Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 04.08.2005   Retour à l'aperçu

Côte d’Ivoire, Abidjan: coalition religieuse contre la violence après les attaques D'Anyama, d'Azaguié et d'Agboville

[Credits] Le collectif des confessions religieuses pour la réconciliation et la paix en Côte d'Ivoire, suite aux attaques meurtrières des villes d'Anyama, d'Azaguié et d'Agboville, s'est réuni le mercredi 27 juillet à la cathédrale Saint Paul d'Abidjan.

Au terme de cette rencontre, une déclaration commune a été lue par son président, Mgr Laurent Mandjo, évêque du diocèse de Yopougon : "Le sang a encore coulé et même trop coulé. Nous regrettons profondément les pertes en vies humaines. Nous condamnons au nom de Dieu unique, cette autre agression meurtrière qui risque de compromettre le processus de paix en cours", a-t-il dénoncé avant d'apporter la compassion du collectif aux douleurs des familles endeuillées et souhaiter prompt rétablissement à tous les blessés.

Par ailleurs, le collectif, toujours par la voix de Mgr Mandjo, a invité les forces dites impartiales, les forces de défense et de sécurité (FDS) et les forces armées des forces dites nouvelles à conjuguer davantage leurs efforts pour le retour de la paix en Côte d'Ivoire.

L’évêque de l'Eglise méthodiste unie de Côte d'Ivoire, le pasteur Benjamin Boni, le président de la fédération évangélique de Côte d'Ivoire, Dr. Jean-Baptiste Nielbien, l'Iman Koné Ibrahim de la mosquée d'Abobo, représentant la communauté musulmane du pays, et le révérend pasteur Ediémou Jacob, chef de l'Eglise du christianisme Céleste en Côte d'Ivoire, étaient présents à cette rencontre, la nième du collectif préoccupé par la crise ivoirienne.

29 Juillet 2005


Source: Notre Voie/Allafrica

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"