Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 12.03.2004   Retour à l'aperçu

La Déclaration sur la Justification a déjà cinq ans d'âge - les méthodistes parlent de d'y rallier

[Credits] La Déclaration sur la Justification signée à Augsbourg, le 31 octobre 1999 entre catholiques et luthériens affirme les vérités de foi fondamentales sur la doctrine de la Justification. Le site du Vatican tient le document à la disposition du public à son portail: http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/chrstuni/documents/rc_pc_chrstuni_doc_31101999_cath-luth-joint-declaration_fr.html

Une des phrases clef du document, souligne cette lettre, se trouve au n. 15: "Nous confessons ensemble: c’est par la grâce seule, dans la foi à l’œuvre de salut du Christ, et non à cause d’aucun mérite de notre part, que nous sommes acceptés par Dieu et que nous recevons le Saint Esprit, qui renouvelle nos cœurs tout en nous équipant et en nous appelant à faire le bien".

Des initiatives conjointes ont suivi la signature de ce document, notent le cardinal Kasper et le Rév. Noko. En 2001, Luthériens et Catholiques romains ont invité les Méthodistes et les Réformés à une consultation sur le thème: "Unité dans la Foi - La déclaration conjointe sur la Doctrine de la Justification dans un contexte oecuménique plus large".

Pendant ce forum, on a posé la question du lien que d’autres communions chrétiennes pourraient établir avec les accords atteints. Actuellement, le Conseil Méthodiste Mondial est en train de préparer une adhésion à la Déclaration théologiquement fondée.

A l’intérieur de la Fédération luthérienne mondiale, la suite a consisté surtout en un programme sur la signification contemporaine de la Justification, et en 2002, un symposium sur ce thème a débouché sur la publication d’un volume intitulé, "La Doctrine de la Justification et sa signification aujourd’hui".

Le Rév. Noko et le cardinal Kasper soulignent que beaucoup de travail reste à faire, comme la déclaration elle-même (n. 43) le mentionne, et que "signer" n’était pas le but "final", mais une "pierre miliaire dans le pèlerinage commun vers l’unité visible".

Un des résultats de la Déclaration, notent-ils, est que "nous pouvons rendre un témoignage commun à l’essence de l’Evangile: c’est très important dans le monde d’aujourd’hui où la sécularisation grandit ainsi que la perte du sens de la vie".

100304


Source: zenit

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"