Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 26.10.2004   Retour à l'aperçu

CPDH: les actualités du mois

[Credits] Médias

L’avortement «fait son cinéma». Sur les 21 films en compétition au Festival de Venise 2004, deux traitaient de l'avortement: «Palindromes» et «Vera Drake». «Palindromes» est un film de l'américain Todd Solondz. Il présente une femme qui veut forcer sa fille à avorter, mais celle-ci est «récupérée» par une famille catholique, peinte avec mépris à la limite du fanatisme anti-chrétien (cette famille participe à l'assassinat d'un médecin avorteur!). L'actrice principale Ellen Barkin a déclaré: «Je suis moi-même la maman d'une fille de 12 ans; je peux vous dire clairement que, si ma fille était enceinte, je crierais et je la battrais jusqu'à ce qu'elle se fasse avorter.» Todd Solondz a de son côté commenté: «Le mouvement pro-vie est en train de gagner du terrain depuis de longues années. Dans notre pays (USA) il grossit de façon exponentielle et produit sa propre base politique. Et ce qui fait la politique en USA, a naturellement des ramifications dans le monde entier (…). Il fallait que je fasse quelque chose». Le film anglais «Vera Drake», refusé par le Festival de Cannes, a obtenu à Venise, le Lion d'Or. L’auteur, Mike Leigh y décrit la difficulté des avortements clandestins dans l'Angleterre des années 1950. Selon lui, «aujourd'hui, dans notre monde surpeuplé, l'avortement est devenu un enjeu fondamental... Mon rôle est de poser des questions, non de tirer des conclusions hâtives.» UNEC – 23/09/04

Fin de vie
FRANCE – MARIE HUMBERT ET L’EUTHANASIE


Le 24 septembre 2004, l'association «Faut qu'on s'active» et Marie Humbert rendent publique, une «proposition de loi d'initiative populaire en faveur d'une exception d'euthanasie dans le code pénal». Les auteurs de cette proposition de loi intitulée «proposition de loi Vincent Humbert» souhaitent convaincre le gouvernement d'examiner ce texte et veulent recueillir au moins 100 000 signatures de citoyens. CPDH – 20/09/04

ITALIE – QUI EUTHANASIE SON CHIEN PEUT FINIR EN PRISON

Le Sénat italien a voté une loi sur la protection des animaux. Cette loi admet que l’euthanasie, l'abandon, le mauvais traitement ou les paris sur les animaux sont des délits passibles de prison. CPDH – 20/09/04

Homosexualité
SUISSE – LE REFERENDUM CONTRE LE «PACS FEDERAL» A FAIT LE PLEIN DE SIGNATURES


Le référendum contre la nouvelle Loi fédérale du 18 juin 2004 sur le partenariat enregistré entre personnes du même sexe (Loi sur le partenariat, LPart) a déjà abouti en recueillant plus de 65'000 signatures, alors que le délai référendaire court jusqu’au 7 octobre 2004. Lancé le 29 juin 2004 par l’UDF et soutenu par plusieurs associations et représentants d’autres partis politiques (PEV, PDC, UDC et Parti chrétien conservateur), ce référendum a pour objectif d’obtenir une prise de conscience au sein de la population suisse. Pour les instigateurs de ce référendum, il s’agit de mettre en péril le «Pacs fédéral» qui s’assimile à un mariage «bis», et qui risquerait d’ouvrir la porte à l’adoption d’enfants par les couples homosexuels (comme ce fut le cas au Danemark, en Island, en Suède et aux Pays-Bas) ou encore à la revendication de la procréation médicalement assistée. UDF – 21/09/04

FRANCE - LANCEMENT DE PINK TV, LA PREMIERE CHAINE HOMOSEXUELLE FRANÇAISE

La première chaîne homosexuelle française, Pink TV, est lancée le 25 octobre 2004. Diffusée sur le câble, le satellite et l'ADSL, cette chaîne sera selon ses dirigeants "mini-généraliste" avec des films, y compris gays et pornographiques, des séries, un talk-show quotidien et une interview culturelle hebdomadaire réalisée par Claire Chazal qui explique qu'elle ne vient "pas défendre une cause, mais m'insérer dans une démarche culturelle moderne". CPDH - 06/10/04

Education
GRANDE-BRETAGNE – LES COURS D'EDUCATION SEXUELLE DONNERAIENT-ILS DES IDEES?


Le Sunday Telegraph, rapporte que depuis la mise en place d'un programme de lutte contre les grossesses précoces, le nombre d'adolescentes enceintes a augmenté de façon phénoménale... En investissant environ 90 millions d'euros dans un vaste projet, le gouvernement pensait s’attaquer à ce problème. Le programme de prévention proposait des cours d'éducation sexuelle très explicites assurés par une infirmière, une distribution gratuite de préservatifs et de dépliants d'information sur la grossesse, l'IVG et les maladies sexuellement transmissibles (MST), et un envoi de cartes d'anniversaire aux jeunes filles de 14 ans les invitant à consulter un médecin à l'insu de leurs parents. Selon le Family Education Trust cette stratégie a eu l'effet inverse du résultat escompté dans la plupart des régions où elle a été mise en place. La ville d’York par exemple affiche en un an une augmentation de 34 % du taux de grossesses adolescentes. Le Guardian révèle un autre problème indésirable, à savoir une forte augmentation en 10 ans (entre 1992 et 2002) des cas de syphilis (de 870 %), d'infection à chlamydias (de 139 %) et de gonorrhée (106 %). Le Royaume Uni détient le record d'Europe des grossesses adolescentes puisque dans les maternités, 1 bébé sur 10 a une maman adolescente. Voxdei – 09/04

Bioéthique
FRANCE - C'EST PARTI POUR L'IMPORTATION DE CELLULES SOUCHES EMBRYONNAIRES


Le 30 septembre 2004, le Journal Officiel a publié, le décret relatif à l'autorisation d'importation à des fins de recherche de cellules souches embryonnaires. En attendant la mise en place de l'Agence de biomédecine, prévue début janvier 2005, les demandes d'importation devront se faire auprès d'un comité composé de scientifiques et de représentants d'associations. La création de ce comité permettra plus rapidement aux chercheurs français de créer leurs propres lignées cellulaires à partir des embryons surnuméraires «abandonnés». L'article 5 précise que la recherche envisagée devra justifier «qu'elle est susceptible de permettre des progrès thérapeutiques majeurs». Gènéthique - 09/04

le CPDH: Il est évident que l'accélération de la publication du décret d'autorisation d'importation de cellules souches embryonnaires et la création temporaire d'un comité pour valider encore plus rapidement ces autorisations se justifie par la crainte de perdre des crédits de recherches européens très convoités dont l'appel d'offres finit en novembre 2004. Dans ce contexte on peut s'interroger sur l'objectivité du comité qui devra juger de l'intérêt thérapeutique potentiel d'une recherche et se demander sur quels critères il pourra statuer. L'utilisation des "enfants embryonnaires", peut elle vraiment être considérer comme source de progrès thérapeutiques quand pour ce faire on régresse vers une chosification de l'être humain à ces commencements?


Source: CPDH - Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"