Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.12.2005   Retour à l'aperçu

Rétrospective : l’EEM en 2005

[Credits] 2005 a été une année record en matière d'ouragans: 26 tempêtes se sont déclarées successivement, mais pour les évangéliques méthodistes, c'est l'Ouragan Katrina qui a représenté le coup le plus sévère.

Quand Katrina est tombée sur la Côte à la fin du mois d'août, l'ouragan a balayé des maisons, des églises, des presbytères et des centres de service sociaux tout au long de son chemin. En Louisiane, une grande partie du sud-est de l'Etat a été inondée, y compris la Nouvelle Orléans. Au Mississippi, les villes de Waveland et de Pass Christian ont été anéanties. L'ouragan Rita a suivi quelques semaines plus tard, occasionnant dégâts et détresse. Le chiffre des morts des tempêtes a dépassé les 1,000, quoiqu'on n'en connaisse pas le montant final.

Les catastrophes naturelles ont retenu l'attention majeure de l'église pendant 2005, mais l'année a aussi été tumultueuse pour d'autres raisons : la guerre en Irak, les décisions de la cour suprême de l'EEM sur des affaires liées à l'homosexualité et l'autorité pastorale, l'envoi d'aide humanitaire en Afrique et dans d'autres parties du monde et les progrès dans les relations oecuméniques, pour nommer quelques faits importants.

L'ouragan américain le plus destructeur de son histoire est survenu environ huit mois après le tsunami dans l'océan Indien, stupéfiant le monde. Il a suivi l'Ouragan Dennis et précédé Rita et Wilma et, peut-être, contribué de guerre lasse à réduire la compassion et la générosité du public face aux victimes des autres catastrophes naturelles survenues depuis. Ils n’ont pas nécessairement répondu aux appels financiers des organismes d'aide humanitaire en faveur des victimes du tremblement de terre majeur au Pakistan et au Cachemire et des victimes des inondations en Amérique Centrale en octobre dernier.

Partout dans la région de la Côte de la Nouvelle Orléans, des églises évangéliques méthodistes et des institutions se sont ouvertes pour servir d'abri et de logement provisoire aux évacués. En concertation avec l'Oeuvre d'Entraide de l'EEM (l'UMCOR), les Conférences Annuelles de la région ont ouvert des centres d'accueil, coordonné des équipes de bénévoles venus de tout le pays, rassemblé et distribué provisions et aides individuelles.

À partir du 10 novembre, l'UMCOR avait reçu plus de 22.5 millions de $ pour financer les secours après l'ouragan Katrina/Rita.

Katrina a balayé un haut lieu du méthodisme américain, le centre de retraite historique de Gulfside Assembly à Waveland, qui revêt une signification spéciale pour les membres noirs de la dénomination. Mais le conseil d'administration de l'assemblée a voté sa reconstruction, et pour ce faire a créé un Fonds pour le Rétablissement de Gulfside.
Un nouveau point de repère existe maintenant - une montagne imposante d'ordures, évaluée à quelques 7 millions de m3 d'ordures accumulées dans la Nouvelle Orléans et amoncelées à cet endroit - près de l'Église Evangélique Méthodiste St. Luke. On retrouve sur ce monticule les débris des quelques 79 églises du diocèse balayées par l'ouragan.

À l'Eglise St Luke, seules 15 familles sur 126 de la congrégation étaient retournées dans la ville à la fin d'octobre. Le nombre de familles de retour est un facteur important dans le processus de reconstruction. Actuellement, les évacués - 1.5 millions d'habitants de la Louisiane et plusieurs centaines de milliers de personnes du Mississippi et de l'Alabama - sont dispersés à travers les Etats-Unis. Ces évacués comprennent des congrégations entières et leur pasteurs respectifs.
Les fonds de l'UMCOR ne couvrent pas des dépenses telles que la construction d'église ou les salaires des pasteurs. C'est un problème pour la Conférence de la Louisiane, dont les dépenses rien qu'en mai s'élèvent à 1.3 millions de $ rien que pour les salaires et les allocations et c'est aussi un problème pour la Conférence du Mississippi, où six églises ont été détruites et au moins 20 d'entre elles ont subi des dégâts importants.

