Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 25.05.2004   Retour à l'aperçu

CONNEXIO: L’actualité missionnaire au près comme au loin - Lettre d’Avril 2004

[Credits] Chère lectrice, cher lecteur
Quelquefois il n’est pas simple de détecter parmi toutes les informations qui arrivent en permanence à notre siège, celles qui sont susceptibles de vous intéresser plus particulièrement, vous lectrices et lecteurs. La semaine dernière eut lieu à Pittsburgh, en Pennsylvanie, la Conférence Générale (CG) de l’EEM. Par la suite, nous fûmes journellement alimentés, par divers canaux, de nouvelles fraîches et de rapports... Beaucoup de ces informations sont notablement intéressantes et offrent un bon regard sur la vie de notre église à tra-vers le monde. Vous pourrez en prendre davantage connaissance dans le journal Kirche+Welt.

Aujourd’hui je me limite aux nouvelles concernant nos collaborateurs:

Récemment Louise Werder, notre collaboratrice retraitée mais néanmoins active, dans sa 85ème année, à Lubumbashi, RDCongo, nous écrit:

«Avec l’aide de Dieu je vais à nouveau très bien. Je me rends tous les jours avec ma vieille VW à mon travail, et je ne suis pas la seule, ici même, qui soit reconnaissante pour cela. Je vous suis très reconnaissante à vous tous qui pensez toujours à nouveau à moi dans vos intercessions...Ici le travail ne manque pas: l’église grandit sans cesse. C’est ainsi que j’ai été invitée le dimanche précédent à l’inauguration, à 7h30 du matin, d’une nouvelle paroisse de langue française à Katuba, un quartier de Lubumbashi. Ce fut un très beau culte dans toute sa pureté avec beaucoup de musique et surtout, avec beaucoup de jeunes! Après deux heures je ne pus rejoindre ni ma maison ni notre cafétéria. J’avais encore une autre invitation pour Ruashi, un autre quartier de Lubumbashi, pour l’installation de la nouvelle responsable de district. Cette fois-ci il ne s’agissait pas d’un culte de deux heures comme dans la matinée, mais d’une cérémonie de quatre heures. Cela fut très impressionnant, et à nouveau avec beaucoup de musique et des chants. Même la fanfare a joué, avec des instruments venus de Suisse il y a quelques années déjà. La résonance était un peu métallique, mais les applaudissements furent très nombreux...

La nouvelle responsable de district reçut de la part de l’évêque beaucoup de cadeaux, et notamment un bon vélo afin qu’elle ne soit pas obligée de parcourir les grandes étendues de son district à pied, mais aussi divers outils et plantes! Afin de prouver que les méthodistes font partie d’une grande église à l’échelle mondiale, elle reçut également un globe...

C’est ainsi que la vie continue. Nous pouvons toujours à nouveau apprécier la conduite et la présence du Seigneur, mais aussi son rappel à l’ordre, et nous en sommes très reconnaissants».

Louise Werder travaille toujours comme responsable du restaurant de l’église méthodiste dans le centre de Lubumbashi et accessoirement elle aide et conseille l’évêque Katembo.

Béatrice Wittlinger nous a également fait parvenir une longue lettre en provenance de la République Démocratique du Congo.

«...Au CDIM (notre centre agronomique à Mulungwishi), j’aide actuellement à clôturer le bilan et nous prévoyons une collaboration avec «Mali», un grand projet américain de développement. Dans le cadre de l’agriculture le CDIM devint le représentant local de ce projet...

Après la saison des pluies, les travaux de drainage de la rivière Mulungwishi ainsi que des canaux d’irrigation devront commencer.

Jusqu’à maintenant nous avons eu une très bonne saison des pluies et la plupart des champs se présentent sous un aspect prometteur. Lors de cette saison des pluies le prix du maïs n’a jamais été aussi élevé que dans les années précédentes et la plupart des gens ont eu assez à manger. Malgré cela il y a des petits enfants sous-alimentés et Loris Persons a lancé un programme d’alimentation avec l’aide du dispensaire. Ce programme concerne actuellement 60 enfants. Ceci ne devrait pas être nécessaire puisque toute la nourriture peut être produite sur place. Les causes se situent au niveau de l’absence de savoir-faire, d’occultisme et de négligence. Il y a encore beaucoup à faire.

La situation au RDCongo est relativement stable ces derniers temps, et partant, le franc congolais, également. Ceci nous donne de nouveaux espoirs pour une amélioration de la situation économique.

Nous n’avons toujours pas d’accès internet à Mulungwishi et notre messagerie courrielle est acheminée à Lubumbashi sur disquette pour être expédiée de là-bas. L’université a un projet réalisable à court terme dans un tiroir. Le seul problème est le financement. Les coûts d’installation s’élèvent à SFR 9'000.- et les coûts mensuels à SFR 850.- Nous espérons que ce problème pourra lui aussi être résolu!»


