Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 13.12.2004   Retour à l'aperçu

Macédoine: échos de la vie de l’Eglise Evangélique Méthodiste

[Credits] Les paquets de Noël

La ville de Novo Selo comprend un internat abritant quelques 70 enfants plus ou moins perturbés et originaires à 85% de familles socialement défavorisées. Ces enfants recevront de nouveau cette année un paquet de Noël - en signe d'amour.

Camp pour enfants

Pour que les paquets de Noël ne soient pas cependant seulement une action ponctuelle, annuelle et sans aucun prolongement, les enfants de Novo Selo ainsi que les orphelins d'un orphelinat de Skopje sont invités de nouveau l'été prochain à une colonie de vacances au lac Ohrid. Les jeunes de la communauté de Strumica assurent l'animation de la colonie et deviennent ainsi partie prenante d'une joyeuse communauté dont Fieu fait aussi partie.

Le travail de littérature

Christina Cekov s'engage en particulier à un très haut niveau dans la production de littérature chrétienne. C'est ainsi que 2'000 calendriers muraux avec images et versets ainsi que 1'500 calendriers sous forme de livres seront de nouveau produits d'ici la fin de cette année avec des méditations bibliques pour chaque jour. A part cela est prévue la traduction et l'éfition du livre "Fondés sur le roc" de l'évêque D. Walter Klaiber. Et, enfin, l'EEM de Macédoine travaille déjà depuis un certain temps sur un nouveau recueil de cantiques. Mais faute des finances nécessaires, le tirage du recueil n'a pas pu encore se faire.

Les Roms du Kosovo

Les Roms se trouvent toujours regroupés dans un camp à Suto Orizari (à proximité de Skopje), où ils doivent vivre dans des conditions assez difficiles. Un retour dans le Kosovo n'est pas indiqué pour des raisons de sécurité. Mais pour certains Rom, le permis de séjour en Macédoine expire fin octobre 2004, c'est pourquoi ils doivent peut-être revenir au Kosovo malgré le danger. Je n'ai pas encotre entendu parler de retour opérés sous la contrainte; cependant, l'état d'insécurité juridique peut mener les Roms à disparaître de la circulation - et échapper à l'influence restreinte de l'EEM.

Le suivi médical des Roms est toujours un problème, de même que l'approvisionnement en nourriture et en articles hygiéniques. Les autorités des Nations-Unies se montrent très peu coopératifs. Pour toutes ces raisons, l'EEM apporte de l'aide dans les domaines suivants :

- > les colis de ravitaillement
- > l'apport de médicaments
- > les paquets avec des articles hygiéniques
- > les vêtements et chaussures pour enfants / jeunes pour que ceux-ci puissent aller à l'école
- > les bourses à destination quelques jeunes Roms qui veulent suivre des études supérieures (ces bourses, qui couvrent les frais d'achat de livres, le transport et un repas par jour, s'élèvent à 50 euros / mois)

En outre, quelques 10 Roms du Kosovo ont participé à un camp de jeunes EEM en Macédoine qui avait lieu en août 2004, - et pour eux ce fut une expérience inoubliable. Etre accueilli et accepté malgré son arrière-plan musulman et son appartenance éthnique, ne pas devoir souffrir constamment de préjugés, avoir le privilège de faire l'expérience de l'amour de Dieu, pouvoir manger trois fois par jour... On prévoit de refaire un camp semblable l'année prochaine!

Dans les limites de ses possibilités, l'EEM va continuer d'intervenir en faveur des Roms du Kosovo; elle tâchera de soulager leurs détresses pour qu'ils puissent mener une existence digne de ce nom. Régler le problème de façon durable et efficace (établir peut-être, une zone d'habitation dans un autre endroit du Kosovo) dépasse de loin les possibilités de l'Eglise - même avec le soutien international -.

Le centre social "Miss Stone" de Strumica

On livre actuellement du lundi au vendredi quelques 50 repas à des gens dans le besoin. Ce nombre pourrait être doublé si l'on trouvait le financement correspondant. On atteindrait alors les capacités limites de la cuisine. D'une manière ou d'une autre, le travail du centre cependant est énormément important; en premier lieu naturellement pour tous ceux qui bénificient de l'aide , en deuxième lieu cependant aussi pour la crédibilité du témoignage de l'EEM.

La situation économique et politique

Il y a en Macédoine de plus en plus de gens qui se résignent à un avenir incertain. Le taux du chômage dépasse les 40% (quand il ne double pas dans certaines régions!), la pauvreté, la menace d'une guerre civile toujours à l'horizon - font que beaucoup de gens voudraient volontiers quitter le pays. Une femme disait dernièrement à Carol Partridge, missionnaire américaine très dévouée en Macédoine, qu'elle n'était pas une véritable Macédonienne. Quand elle lui demandait pourquoi elle ne l'était pas, la réponse ne tarda pas: parce que tu ne veux pas travailler aux USA...

Réveils

Malgré toutes ces difficultés, il y a toujours de nouveau des formes de réveils. Des personnes trouvent la foi, trouvent le chemin de l'église, contribuent à la croissance de communautés et transmettent enfin, l'amour de Dieu aux autres comme la lumière dans l'obscurité.


Source: Urs Schweizer - Secrétaire de l’évêque Heinridch Bolleter

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"