Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 06.05.2004   Retour à l'aperçu

Etats Unis, Pittsburgh: les responsables de l'Agence Humanitaire de l'Eglise Evangélique Méthodiste (UMCOR) en appellent à la médiation internationale pour éviter une "purification ethnique" dans le sud du Soudan

[Credits] Le responsable de l'oeuvre humanitaire de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM), l'UMCOR, en a appelé à un effort international de pacification au Soudan, où la milice soutenue par le gouvernement a déjà causé la mort et le déplacement de millions des gens.

Le pasteur R. Randy Day a lancé cet appel depuis les lieux mêmes de la Conférence Générale 2004 de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM).

Parallèlement, l'Évêque Joseph Humper du Sierra Leone, directeur du Conseil Mondial de la Mission (GBGM), a envoyé une lettre au Secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, pressant l'ONU d'agir rapidement pour éviter une catastrophe humaine au Soudan. L'évêque est le président de la Commission Vérité et Réconciliation, qui essaye de réparer les dommages causés par des années de conflits civils dans son pays.

"Les chrétiens, dont les Evangéliques Méthodistes, ne peuvent pas rester sans rien faire à l'heure où se déroule un génocide," a dit Day, invitant les membres de l'église à s'associer à leur appel aux nations pour qu'elles arrêtent le carnage au Soudan. Il a aussi demandé aux Evangéliques Méthodistes de contribuer à l'effort de l'Église à l'endroit des réfugiés, le plus grand nombre d'entre eux est parti se mettre à l'abri dans le pays voisin du Tchad.

Le Conseil des Églises du Soudan et Norwegian Church Aid ont publié le 27 avril un appel conjoint pour qu'on porte secours aux réfugiés. L'UMCOR de l'Eglise Evangélique Méthodiste est engagé avec d'autres agences humanitaires au service des réfugiés venus s'installer au Tchad.

"Nous devons nous associer à tous les efforts produits en faveur de la paix, venir au secours des victimes au nom de Jésus Christ et être des agents du Prince de la Paix auprès des combattants des deux bords," a dit Day. Le conflit est concentré dans le secteur Darfour du du sud Soudan, où des militants islamiques, qui ont le soutien du gouvernement, continuent à harceler le reste de la population malgré un cessez-le-feu formel.

L'évêque Humper a comparé ce qui arrivait à Darfour à ce qui était arrivé une décennie plutôt au Rwanda, quand une campagne appuyée par le gouvernement, basée sur le plan ethnique, a provoqué la mort de 800,000 personnes. Il a demandé au Secrétaire général de l'ONU d'employer "les forces de votre bureau pour promouvoir la paix, la stabilité et un traitement équitable de tous les groupes ethniques au Soudan."

La déclaration de Pittsburgh était la deuxième en l'espace d'un mois faite par le chef de l'agence missionnaire d'e l'Eglise Evangélique Méthodiste, l'UMCOR. Day a noté que le conflit n'était manifestement pas en voie de fèglement. Les Nations unies continuent à annoncer le déplacement d'un grand nombre de gens.

Day a demandé aux Evangéliques Méthodistes des Etats-Unis de soutenir la campagne patronnée par Church World Service pour tenter d'obtenir avec l'appui de l'opinion des mesures de la part du Congrès, le lancement par les Nations unies d'une enquête sur la situation. Tout en relevant le fait que la Commission des Droits de l'Homme de l'ONU mette sur pied une mission d'enquête, Day a dit que des interventions en nombre accru au Congrès renforceront la cause de la paix et montreront le soutien pour une solution internationale du problème Soudanais.

"La souffrance des habitants du Soudan est énorme." précise Day. "L'ONU déclare que deux millions de Soudanais sont morts et que quatre autres millions sur une une population de 29 millions d'habitants sont déplacées à l'intérieur du pays. A la racine du conflit, on peut citer des différends sur les ressources, le pouvoir, le rôle de la religion dans l'état et l'autodétermination". La mission d'enquête du Bureau du Haut commissaire de l'ONU a passé du temps au Tchad voisin et noté que l'année passée pas moins de 110,000 personnesse sont enfuies de Darfour. Selon d'autres sources de l'ONU, "700,000 personnes sont intérieurement déplacées dans la province de Darfour et des atrocités ont été commises, y compris des meurtres et la destruction de villes, de villages, d'écoles, de puits et de vivres."

Un fonctionnaire de l'Agence pour le Développement International des Etats-Unis a affirmé le 27 avril que les Africains noirs au Soudan étaient les victimes "d'une purification ethnique."

Le chef de mission invite les Evangéliques Méthodistes du monde entier à entrer directement en contact avec les fonctionnaires des Nations unies pour que soient déployés des efforts plus grands de paix au Soudan. Il a exprimé l'espoir que l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA) prendra rapidement l'initiative de créer une force régionale de maintien de la paix.

L'UMCOR a créé un fonds d'urgence pour le Soudan de manière à répondre aux besoins des réfugiés entrant au Tchad. L'UMCOR travaille avec divers partenaires, dont Actions by Churches Together (ACT), regroupant beaucoup de dénominations différentes.

Le 29 avril 2004

UMCOR: http://gbgm-umc.org/umcor/


Source: ALERNET

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"