Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 26.10.2004   Retour à l'aperçu

En Route, fin de vie, faim d’espérance: (6) Marc Erdmann

[Credits] Marc Erdmann, directeur de la Maison de Retraite Bethesda - Mulhouse (68) intervient librement sur les questions de l’accompagnement des personnes âgées.

A première vue les personnes âgées que nous hébergeons et accompagnons sont des personnes dépendantes. Leur potentiel de mémoire collective est souvent bien cachée par un corps dépendants et souffrant.

Il faut souvent un temps assez long d’approche: et d’apprivoisement pour découvrir tous les bons et mauvais souvenirs vécus au cours de leur vie.

En règle générale nous expérimentons que les personnes dont les liens familiaux fonctionnent bien et qui entretiennent des relations intergénérationnelles ont beaucoup plus de facilité à 'vivre' et à accepter leur vie ainsi que leur cadre de vie.

Dans la plupart des cas, une plus grande tolérance vis-à-vis des petits-enfants, une plus grande compréhension vis à vis du personnel, une patience renforcée, bref un rayonnement d'une vie épanouie et satisfaite caractérise souvent ces personnes.

On a le sentiment qu'elles ont encore leur place dans l’échelle familiale.

Mais cette situation devient de plus en plus rare et bon nombre de personnes n'ont guère plus de famille proche. Vu, l’allongement de la vie, bien des parents ont déjà perdu leur fils, leur fille, les neveux et nièces, on leur vie « active » et le cercle d'amis se réduit année après année.

Exemple: Une personne de 95 ans peut avoir des enfants qui ont aujourd'hui 70 - 75 ans, où la dépendance a peut-être déjà fait son apparition; et des petits enfants approchant de la retraite. En somme, trois générations de pré et de retraités.

Notre souci premier pour nos personnes âgée, c'est de tout mettre en œuvre pour rompre leur solitude.

Bien des personnes ont tendance à faire le vide autour d’elles pour :

- des raisons de souffrances dans leur corps,
- quand elle réalise que la mémoire commence à flancher ;
- quand des relations familiales sont tendues
- ou tout simplement quand elles en ont assez de vivre.

Le role des bénévoles intervenant dans nos structures est primordial pour plusieurs raisons:
- Un apport extérieur autre que par le personnel.
- La personne âgée réalise que quelqu’un s’intéresse à elle.
- Le visiteur extérieur devient souvent un confident privilégié à condition que la parole confiée reste secrète entre ces deux personnes.
- La collaboration entre personnel et bénévoles est bénéfique pour toutes les composantes de l’établissement (résident, familles ou amis, personnel, bénévoles).

Malgré ce tableau qui peut sembler triste il est aussi stimulant et encourageant pour nous de voir des personnes au soir de leur vie rayonnantes et satisfaites de leur sort.

Les effets de cette reconnaissance qui émane de leur vie ont un pouvoir pouvoir de contamination curative sur tout leur entourage. Ceci nous stimule aussi dans notre persévérance.

Marc Erdmann.


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"