Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 12.02.2005   Retour à l'aperçu

CPDH: actualité du mois

[Credits] Suicide

EUROPE - « LA MALADIE MENTALE EST LE TUEUR INVISIBLE DE L'EUROPE ».


C’est ce qu’a déclaré le commissaire européen charge de la Santé, Markos Kyprianou, lors de l’ouverture à Helsinki de la conférence ministérielle de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur la santé mentale. Il a aussi plaidé pour que la santé mentale soit élevée au rang des priorités politiques en Europe, rappelant que le suicide tuait davantage que les accidents de la route ou les homicides. Alors que les maladies mentales sont tout aussi mortelles que les maladies physiques, comme le cancer, et qu’en Europe on compte chaque année davantage de suicidés que de victimes d'accidents de voiture ou d'homicides, la santé mentale bénéficie d'étonnamment peu d'attention. Environ 58 000 citoyens européens décèdent chaque année d'un suicide ou d'automutilations. Ce chiffre est à mettre en rapport avec les 50 700 décès annuels dus à des accidents de la route et les quelque 5 350 victimes annuelles de meurtres ou homicides. La plupart des décès par suicide sont liés à une maladie mentale, en particulier la dépression. Quinze pour cent des personnes souffrant de dépression grave se suicident, et 56% tentent de mettre fin à leurs jours. AP - 12/01/05


Accueil de la vie

FRANCE - GROSSESSES TARDIVES.
La naissance récente d'Eliza Maria, dont la mère, âgée de 67 ans, a eu recours à une procréation médicalement assistée (PMA), a suscité de nombreuses réactions. Le professeur Michel Tournaire de l'hôpital Saint Vincent de Paul pense que « dans cette affaire, nous sommes dans le délire absolu ». Le docteur Jacqueline Mandelbaum, membre du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) rappelle que l'aide à la procréation est réservée en France aux femmes en âge de procréer et ajoute qu’on « a vraiment l'impression que de temps en temps les médecins de la reproduction suivent un désir fantasmatique qui ne correspond plus à quelque chose de raisonnable et de sensé ». Depuis 20 ans, il est scientifiquement possible pour une femme ménopausée d'avoir recours à un don d'ovocyte, de le faire féconder en éprouvette avec le sperme de son conjoint pour obtenir un embryon que l'on réimplante dans l'utérus de la future mère. Cependant en France le recours aux PMA est réservé aux femmes âgées au maximum de 42 à 43 ans. Bien souvent, les françaises de plus de 45 ans doivent partir à l'étranger (Belgique ou Espagne) où les médecins sont moins regardants sur la législation. Selon le professeur Michel Tournaire, au total il y aurait « une vingtaine de naissances entre 50 et 55 ans chaque année dans notre pays». Gènéthique - 17/01/05

Discriminations

FRANCE - CONDAMNATION DE L'ASSOCIATION « AIDES » POUR « INJURES RACIALES » A CARACTERE RELIGIEUX.
La cour d'appel de Toulouse a confirmé la condamnation de deux dirigeants de l'association Aides pour « injures raciales » à caractère religieux. Ce jugement fait suite à une plainte déposée par l'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne (Agrif) après une campagne locale menée en mars 2003 et illustrée par l'image d'une religieuse portant une croix pectorale avec le slogan « Sainte-Capote, protège-nous ». Alors que la décision de la cour d'appel avait été reportée quatre fois, Me Pierre-Marie Bonneau, avocat de l'Agrif, a avoué qu’« il fallait essentiellement obtenir une condamnation marquant la limite entre une campagne pour informer et une campagne pour blesser » et d’ajouter « il ne s'agissait pas d'une défense communautariste fantasmée par l'autre partie, mais bien de la lutte contre un racisme moins combattu que les autres, le racisme anti-catholique ». Les deux anciens dirigeants d'Aides devront verser 400 euros à l'Agrif au titre des frais de justice. AFP - 12/01/05