Pour aider les conférences de la Côte, le Conseil des Evêques de la dénomination a approuvé l'Appel financier lancé après Katrina pour le rétablissement des églises (Katrina Church Recovery Appeal) au début de novembre. Le fonds spécial se concentrera sur de nouveaux ministères, la reconstruction de divers équipements; il cherchera aussi à répondre aux autres besoins qui se présentent au niveau des églises locales et des conférences, comme le paiement des salaires pastoraux et la prise en charge de pertes non assurées.
L'UMCOR a aussi mis au point son plus grand projet d'aide humanitaire jusqu'à présent. Suite à un accord de 66 millions de $ avec l'Agence de Gestion Fédérale des Secours, l'UMCOR supervise l'AIDE aux victimes de Katrina aujourd'hui (Katrina AID Today): un collectif venant aider quelque 100,000 familles à se remettre à long terme des ravages de l'ouragan.

En tant qu’agence principale, l'UMCOR gérera les subventions, (60 millions de $) qui transiteront par une dizaine d'autres organisations humanitaires jusqu'aux familles concernées.

Un autre désastre a retenu l'attention des évangéliques méthodistes pendant 2005, bien qu'il soit survenu à la fin de l'année précédente: le tsunami du 26 décembre qui a tué plus de 220,000 personnes dans 11 pays de l'océan Indien. En fait, les membres de l'église y ont répondu avec tant de compassion qu'ils ont donné plus de 42 millions de $ pour les secours dépêchés sur place par l'UMCOR.
Le pasteur R. Randy Day, le directeur du Conseil Mondiale de la Mission (GBGM), l'agence mère de l'UMCOR, croit que la couverture par la télévision de cette catastrophe peu commune mais mortelle a touché beaucoup de personnes d'une façon personnelle. "Je pense que cela a eu un impact émotionnel et spirituel important sur les gens et ils ont répondu massivement par des dons," a-t-il dit dans un interview en novembre.
L'organisme d'aide humanitaire dirige un programme de réhabilitation à long terme en Indonésie, au Sri Lanka, en Inde, en Thaïlande et en Somalie, et travaille de concert avec divers associés dans chaque pays. Le travail joue sur trois points essentiellement, le logement, l'éducation et l'emploi.

Décisions du Conseil Juridique

Le deux octobre, le conseil juridique, l'instance la plus haute de la dénomination a pris un certain nombre de décisions touchant à l'homosexualité.

Le 31 octobre, le Conseil Juridique a annulé complètement la décision d'une cour d'appel à propos du cas d'une pasteure lesbienne, rétablissant du coup la décision initiale du tribunal de première instance et le verdict qui avait abouti à la destitution de la pasteure.

La pasteure Irène Elisabeth Beth Stroud, pasteure associé à la première Église Evangélique Méthodiste de Germantown, Pa., a été reconnue coupable par un tribunal de première instance ecclésial en décembre dernier après qu'elle ait déclaré publiquement être une lesbienne active - en violation du règlement de l'église, qui interdit l'ordination et la nomination "d'homosexuels actifs". La cour a révoqué Stroud, mais une cour d'appel juridictionnelle avait remis cette décision en cause en avril.

Le Conseil Juridique, qui a entendu l'argumentation des deux parties le 27 octobre à Houston, a estimé que "la Cour d'Appel de la Juridiction du Nord-est s'était trompée dans sa décision, quand elle a remis en cause le verdict et les termes du procès de la pasteure Stroud.

"On a accordé à Stroud tous les droits légitimes énumérés dans (le Livre de ) la Discipline et des décisions du Conseil Juridique,"
déclare la cour. "La Cour d'Appel de la Juridiction du Nord-est n'avait pas autorité pour déclarer que le Paragraphe 304.3 avait établi une nouvelle norme doctrinale contraire à nos normes existantes et établies..."

Stroud continue à travailler comme prédicatrice laïque pour l'église de Germantown.

