Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 02.12.2005   Retour à l'aperçu

États Unis, Lake Junalkuska, N.C. : selon les évêques évangéliques méthodistes , l’homosexualité n’est pas un obstacle à l’admission comme membre d’église

[Credits] L’homosexualité n’est pas une barrière à l’adhésion à l’Église Evangélique Méthodiste comme membre, telle est la teneur de la déclaration faite le 2 novembre par les évêques de la dénomination, deux jours après la décision de la cour supérieure de l’église favorable à un pasteur ayant refusé d’intégrer comme membre un homme gay.

"Les pasteurs ont la responsabilité de discerner si une personne est prête à devenir membre ou non, mais l’homosexualité n’est pas une barrière," ont dit les évêques dans leur lettre pastorale aux membres de l’Église Evangélique Méthodiste.

Dans une décision annoncée le 31 octobre, le Conseil Juridique avait soutenu le pasteur Ed Johnson de l’Église Evangélique Méthodiste de South Hill (Va.) dans sa décision de ne pas permettre à un homme gay de rejoindre sa congrégation.

L’homme était membre de la chorale et avait rencontré Johnson pour obtenir son transfert de membre d’une autre dénomination.

Johnson avait été suspendu de ses fonctions provisoirement pour une année par ses collègues pasteurs pendant la session à huis clos des pasteurs lors de la Conférence Annuelle (régionale) de Virginie en juin dernier. Le Conseil Juridique a soutenu l’action de Johnson, citant l’autorité donnée au pasteur par le Règlement de l’Eglise. La cour a donné l’ordre de réintégrer le pasteur dans son statut précédent.

La décision de la cour a eu des répercussions en chaîne immédiates à Lake Junaluska, où le Conseil des Évêques tenait sa session d’automne tout au long de la semaine. Le conseil a passé au moins quatre heures à huis clos à rédiger une déclaration en réponse à la décision de la cour.

"Sur la base des Principes Sociaux de l’Église Evangélique Méthodiste, nous affirmons ' que la grâce de Dieu est à la disposition de tous et nous chercherons à vivre ensemble dans la communauté chrétienne, «? ont fait savoir les évêques, citant les Principes Sociaux dans le Règlement de l’Église. "' Nous implorons les familles et les églises de ne pas rejeter ni condamner les membres et amis lesbiennes et gay. Nous nous engageons à être au service de toutes les personnes comme avec toutes les personnes.'
"Nous affirmons aussi notre pratique wesleyenne selon laquelle les pasteurs sont responsables devant leur évêque, leur surintendant et le corps pastoral sur les questions touchant le ministère et l’adhésion comme membre,"
ont dit les évêques.

Le Conseil des Évêques a unanimement adopté la lettre pastorale lors de sa session à huis clos.

L’annonce de la décision de la cour a causé "une importante discussion au sein du conseil," a dit l’Évêque Janice Riggle Huie, qui a dirigé l’équipe des sept évêques chargée de la rédaction de la déclaration. Huie supervise la Conférence Annuelle (régionale) du Texas de l’Eglise.

Beaucoup des évêques avaient reçu des appels et des courriers électroniques de pasteurs et de laïques de leurs conférences "énormément troublés" par la décision et demandaient de la part des évêques une clarification, a-t-elle déclaré auprès de l’Agence de presse évangélique méthodiste.
"Nous avons voulu que notre réponse incite à la réflexion et à la prière et parle à l’église," a-t-elle dit.

Au moment où les évêques ont travaillé sur la déclaration, le conseil est apparu uni sur la question de l’admission d’homosexuels comme membres au sein de l’Église Evangélique Méthodiste, selon ses dires. "Je ne pense pas qu’il soit exagéré de dire que le conseil est unanimement d’accord pour que gay et lesbiennes puissent être membres de l’Église Evangélique Méthodiste."

Le Règlement de l’Église affirme les homosexuels comme des personnes "d’une éminente dignité." Il tient aussi la pratique de l’homosexualité comme étant incompatible avec l’enseignement chrétien et interdit la bénédiction de mariages homosexuels par le corps pastoral de l’Eglise et dans les locaux de l’Eglise.

Pendant les auditions orales précédant le Conseil Juridique du 27 octobre, le pasteur Tom Thomas de Virginie, en parlant en faveur de Johnson, avait soutenu que le pasteur "ne s’arrêtait pas à la personne homosexuelle, mais à la pratique homosexuelle." Johnson, qui était présent au cours de l’audition, ne s’était pas adressé à la cour.

L’évêque de Virginie Charlene Kammerer avait défendu la suspension de Johnson, déclarant que la Constitution soulignait le caractère inclusif et non exclusif de l’Eglise et que si seule la participation à la vie de l’église était permise, cela "revenait à une citoyenneté de deuxième classe."

Dans leur lettre pastorale, les évêques ont dit qu’ils "soutenaient et affirmaient" que le corps législatif supérieur de l’Eglise, la Conférence Générale, "avait clairement parlé par le biais de la Constitution de la dénomination d’inclusivité et de justice pour tous sur le chapitre de l’admission comme membre dans l’église."