EUROPE - « PROTESTER, PRENDRE LA PAROLE EST LA RESPONSABILITE DE CHACUN ».
C'est ce que Terry Davis, Secrétaire Général du Conseil de l’Europe a déclaré lors de la cérémonie marquant le 60e anniversaire de la libération d'Auschwitz par l'armée soviétique. Ajoutant que cette protestation était « bien plus efficace si on le fait de concert », il a rappelé que « là était la vocation du Conseil de l'Europe ». Il a aussi évoqué le jour où on lui a raconté pour la première fois « ce qui s'était passé dans ces camps. Des milliers, des centaines de milliers, des millions d'hommes, de femmes et d'enfants avaient subi des mauvais traitements et avaient été tués dans des circonstances atroces ». Lors du dévoilement de la stèle à la mémoire de toutes les victimes d'Auschwitz et des autres camps de la mort, le Secrétaire Général a lu un poème du pasteur allemand Martin Niemoller, lui-même survivant d'un camp de la mort : « D'abord, ils vinrent pour les communistes, et je n'ai pas protesté parce que je n'étais pas communiste. Puis, ils vinrent pour les juifs, et je n'ai pas protesté parce que je n'étais pas juif. Ensuite ils vinrent pour les catholiques, et je n'ai pas protesté parce que j'étais protestant. Ensuite ils vinrent pour moi, et il ne restait alors personne pour protester en ma faveur. » Division de la Presse du Conseil de l'Europe - 25/01/05

Education

ETATS-UNIS - LES DEFENSEURS DE LA THEORIE DE L'EVOLUTION MONTENT AU CRENEAU.
Un juge fédéral a décidé qu’une école publique de la banlieue d’Atlanta devait retirer de ses livres de science les avertissements contre l’évolution. Placé à l’intérieur des livres, un autocollant disait que « l’évolution n’est qu’une théorie, pas un fait, de l’origine des êtres vivants » et prévenait les étudiants que « cette théorie » devrait être approchée avec un esprit ouvert, étudiée attentivement, et considérée de façon critique. Arguant que ces autocollants violaient la « séparation de l’église et de l’Etat », les parents d’élèves et l’Union Américaine pour les Libertés Civiles ont porté cette affaire devant la Cour. Le juge Cooper alla même plus loin dans son jugement, déclarant que l’autocollant « communiquait un message inadmissible d’une certaine approbation et insinuait que certains citoyens connaissaient la vérité tandis que d’autres non ». Religion Today/ Voxdei - 17/01/05

Fin de vie

FRANCE - UN SITE DEDIE AUX SOINS PALLIATIFS.
Un nouveau site www.portail-soins-palliatifs.fr vient d’être créé. Il s’agit d’un portail commun dédié aux soins palliatifs et à l'accompagnement en fin de vie. La Société française d'accompagnement et de soins palliatifs, le Centre de ressources national François-Xavier Bagnoud, les sites www.palliatif.org et www.dialogpalliatif.org se sont en effet unis pour créer un portail destiné au grand public (répertoire des structures de soins palliatifs) et aux professionnels (informations, formations). Gènéthique - 21/01/05

Religion

FRANCE - LES RELIGIONS ET LA SEXUALITE.
Un sondage CSA exclusif a été réalisé par téléphone les 24 et 25 novembre 2004 auprès d'un échantillon national représentatif de 952 personnes constitué d'après la méthode des quotas pour effectuer un enquête sur les religions et la sexualité. Publiée dans le mensuel français : « Le Monde des Religions » de janvier-février, l’étude révèle notamment que pour 79% des personnes interrogées, les religions n'ont pas à dire ce qu'il est bon ou non de faire dans sa vie privée en matière de sexualité et que pour 71%, elles n'ont pas à rappeler publiquement à la société de grands principes en matière de morale sexuelle. InfoCatho - /01/05


Source: CPDH - Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"