Dans une autre décision prise au cours de sa réunion d'octobre, le Conseil Juridique a décidé que les pasteurs évangéliques méthodistes avaient le pouvoir de décider qui devient membre de l'église locale. Le conseil juridique avait soutenu un pasteur qui avait empêché un homme ouvertement gay de rejoindre sa congrégation en qualité de membre.

Le conseil a publié deux décisions liées au cas du pasteur Ed Johnson, qui servait comme pasteur senior à l'Eglise Evangélique Méthodiste South Hill (Va.) avant d'être suspendu temporairement de ses fonctions en juin. Dans la Décision 1031, le conseil a traité des problèmes liés à la mise sous discipline de Johnson. La décision 1032 était une décision plus large, affirmant que le Livre de Discipline de l'église "reconnaît au pasteur le pouvoir discrétionnaire de dire si une personne est prête ou non à prendre ses engagements comme membre de l'église."

Ces deux décisions ont eu pour résultat immédiat la réintégration de Johnson dans ses fonctions antérieures.

Dans une déclaration faite le 2 novembre en réponse à la décision de la cour, le Conseil des Évêques de la dénomination a déclaré que l'homosexualité n'était pas une barrière à l'adhésion dans l'Église Evangélique Méthodiste.

"Tandis que les pasteurs ont la responsabilité de discerner si quelqu'un est prêt à devenir membre ou non, l'homosexualité n'est pas une barrière," ont dit les évêques dans leur lettre pastorale aux membres de l'Église Evangélique Méthodiste. La lettre a été unanimement adoptée lors d'une session à huis clos pendant leur réunion d'octobre.

"Avec les Principes Sociaux de l'Église Evangélique Méthodiste, nous affirmons 'que la grâce de Dieu est disponible à tous et que nous chercherons à vivre ensemble dans la communauté chrétienne, '" déclarent les évêques, citant les Principes Sociaux dans le Livre de Discipline. "' Nous implorons les familles et les églises de ne pas rejeter ni condamner les membres et amis lesbiennes et gay. Nous nous engageons à être au service de toutes les personnes.'
"Nous affirmons aussi notre pratique Wesleyenne selon laquelle les pasteurs sont responsables vis-à-vis de leur évêque, de leur surintendant et des autres pasteurs sur les questions touchant le ministère et l'adhésion comme membre,"
ont dit les évêques.

Débat sur guerre de l'Irak

La guerre en Irak a continué à préoccuper les évangéliques méthodistes, de même que le reste des Etats-Unis.

Le 4 novembre, le Conseil des Évêques a adopté une résolution à l'adresse du Président George Bush, l'invitant à planifier un calendrier pour le retrait de toutes les forces américaines de l'Irak. La résolution a déclaré que "la perte ininterrompue de vies civiles irakiennes, particulièrement la perte d'enfants et le nombre des morts en nette augmentation au sein de la coalition militaire et des troupes américaines, peinent le coeur de Dieu."

Les évêques ont dit que les raisons du gouvernement américain pour justifier la guerre - "la possession par l'Irak d'armes de destruction massive et la collusion présumée entre Al-Qaida et l'Irak" - n'ont pas été vérifiées. Ils relèvent aussi que la violence en Irak a créé un contexte favorable à "des violations flagrantes des droits des prisonniers de guerre."

La semaine suivante, 96 évêques à titre individuel ont publié une déclaration en guise de repentir regrettant "notre complicité dans ce que nous croyons être une invasion injuste et immorale et l'occupation de l'Irak." La déclaration reconnaissait aussi "notre préoccupation devant la morgue des institutions et des ordres du jour limités; pendant ce temps des américains, hommes et femmes, sont envoyés en Irak pour tuer et être tués, pendant ce temps des milliers d'Irakiens souffrent inutilement et meurent, pendant ce temps la pauvreté ne cesse d'augmenter et les madladies pourtant faciles à éviter ne sont pas traitées."

En octobre, le Conseil évangélique méthodiste Église et Société, a aussi passé une résolution pressant les Etats-Unis à retirer ses troupes de l'Irak.

