Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 08.10.2004   Retour à l'aperçu

Tchéquie, Prague: comité central de la KEK - Il est nécessaire de favoriser le dialogue interreligieux et de définir une nouvelle vision du mouvement oecuménique

[Credits] Le Comité central de la Conférence des Eglises Européennes (KEK) a entamé sa rencontre annuelle. Dans son allocution d’ouverture le Pasteur Jean-Arnold de Clermont, France, a souligné "deux exigences" auxquelles la situation internationale difficile que nous connaissons actuellement, confronte la KEK. La première est de faire une place au "dialogue inter-religieux dans une perspective résolument ouverte avec les familles de de pensées attachées à la recherche des conditions de développement de la paix, de la justice et du droit.” La seconde est une coopération renforcée avec les Conseils Régionaux d’Eglises d’autres continents, notamment des Etats-Unis, d’Afrique et du Moyen-Orient “pour que se manifeste visiblement et efficacement notre solidarité oecuménique.”

Le Secrétaire général de la KEK, le Pasteur Dr. Keith Clements, a présenté un rapport détaillé sur les différentes activités de la KEK au cours de l’année qui vient de s’écouler. En faisant référence aux rapports majeurs sur la possible "reconfiguration" du mouvement oecuménique et de la KEK elle-même – autres rapports qui seront débattus par le Comité central - il a souligné que “nous devrions surtout parler d’une nouvelle vision du mouvement et, à la lumière de cette vision et des priorités qu’elle nous suggère, examiner quelles structures sont adaptées et nécessaires”. Il a conclu en attirant l’attention sur deux idées maîtresses d’égale importance” : … “permettre aux Eglises de développer de manière aussi unie que possible une voix s’adressant aux individus et aux décisionnaires au niveau européen” et “permettre aux Eglises d’Europe de croître en une communauté aux liens plus étroits, en apprenant les unes des autres et en puisant des ressources les unes chez les autres”.

Le culte d’ouverture a été célébré hier après-midi dans la "Saviour’s Church" de l’Eglise évangélique des Frères tchèques au centre de Prague. Ce service religieux était présidé par les dirigeants des Eglises membres du Conseil Oecuménique des Eglises en République tchèque. Le prédicateur était le Pasteur Dr. Pavel Cerny, Président de la "Brethren Church” en République tchèque. Faisant référence à l’expérience spirituelle des croyants tchèques durant le Régime communiste, en précisant notamment que les “chrétiens peuvent être libres malgré l’oppression”, il a insisté sur la nécessité, dans la nouvelle situation qui est celle de la République tchèque en Europe, d’apprendre à “vivre libre dans une société libre” en “se rendant à Jésus” pour devenir Ses serviteurs.

Le Comité central (CC) a entériné la nomination de trois nouveaux membres pour remplacer trois membres du CC qui avaient démissionné. Les nouveaux membres sont: l’Evêque luthérienne Margot Kässmann de Hannovre (Allemagne), OKRin Cordelia Kopsch de l’Eglise protestante (unie) de Hesse et de Nassau (Allemagne), et le Pasteur Tapani Rantala de l’Eglise Evangélique Luthérienne de Finlande.

* * *

La Conférence des Eglises européennes est une communauté de 125 Eglises de tradition orthodoxe, protestante, anglicane et vieille-catholique de tous les pays d'Europe, et de 40 organisations associées. La KEK a été fondée en 1959 et a des bureaux à Genève, Bruxelles et Strasbourg. L’Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) en est membre.

28 septembre 2004


Source: KEK

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"