Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 08.10.2004   Retour à l'aperçu

Côte d’Ivoire:, l’Eglise Méthodiste s’implique dans la lutte contre le sida

[Credits] Lutte

Les pasteurs de l’Eglise méthodiste unie de Côte d’Ivoire ont participé à un séminaire du 20 au 23 septembre 2004 àYouhoulil, dans le district de Dabou. Pendant 3 jours, les pasteurs ont réfléchi sur le thème: Eglise et Sida.

Les pasteurs de l’Eglise méthodiste unie de Côte d’Ivoire ont participé à un séminaire du 20 au 23 septembre 2004 àYouhoulil, dans le district de Dabou. Pendant 3 jours, les pasteurs ont réfléchi sur le thème : Eglise et Sida. Déjà à la cérémonie d’ouverture, le Charman du district de Dabou, le pasteur Alphonse Essoh indiquait qu’il est nécessaire à l’Eglise de se pencher sur le rapport science, théologie. Le président de l’Eglise méthodiste unie, le pasteur Benjamin Boni, lui a emboîté le pas en signifiant que, face aux conséquences socio-économiques désastreuses du sida, il importait à l’Eglise d’apporter sa contribution dans la lutte contre cette pandémie. En ce sens, il a exhorté tous les pasteurs au travail, à la lutte inlassable et au renforcement des méthodes afin de vaincre ce mal.

C’est le Docteur Dosso Michel, Docteur en gestion spécialisée en mobilisation des ressources, chef du service chargé des ONG et Associations au ministère chargé de la lutte contre le sida, représentant Mme le ministre qui a fait la première communication de ce séminaire. Il a, d’entrée, souligné que le sida est dans la cité, l’église appartenant à la cité, le sida serait donc dans l’église. Après un tour d’horizon sur cette pandémie pour faire saisir aux pasteurs ses origines et son évolution, il a précisé qu’en Côte d’Ivoire en 1985, il y avait 2 cas déclarés au CHU de Treichville alors qu’en 2004, l’on a plus de 2 millions de séropositifs. Pour lui, à la faveur de la guerre, le sida se développe à une vitesse extraordinaire. C’est pourquoi si la guerre est terminée, celle du sida démarre. Quant au rapport sida-église, il a souligné que si l’église ne fait pas de sensibilisation au niveau des fidèles, dans 5 ans, l’on peut retrouver des églises où les fidèles seront au cimetière. Le sida doit donc être l’affaire de l’église qui mobilise plus car la religion ne doit pas se séparer de la lutte sociale. En ce sens, il a annoncé que le ministère est prêt à trouver des formateurs pour tous les districts et à créer toutes les conditions pour qu’il y ait un spécialiste pour l’église méthodiste. Il s’est dit disponible à faire des projets pour aider les méthodistes.


Source: Fraternité Matin/Allafrica

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"