Mais la dénomination continue à accompagner pastoralement le personnel militaire placé en Irak et ailleurs. Depuis 2003, par exemple, des militaires hommes et femmes ont eu l'occasion de téléphoner pour plus de 6 millions de minutes et de parler ainsi à quelqu'un qu'ils aiment - gratuitement - parce que des milliers d'évangéliques méthodistes ont donné de l'argent lors de la campagne de télécartes.

"Les aumôniers se sont sentis soutenus et soutiennent les membres, beaucoup d'entre eux ne sont affiliés à aucune église, ils savent que l'Église Evangélique Méthodiste se soucie d'eux," a dit le pasteur Greg Hill, directeur d'Agence auprès du Conseil pour la formation supérieure et le ministère, sponsor de la campagne. Les télécartes, qui coûtent 4.95 $ pour 120 minutes, montrent le logo évangélique méthodiste, - la croix et la flamme - et incluent une prière enregistrée.

Cinq évêques - Peter Weaver, Ernest Lyght, Janice Huie, John Schol et Charlene Kammerer - ont effectué une visite pastorale le 3 mai au Président George W. Bush, ils pensent que d'autres conversations et collaborations sont possibles avec la Maison Blanche dans le futur. Lors de l'entretien privé de 10 minutes, les évêques ont remis à Bush, membre de l'EEM, une Bible signée par le Conseil des Évêques et partagé un moment de prière avec lui.

Soucis globaux

Ailleurs dans le monde, la situation au Soudan est restée un souci pour la dénomination. Au début de février, l'UMCOR a ouvert une mission au Sud Darfour, du côté occidental du Soudan, avec un budget de démarrage avoisinant le million de $. La mission inclue en priorité l'aide d'urgence et la mise en place de programmes de développement en matière d'eau, d'assainissement et d'agriculture. L'agence aide à gérer le camp Ferdous El-IDP (pour personnes intérieurement déplacées).

L'UMCOR était aussi parmi les agences humanitaires religieuses fournissant le nécessaire de base aux centaines de milliers des gens déplacés qui ont perdu leurs maisons et leurs emplois au Zimbabwe.

À plusieurs moments pendant l'année, des leaders d'église protestants philippins et étrangers ont condamné ce qu'ils décrivent comme étant "des violations massives des droits de l'homme" et les assassinats d'innocents perçus comme "subversifs" sous le gouvernement du Président Gloria Macapagal-Arroyo aux Philippines. Des leaders d'Église ont été alarmés par "une vague de meurtres" d'avocats pacifistes, y compris de religieux.

Au Libéria, plusieurs évangéliques méthodistes s'étaient présentés comme candidats au poste de président, dont Hélène Johnson-Sirleaf et George Weah, qui se sont opposés lors des élections présidentielles du 8 novembre. Johnson-Sirleaf a gagné ces élections. Elle sera le premier chef d'Etat féminin de l'Afrique.

Le Conseil de la Mission mondiale (GBGM) a annoncé une nouvelle initiative pour combattre le paludisme. L'Évêque Joao Somane Machado du Mozambique ainsi que le pasteur R. Randy Day, directeur du conseil, présenteront cette nouvelle initiative lors d'une conférence de presse le 1er novembre au Sommet de l'OMS à New York.

Le Programme de Prévention du paludisme initié par la communauté évangélique méthodiste a été lancé au Sierra Leone au début de décembre. Les participants de sept pays seront formés à la Maternité de la dénomination et au Centre médico-social de Kissy.

Sur le front américain, un boycot de consommateurs soutenu par l'EEM à l'encontre de Taco Bell a pris fin le 8 mars quand la société a consenti à travailler avec le syndicat (Florida-based Coalition of Immokalee Workers) et à améliorer les conditions de travail et les salaires des ouvriers agricoles dans l'industrie des tomates en Floride. L'Église Evangélique Méthodiste a officiellement rejoint le boycott par un vote de la Conférence Générale de 2004 de la dénomination, son corps législatif supérieur.

Les évangéliques méthodistes du Minnesota ont prié pour la tribu indienne de Red Lake après la fusillade survenue le 21 mars dans une école : 10 personnes y ont trouvé la mort. Les membres de l'église ont aussi fourni de l'aide par la Croix-Rouge locale.