Béatrice Wittlinger nous remercie chaleureusement pour toutes les lettres, courriels, prières et dons, et nous souhaite la bénédiction de Dieu.

Le 20 avril 2004, Hanni Gut, notre collaboratrice en Argentine nous envoie les lignes suivantes:

«Je suis préoccupée pour l’Argentine, car quoique depuis près d’un an un grand espoir et des signes pour une amélioration de la situation politique sont visibles dans le pays, l’économie doit beaucoup lutter pour sa survie et son renouveau, voire pour sa «Reactivación» comme on dit ici. Nous avons ainsi dut vivre la tragédie de la fermeture, il y a 20 jours, de l’usine «Lycra et Dupont», une société internationale produisant des fils nylon, qui pendant 40 ans avait assuré de nombreux emplois...Notre «Ropero social», la bourse de vêtements de l’église, se tient tous les vendredis et distribue aussi des aliments. Elle est fréquentée de plus en plus, et surtout depuis que les premières jour-nées froides d’automne arrivent et où l’école a fait sa rentrée depuis un mois déjà. Au home pour enfants de nombreux enfants nouveaux ont fait leur entrée. Ainsi se demande-t-on où donc la «Reactivación» pourrait être visible ou perceptible. Il est bien sûr évident que ce n’est pas par magie que les choses peuvent s’améliorer après que, durant 10 ans, on ait pratiqué une économie de misère avec un peso artificiellement soutenu, ce qui a anéanti l’industrie locale...

C’est ainsi que nous restons à notre poste et espérons avec foi. Grâce à Dieu nous voyons un renouveau dans le travail de la communauté et de l’espoir pour notre paroisse voisine Chivilcoy où je travaille depuis deux ans déjà. Avant hier s’est tenu l’assemblée annuelle et il y eut de nouvelles initiatives pleines d’espoir. Nous vous demandons de prier pour nous.»

Congé au pays

Le 13 mai 2004 Denise Sigrist et son époux Aníbal Pacheco d’Argentine seront attendus en Suisse où ils passeront ensemble une année. Denise Sigrist travaillera comme pasteure dans une paroisse du district de Berne, mais fera également des visites dans les autres paroisses pour parler de leurs expériences d’outre-mer.

De la mi-juillet jusqu’à mi-octobre 2004, Béatrice Wittlinger et Claus Nielsen viendront de la RDCongo pour passer leur congé en Suisse. A partir de la mi-août ils visiteront eux aussi les paroisses. Si vous désirez profiter de l’une ou l’autre de ces visites et inviter ces missionnaires, veuillez nous contacter rapidement au bureau de Connexio.

Suisse – France

Dans la région de Berne, on se propose d’annoncer l’évangile aux jeunes d’une manière non convention-nelle: avec Oxygène, le point de rencontre mobile. L’oxymobile est un véhicule de la poste qui a été transformé et qui rejoint les jeunes dans la rue.

Ce point de rencontre mobile veut être d’un côté un point de rencontre régulier dans la région de Berne, mais d’un autre côté également servir à différentes occasions dans toute la Suisse. La prochaine manifestation aura lieu le 15 mai 2004 à partir de 19h près de la maison paroissiale Niederscherli. Plus d’informations peuvent être obtenues par internet sur le site www.oxymobile.ch.

Avec le district EEM Niedermuhlern, Connexio accorde une participation unique de SFR 4000.- pour assurer la réalisation de ce projet.

Dons pour Connexio par internet

N’éprouvez-vous pas quelquefois le besoin d’offrir un don pour un bon projet?

Grâce à la poste suisse, respectivement la société yellownet, qui a par ailleurs comme marque distinctive pratiquement la même couleur jaune que Connexio, vous pouvez dorénavant, et à partir du monde entier, et n’importe quand, envoyer un don à Connexio. Il suffira pour cela d’avoir un compte-chèque postal ou une carte de crédit ainsi qu’un accès internet. L’opération est simple et rapide. Il vous faudra moins de temps que pour remplir un chèque.

Pour en savoir plus, visitez-nous sur notre homepage www.connexio.ch et cliquez sur «je donne un don maintenant».

Pour la transaction, les ordinateurs et la sécurisation de yellownet seront utilisés, ce qui veut dire que l’on utilisera les meilleurs standards de sécurité pour les transactions monétaires que l’on puisse trouver sur internet.

Après la transaction vous recevrez une confirmation de transfert par mail et plus tard, comme pour tous les dons à Connexio, un remerciement par écrit. Testez donc cette possibilité de faire un don à la première occasion et parlez-en à d’autres personnes autour de vous.

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à Connexio, pour vos fidèles dons, ainsi que pour votre intercession au sujet de notre travail.

Avec mes amicales salutations,

Secrétaire Général Connexio
Andreas Staempfli

Traduction: Emile Fath

Envoi des dons en France:

Par chèque adressé à M. J-M. Ziegler, Trésorier, 24 rue des Suédois, F 67118 Geispolsheim – Gare
(indication «Connexio»)


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"