Les évêques ont cité la déclaration de la Constitution, selon laquelle toutes les personnes auront le droit de suivre les cultes de l’église, de participer à ses programmes, de recevoir les sacrements, d’être admis comme membres baptisés, " de déclarer la foi chrétienne et de devenir membre professant dans n’importe quelle église locale dans la connexion."

"Cette décision du Conseil Juridique invite chacun d’entre nous à penser sérieusement à la signification de l’admission comme membre au sein de l’Église Evangélique Méthodiste," a dit l’Évêque Peter Weaver, président du conseil et leader de la Conférence Annuelle de la Nouvelle Angleterre.
La décision fournit l’occasion "de réfléchir à la manière dont nous sommes inclusifs à l’égard des personnes présentes dans nos communautés et à la manière dont nous faisons des disciples de Jésus Christ pour la transformation du monde," a-t-il dit. Faire des disciples est un thème de la réunion d’automne des évêques et au centre de leurs travaux pour 2005-2008. Weaver a noté que plus tôt le 2 novembre, le conseil avait entendu une conférence majeure sur l’évangélisation par un théologien de la Faculté Duke Divinity.
Quant à l’autorité d’un pasteur pour prendre des décisions sur l’admission comme membres, il a déclaré : "le pasteur local a l’autorité, mais il l’exerce en fonction de la théologie et des valeurs de l’Église Evangélique Méthodiste."

Les évêques discuteront d’autres réponses possibles à la décision dans la poursuite de leur réunion, a-t-il ajouté. La réunion, qui a commencé le 30 octobre, prend fin le 4 novembre.

Weaver répond déjà dans sa propre Conférence de la Nouvelle Angleterre en fondant quatre rencontres régionales pour discuter de la décision du Conseil Juridique.

Le Conseil des Évêques comprend les hauts responsables de l’EEM, forte de quelque 11 millions membres. Le conseil compte 69 évêques actifs et environ 100 évêques retraités aux Etats-Unis, Afrique, Europe et aux Philippines.

*Tanton est rédacteur gérant de l’Agence de presse évangélique méthodiste.

**************

Voici le texte intégral de la déclaration des évêques évangéliques méthodistes

Une Lettre Pastorale aux membres de l’Église Evangélique Méthodiste
Du Conseil des Évêques
Par la grâce, vous avez été sauvés par la foi.
— Éphésiens 2:8

La grâce vous revient de la part de Jésus Christ qui appelle son église à accueillir tout le monde dans la communauté de foi quand elle proclame l’Évangile.
Le Conseil Juridique, l’autorité juridique la plus haute de notre dénomination, a récemment publié une décision sur le refus d’un pasteur d’admettre comme membre d’église un homme gay. Dans ce cas particulier, cet homme avait été invité à rejoindre la chorale d’une communauté locale évangélique méthodiste. Une fois qu’il s’était davantage impliqué dans la chorale et l’église, il a demandé le transfert de son adhésion d’une autre dénomination à l’Église Evangélique Méthodiste. Parce qu’il était un homosexuel actif, le pasteur a refusé de l’admettre comme membre de l’église. Le Conseil Juridique a soutenu le refus du pasteur.
Certes les pasteurs ont la responsabilité de discerner si le candidat est prêt à devenir membre, mais l’homosexualité n’est pas une barrière. Sur la base des Principes Sociaux de l’Église Evangélique Méthodiste, nous affirmons : "la grâce de Dieu est à la disposition de tous et nous chercherons à vivre ensemble dans la communauté chrétienne. Nous implorons les familles et les églises à ne pas rejeter ni condamner les membres et amis lesbiennes et gay. Nous nous engageons à être au service de toutes les personnes et avec toutes les personnes." (Paragraphe. 161g, 2004 Règlement de l’Église Evangélique Méthodiste).

Nous affirmons aussi notre pratique wesleyenne selon laquelle les pasteurs sont responsables devant l’évêque, le surveillant et le corps pastoral sur les questions relatives au ministère et à l’admission comme membre.
L’Église Evangélique Méthodiste est engagée à faire de toutes les personnes des disciples de Jésus Christ. Nous, évêques de l’Église, nous soutenons et affirmons que la Conférence Générale a clairement parlé par la Constitution de la dénomination d’inclusivité et de justice pour tous en matière d’admission comme membre d’église :
"L’Église Evangélique Méthodiste reconnaît que toutes les personnes ont une éminente dignité. Toutes les personnes, indépendamment de leur race, de leur couleur, de leur origine nationale, de leur statut, ou de leur condition économique, auront droit de suivre ses cultes, de participer à ses programmes, de recevoir les sacrements, et d’être admis une fois baptisées comme membres baptisés et une fois avoir déclaré la foi chrétienne, de devenir membres professants dans n’importe quelle église locale dans la connexion." (Article IV, Constitution de l’Église Evangélique Méthodiste).

Nous croyons que le ministère de l’église locale, sous les conseils de l’Esprit Saint, doit aider les gens à accepter et à confesser Jésus Christ comme le Seigneur et le Sauveur. Nous faisons appel à tous les pasteurs et laïcs évangéliques méthodiste à faire de chaque congrégation une communauté accueillante.
Le 2 novembre 2005
Lake Junaluska, N.C.

Le 3 novembre 2005


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"