Travail théologique

Le Conseil des Évêques a approuvé les accords intérimaires du mois de mai encourageant le partage de l'Eucharistie avec deux autres dénominations historiques - l'Église Épiscopale et l'Église Evangélique Luthérienne en Amérique. Ces accords distincts aboutiront à des cultes en commun, à l'hospitalité eucharistique, à des études bibliques conjointes comme à des actions missionnaires communes. Les Luthériens ont approuvé l'accord en août.
Un nouveau guide biblique sur la Sainte communion a été publié pour aider les églises locales EEM à améliorer leur pratique du sacrement. "Ce Mystère Saint : une Compréhension évangélique méthodiste de la Sainte communion," inclut la déclaration officielle de l'église sur la Sainte communion, le texte principal et en plus des questions et des commentaires en discussion.

La Maison d'édition évangélique méthodiste a apporté des changements au programme d'études bibliques "Disciple" de façon à lui faire gagner de l'audience, avec des nouvelles sessions de huit semaines et des vidéos pour "le Disciple que je suis." Au cours des 20 ans passés, plus d'un million de personnes ont terminé ce genre de programme d'étude biblique "Le Disciple".

Des spécialistes évangéliques méthodistes et catholiques se sont rencontrés à Washington du 29 avril au 1er mai. Ils ont appelé leurs églises à partager davantage et à davantage collaborer entre elles. Ils venaient de conclure un dialogue sur les structures d'église et l'écclésiologie. Les résultats de ce sixième dialogue entre les deux dénominations ont été publiés dans une étude commune intitulée "Par l'Amour Divin : l'Église à Chaque Place et à Toutes les Places."

Nouveaux évêques


Le pasteur Hans Vaxby de Helsinki, Finlande, a été élu le 11 février comme l'évêque du Diocèse de l'Eurasie de l'Église Evangélique Méthodiste; il succéde à l'Évêque Ruediger Minor, parti à la retraite après avoir servi la mission de l'Eglise en Russie depuis 1992.

Le pasteur David Kekumba Yemba, professeur et doyen fondateur de la faculté de théologie à l'Université de l'Afrique évangélique méthodiste, a été élu évêque du Diocèse du Congo Central le 12 février, succédant à l'Évêque Fama Onema, qui a servi le diocèse pendant plus de 30 ans.

En Allemagne, la pasteure Rosemarie Wenner a été élue le 16 février comme la première évêque femme de la dénomination en Europe; elle succéde à l'Évêque Walter Klaiber.

Le pasteur Benjamin Boni a été élu le 12 mars comme le premier évêque de l'Église Evangélique Méthodiste nouvellement constituée en Côte d'Ivoire. Les délégués de la Conférence Centrale de l'Afrique occidental a aussi reconnu la Côte d'Ivoire comme une conférence annuelle de la dénomination.

Le pasteur Patrick Streiff, 49 ans, de Suisse, a été consacré comme un nouvel évêque de la Conférence Centrale de l'Europe du Centre et du Sud pendant un culte solennel le 17 avril dernier. Il succédera à l'Évêque Heinrich Bolleter en mai 2006.

L'Évêque Janice Riggle Huie du Texas a été élue présidente du Conseil des Évêques et l'Évêque Grégory V. Palmer de l'Iowa a été désigné président, il le sera de fait en mai 2006, sa désignation remonte à la réunion du conseil (30 octobre au 4 novembre). Huie, 58 ans, succédera à l'Évêque Peter D. Weaver du diocèse de Boston comme président pour un terme de deux ans. Palmer, 51 ans, lui succédera. L'Évêque Ernest Lyght du diocèse de Virginie Occidentale a été réélu secrétaire.

Hae-Jong Kim devenu le premier évêque coréen-américain de la dénomination à son élection en 1992 et parti à la retraite en 2004, a démissionné de l'épiscopat le 1er septembre suite à une plainte dirigée contre lui. Weaver a annoncé la démission le 30 août dans une déclaration sans spécifier dans les détails le contenu de la plainte contre Kim.

......

Le 7 décembre 2005


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"