Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 11.08.2005   Retour à l'aperçu

Grande Bretagne : des chrétiens britanniques en appellent à la fin de la prolifération des armes nucléaires

[Credits] A l’occasion du 60e anniversaire des attaques nucléaires contre Hiroshima et Nagasaki au Japon, diverses personnalités chrétiennes de premier plan de Grande-Bretagne ont appelé le gouvernement du ROYAUME-UNI à prendre l’engagement de ne jamais faire usage d’armes nucléaires et de chercher activement leur abolition.

Des évêques catholiques, le secrétaire général de l’Eglise Méthodiste, des Quakers, un Mennonite et des biblistes, soit environ une vingtaine de chrétiens et trois organisations ecclésiales, ont signé une déclaration publiée dans le journal The Gardian du 6 août 2005, parrainée par la Campagne pour le Désarmement Nucléaire.

Plus de 250,000 personnes ont été tuées et des générations empoisonnées par la radiation atomique, quand deux villes japonaises ont été détruites en 1945, à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Les Etats-Unis disent qu’ils ont procédé au largage de ces armes atomiques, avec l’accord des Alliés, pour venir à bout de la résistance japonaise. Mais beaucoup d’experts mettent en doute cette explication, alléguant pour motif principal la volonté des Etats Unis d’en découdre avec l’Union soviétique, — nous en sommes au début de la course aux armements entre l’Est et l’Ouest.

La Grande-Bretagne dispose aujourd’hui moins de 200 têtes nucléaires, chacune d’entre elles étant huit fois plus puissante que la bombe d’Hiroshima. Le ROYAUME-UNI a entamé sa production d’armements dans l’Établissement de Recherche d’Armes Atomiques à Aldermaston en mesure de produire une nouvelle génération d’armes nucléaires.

À côté de parlementaires et du Maire de Londres Ken Livingstone, divers responsables d’église ont signé cette déclaration pour en finir avec la menace nucléaire globale (mondiale), dont le leader de l’Église Méthodiste, le pasteur David Deakes, le curé Thomas Macmahon Rt (Évêque Catholique de Brentwood), le curé James O’Brien Rt (Évêque Auxiliaire Catholique de Westminster), le curé Ambrose Griffith Rt (Évêque Catholique L Emeritus de Hexham et Newcastle), et Paul Oestreicher (Canon anglican Emeritus de la Cathédrale de Coventry et Aumônier Quaker à l’Université de Sussex).

Deux des biblistes britanniques les plus respectés sont aussi parmi les signataires. Il s’agit du Rév. Professeur Christophe Rowland (Professeur d’Exégèse de l’Ecriture Sainte à l’Université d’Oxford) et le Rév. Professeur Charles E. B. Cranfield, un spécialiste du grec biblique à la retraite.

D’autres se reconnaissent dans la déclaration, dont le membre du Synode Général de l’Église anglicane le Rév. Paul Collier ; l’ancien prêtre Catholique et activiste pacifiste Bruce Kent ; le mouvement quaker Peace and Social Witness ; l’association chrétienne CND ; l’Association Pacifiste anglicane ; Veronica Zundel de la seule Église Mennonite du ROYAUME-UNI et douze autres religieux de dénominations différentes.

Le 60e anniversaire du bombardement d’Hiroshima est commémoré le jour même où beaucoup de chrétiens célèbrent le Banquet de la Transfiguration, une manifestation de la gloire de Dieu basée sur le récit de Matthieu 17, où Jésus se manifeste aux côtés de Pierre, Jacques, Jean, Moïse et Elie.

"Le contraste entre la lumière de vie apparaissant dans l’histoire de la Transfiguration et la lumière aveuglante d’Hiroshima porteuse de mort ne pouvait pas être plus grand," a fait remarquer Simon Barrow, le Codirecteur du groupe de réflexion chrétien du ROYAUME-UNI Ekklesia.

Il a ajouté : "le déploiement d’armes nucléaires ajoute à l’insécurité globale et la Grande-Bretagne doit maintenant jouer un rôle significatif pour mettre un terme à leur prolifération."

La communauté internationale essaye actuellement de persuader l’Iran de ne pas poursuivre son propre programme d’armes nucléaires.

La bombe larguée sur Hiroshima le 6 août 1945 a tué 130,000 personnes, 95 % étaient des civils. Un aumônier chrétien récite des prières au décollage de l’avion Gai Enola pour effectuer l’attaque.

Commentaires de Paul Oestreicher : "il n’y a aucune justification morale pour les armes de destruction massive — pour des Chrétiens, Musulmans, Juifs ou humanistes — pas plus qu’il n’en existe pour les attentats suicides."

Le sous-marin nucléaire britannique Trident termine sa carrière en 2024. Le gouvernement projette la dépense de £ 10 milliards pour son remplacement, mais l’Église Méthodiste réclame maintenant un débat public sur ce point.

6 août 2005


Source: ecclesia

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"