/05

NDLR : Sous prétexte de vouloir familiariser les jeunes enfants avec des situations actuelles pourtant marginales, on peut voir dans cette diffusion, une nouvelle tentative d'uniformiser les pensées dès le plus jeune âge. En utilisant ce vecteur, une minorité tente de faire croire aux enfants comme aux parents que certains comportements marginaux " sont devenus communs ". Sans parler du risque largement démontré pour les enfants de nuire à leur construction et de les perturber quant au modèle familial.

Homosexualité

FRANCE - " PUBLICITE HOMOSEXUELLE " DANS LE METRO.
La société Metrobus, qui gère les espaces publicitaires de la RATP n'a pas autorisé l'affichage de la campagne publicitaire du salon annuel Rainbow Attitude consacrée aux gays et aux lesbiennes. Les affiches refusées " représentent deux hommes ou deux femmes allongés au soleil, sur un matelas pneumatique bleu qui s'embrassent avec volupté, les yeux clos ". On peut y lire " Ça change quoi, pour vous ? Parce que pour nous, c'est important. ". Metrobus, a affirmé qu'elle ne pouvait pas " accepter les visuels en l'état " et a précisé que " les photos risquaient de choquer l'ensemble des voyageurs. ". Pour que la campagne soit acceptée, Metrobus a demandé de nouvelles affiches " tenant compte de cet impératif". Le Bureau de vérification de la publicité (BVP) avait, lui aussi, attiré l'attention sur les " réactions que ne manqueront pas de susciter, de la part de la fraction du public la plus attachée aux valeurs traditionnelles, les visuels présentant deux femmes ou deux hommes s'embrassant". Rainbow Attitude qui a remplacé le baiser par de " chastes étreintes et des regards langoureux ", ne comprend pas l'attitude de Metrobus et se demande pourquoi, alors que l'Espagne, après la Belgique, les Pays-Bas et le Canada, a légalisé le mariage homosexuel, la France ne serait pas capable de regarder en face un baiser homosexuel. L'association a d'ailleurs décidé de porter plainte pour discriminations contre Metrobus et de saisir la toute nouvelle Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde). La première version de la campagne sera visible sur d'autres supports publicitaires puisque la régie Insert, qui gère les affiches figurant sur les vitrines, l'a acceptée. Le Monde - 28/09/05


Politique

ETATS-UNIS - CONFIRMATION DE LA NOMINATION DU JUGE JOHN ROBERTS A LA TETE DE LA COUR SUPREME.
Avec 78 voix pour et 22 contre, le Sénat américain a confirmé la nomination du juge John Roberts à la tête de la Cour Suprême. Pendant son audition devant la Commission de la Justice du Sénat, durant deux jours, il a répondu avec souplesse aux questions épineuses, en rassurant les uns et les autres. Il a certifié qu'il n'avait pas de programme, et qu'il n'était pas un idéologue, malgré ses positions antérieures contre l'avortement. Le juge Roberts a donc réussi à convaincre non seulement les républicains, qui lui étaient acquis, mais aussi plus de la moitié des démocrates. Certains démocrates ne sont toutefois pas convaincus par cette attitude, et se méfient de ce plus jeune président de la Cour Suprême (50 ans) depuis deux siècles. Ils craignent notamment qu'il influence durablement la société américaine en remettant en cause par exemple la loi sur l'avortement aux Etats-Unis. Gènethique - 04/10/05


Environnement

EUROPE - OUI AU COLZA GENETIQUEMENT MODIFIE.
Suite à une demande de la société Monsanto, la Commission Européenne a autorisé l'importation et la mise sur le marché du colza génétiquement modifié GT73. C'est la première céréale autre que le maïs et le troisième produit à être autorisé. L'accord reste limité à l'utilisation spécifique des importations du colza génétiquement modifié à des fins d'alimentation animale ou de traitement industriel et est complété par une recommandation sur les mesures à prendre en cas de dissémination accidentelle. En effet, en Europe l'inquiétude est grande et des doutes demeurent quant à d'éventuelles contaminations par le colza transgénique, qui se croise très facilement avec les variétés sauvages. Gènéthique - 06/09/05

Octobre 2005


Source: CPDH Comité Protestant Evangélique pour la Dignité Humaine

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"