Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 17.02.2004   Retour à l'aperçu

Etats Unis, PITTSBURGH: pour une meilleure compréhension de la sainte Cène

[Credits] Les évangéliques méthodistes (EEM) désirent parvenir à une meilleure compréhension et à une expérience encore plus riche de la Sainte Cène que ce n'est le cas dans leurs églises aujourd'hui.

C'est le constat que pose la commission d'étude chargée de clarifier, au cours des quatre années passées, la tradition, la théologie et la pratique de la Sainte Cène au sein de l'Eglise Evangélique Méthodiste, de façon à donner aux membres de la dénomination une vision positive de ce que le sacrement peut être dans les églises locales.

Un document dénommé "Ce Mystère Saint: une Compréhension évangélique méthodiste de la Sainte Cène," fait la synthèse des travaux de la commission.

Il sera demandé aux délégués présents à la Conférence Générale (CG) 2004 - instance législative supérieure de la dénomination appelé à se réunir du 27 avril au 7 mai 2004 - d'homologuer le document "le Mystère Saint" comme la position officielle de l'Eglise sur la théologie et la pratique de la Sainte Cène. Le document est aussi destiné à aider l'église à s'accorder aux mouvements oecuméniques sur le plan de la théologie et de la pratique sacramentelles.

De plus, on demandera aux délégués d'approuver une résolution
- réclamant des programmes d'enseignement pour permettre à des individus d'être parfaitement informés du sens et de la portée du repas du Seigneur et
- demandant aux agences mondiales de l'Eglise de publier des documents imprimés et électroniques pour permettre aux évangéliques méthodistes d'apprendre à célébrer la Cène.

Le chapitre sur la grâce et les moyens de grâce constituent un des composants les plus importants du rapport, selon la pasteure Gayle C. Felton, l'auteur du document de "la Sainte Communion".

Les évangéliques méthodistes ont toujours mis un fort accent sur la grâce, mais sa signification ne semble pas être très claire, particulièrement pour ceux qui sont les plus actifs dans l'église, a-t-elle fait remarquer.

Felton a dit que la partie du document sur la grâce clarifiait la tradition Wesleyenne de l'église et indiquait comment les sacrements pouvaient être compris comme des moyens spéciaux, mais non comme des moyens exclusifs de grâce.

L'Eglise n'a pas toujours insisté tellement sur le sacrement, bien que la Cène fasse partie de l'héritage Wesleyen, de là naissent les difficultés , selon Felton. Elle a noté que John Wesley était à la fois prêtre anglican et évangéliste de rue, ajoutant que "ces deux aspects de Wesley sont les deux aspects authentiques du Méthodisme."

Qu'attendent les évangéliques méthodistes de la Sainte Cène? Selon l'enquête menée auprès des laïques de l'église, ils veulent plus que recevoir la Cène. Les pasteurs doivent être mieux instruits en matière de théologie et de pratique sacramentelles et les resposnables d'église doivent tenir les pasteurs responsables de leur théologie, pratique et enseignement sacramentels, selon Felton.

La fréquence de la Cène est aussi en question. "Les congrégations évangéliques méthodistes sont encouragées à entrer dans une vie sacramentelle plus riche, ce qui peut entrainer la célébration hebdomadaire du Repas du seigneur lors du culte dominical," explique le rapport "le Mystère Saint". Il note aussi que la Sainte Cène peut aussi être célébrée convenablement à d'autres occasions de la vie de l'église, de la communauté.

Le document aborde une controverse qui traverse la dénomination: qui est invité à la table ou à qui est donnée l'invitation? Est-ce que la Sainte Cène n'est ouverte qu'au seul baptisé ou est-elle ouverte à chacun? Qui est digne de la recevoir?

"N'importe quelle personne qui répond dans la foi à l'invitation, 'Christ notre Seigneur invite à sa table tous ceux qui l'aiment, tous ceux qui se repentent sincèrement de leur péché et cherchent à vivre dans la paix entre eux,' tous ceux-là sont dignes par le Christ même de prendre part à la Sainte Cène," précise l'étude.

Ce sentiment d'indignité est basé en grande partie sur une interprétation erronée et des craintes non fondées. "Dans la tradition évangélique méthodiste, les gens qui participent au sacrement sont assurés de la rémission de leurs péchés et du pardon par leur participation à l'Invitation, la Confession et le Pardon," déclare le document.

Le document affirme que la table est ouverte à tous qui prendraient le sacrement et invite les pasteurs et les autres responsables d'église à réduire les craintes et le souci de dignité par de l'accompagnement pastoral, de l'enseignement et des prières pour la guérison.

"Ce Mystère Saint: une Compréhension évangélique méthodiste Unie de la Sainte Cène" est disponible pour l'étude en téléchargement auprès du site internet de la Commission pour la formation des laïques de l'EEM à 1 %.

6 février 2004


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"