Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 23.02.2005   Retour à l'aperçu

COE: Le Conseil Oecuménique des Eglises envisage l’après-assemblée avec confiance et engagement

[Credits] Les représentants des Eglises ont défini les grandes lignes d'un large remaniement et d'une rationalisation des activités du Conseil œcuménique des Eglises (COE) pour mieux préparer l’organisation chrétienne mondiale à affronter un monde en rapide mutation et à s’adapter à de nouvelles formes de vie ecclésiale.

Le Comité central du COE a engagé instamment le Conseil à "en faire moins et à le faire bien" afin "de montrer plus de clarté et de cohérence dans son rôle unique de communauté fraternelle mondiale d’Eglises".

Il a également envisagé de nouveaux modes de relation avec l'Eglise catholique, avec les Eglises Pentecôtistes ainsi qu'avec d’autres organisations et institutions oecuméniques, afin de resserrer les liens de collaboration et de mener une action plus efficace.

Les propositions ont été faites au moment où le Comité central terminait ses travaux le 22 février. Elles faisaient suite à une évaluation des programmes faite en prévision de la Neuvième Assemblée du COE, qui se tiendra en 2006.

>>Renouveau institutionnel et spirituel

Au début de la semaine, le secrétaire général du COE, le pasteur Samuel Kobia, a invité les Eglises à "avancer avec confiance vers une nouvelle définition de l’engagement œcuménique qui correspondra aux défis et aux possibilités qui se présentent à l’Eglise en ce début du xxie siècle".

En entendant qu’une gestion plus rigoureuse avait stabilisé la situation financière du Conseil, le Comité central s’est montré optimiste et a approuvé un budget de près de 39 millions de francs suisses pour 2005, bien que des mesures doivent être prises pour compenser une baisse des recettes d’environ 5% par année.

Parallèlement au renouveau institutionnel, Samuel Kobia s’est dit "convaincu que la spiritualité occupera une place plus importante encore" dans l’oecuménisme futur.

>>Face à la violence et à l’injustice

La réunion était placée sous le thème de la guérison et de la réconciliation et le Comité central a réagi à plusieurs situations de conflit et d’injustice dans le monde.

Parmi ces réactions, une déclaration demandant la fin de la présence en Irak des contingents militaires dirigés par les Etats-Unis, et un autre texte sur la "détention inadmissible et illégale" par le gouvernement des Etats-Unis de prisonniers dans la baie de Guantanamo. Le comité a également approuvé des recommandations au sujet des migrants, et à propos de la commémoration le 24 avril 2005 du 90ème anniversaire du génocide arménien.

Pour l’année prochaine, qui marquera la moitié de la Décennie vaincre la violence (DVV), l’organe directeur du COE a décidé que l’Amérique latine serait au centre des préoccupations. En 2007, ce sera au tour de l’Europe. Cette année, l’accent spécial est mis sur l’Asie.

>>Une participation renforcée grâce au consensus

Signe d’un changement de culture, l’organe directeur du COE, qui compte 158 membres, a aussi modifié son règlement et adopté une procédure de prise de décision par consensus. Ce changement promet de renforcer la participation et l’engagement des Eglises membres, en particulier des Eglises orthodoxes, qui se sentaient étrangères à la procédure de style parlementaire, appliquée précédemment.

La nouvelle méthode a été appliquée pour la première fois pendant une "conversation oecuménique" sur la question délicate et parfois controversée de la sexualité humaine. A cette occasion, les représentants des Eglises ont échangé leurs idées sur la façon dont le COE s’efforçait d’offrir un espace où les Eglises, qui ont des opinions très différentes, peuvent faire part de leurs expériences mutuelles et instaurer entre elles un climat de confiance.

>>350 Eglises membres en 2006

Par ailleurs, le Comité central a accueilli huit nouvelles Eglises membres dans la communauté fraternelle, ce qui porte le nombre total des membres du COE à 347. Si l’on tient compte des demandes d’admission en cours d’examen, le nombre total des membres du COE devrait atteindre 350 Eglises en 2006, soit en tout plus de 550 millions de fidèles.

>>Bienvenue au Brésil

La dernière session de la plus haute instance directrice du COE s’est tenue juste un an avant la Neuvième Assemblée, qui aura lieu au Brésil en 2006. Le Comité a approuvé le projet de donner aux jeunes une place centrale à l’Assemblée laquelle marquera, selon Kobia, "une nouvelle phase dans l'oecuménisme".

22/02/2005


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"