Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 20.04.2004   Retour à l'aperçu

Connexio: L’actualité missionnaire au près comme loin

[Credits] Chère lectrice, cher lecteur,
Connexio est un tissu de relations qui relie des personnes entre elles. L’adhésion à ce réseau peut se traduire de différentes manières. L’une des possibilités est la prière pour les uns et les autres. C’est pour cela que je vous invite à considérer nos informations comme autant de sujets de prière.

Boursiers

Un des objectifs importants de Connexio est de promouvoir des dirigeants. A notre avis, une bonne gestion est la condition première pour assurer un développement durable, autant dans le cas d’implantation d’églises, que dans le cas de la diaconie. Actuellement Connexio accorde des bourses aux personnes suivantes:

Pasteur Kasongo Lenge; Nord Katanga, RD Congo, doctorat à la ville du Cap, Afrique du Sud.

Pasteur Pitshi Ngoy Kazadi; Nord Katanga, RD Congo, doctorat à Yaoundé, Cameroun.

Pasteur Sul-A-Najej; Sud Congo, doctorat à Bruxelles, Belgique.

Pasteur Kabwita Kayombo; Sud Congo, doctorat à Yaoundé, Cameroun; actuellement à Neuchâtel.

Gustave Kabamba; Sud Congo, études de soins de sanitaires à Mutare, Zimbabwe.

Pasteur Alejandro Calle; Bolivie, licence à Buenos Aires, Argentine.

Alejandro Calle avec sa famille à Buenos Aires

Toutes ces personnes ont travaillé plusieurs années dans le cadre de leurs églises respectives avant de se lancer dans leurs études. Ce sont ces églises qui les ont recommandés pour les études, avec comme objectif de revenir ensuite pour occuper des postes de res-ponsabilité. Tous les boursiers sont mariés et vivent durant plusieurs années avec leurs familles dans des pays étrangers. Il s’agit là d’un moment difficile pour tous les concernés. Même le retour, plus tard, dans leur pays ne sera pas facile, car en règle générale, le niveau de vie est là-bas beaucoup plus bas que dans le pays de leurs études. Pour les boursiers il est vital de garder des relations soutenues avec leurs églises d’origine et leurs sponsors. Le soutien par la prière est l’aide la plus importante que nous puissions apporter à côté des dons financiers.

Changements parmi les collaborateurs

Simultanément plusieurs collaborateurs sont concernés par des décisions importantes concernant la poursuite de leurs activités.

Annerös Vögeli de Benedetto a travaillé durant des dizaines d’années dans la province Chaco en Argentine, au milieu des indigènes Toba. En ce moment elle discute avec l’EEM d’Argentine pour un nouvel engagement. Il n’est pas exclu qu’il y aura un nouveau lieu d’habitation.

Béatrice Wittinger et Claus Nielsen vivent depuis de nombreuses années à Mulungwishi, RD Congo. Leur contrat de travail arrive à échéance au milieu de cette année. Des pourparlers intensifs se déroulent actuellement pour savoir s’ils vont poursuivre leurs activités au RD Congo, avec Connexio, et sous quelle forme.

Erna et Abdelkader Saïm vécurent et travaillèrent durant de nombreuses années sur notre station mis-sionnaire à Ouadhia, dans les montagnes de la Kabylie en Algérie. Depuis une demi-année ils sont occupés par la réouverture de l’église méthodiste à Constantine. Là aussi nous sommes à la recherche d’une nouvelle orientation pour le travail à accomplir et espérons trouver de nouvelles voies. Je vous invite à prier pour que ces collaborateurs et leurs églises trouvent les bonnes décisions à prendre.

Le Kosovo ne trouve pas la paix

Vous avez pu découvrir par les médias que des éléments serbes et albanais se retrouvent à nouveau engagés dans des conflits enflammés. Le danger est grand, à une époque où le développement économique pour beaucoup de personnes dans cette région est souvent sans perspectives, que de tels évènements ne conduisent ces mêmes personnes vers une situation en plein désarroi. Priez s.v.pl. avec nous pour que la réconciliation, la paix et la sagesse atteignent les personnes qui ont en charge la responsablilité d’appliquer les engagements pris dans le cadre politique. Priez aussi avec nous pour que le travail méthodiste puisse à nouveau être officiellement assuré et se développer au Kosovo. Dans la Voivodine, au Nord de la Serbie- Montenegro, les gens sont actuellement oppressés. C’est Ana Palik-Kunak, la responsable du district de l’EEM en Serbie-Montenegro qui nous informe de cette situation. Le dimanche 21 mars 2004 fut déclaré jour de deuil. Lors de cette journée eurent lieu des démonstrations de solidarité avec les serbes au Kosovo qui se déroulèrent paisiblement dans l’ensemble, hormis quelques bris de vitres de fenêtres. Beaucoup de personnes se sentent impuissantes, et des blessures à peine cicatrisées se rouvrent à nouveau. La question qui préoccupe beaucoup: est-ce que les puissances mondiales reconnaîtront que les serbes n’étaient pas seulement acteurs, mais aussi victimes au Kosovo? Des tensions concrètes entre les populations dans la Voivodine ne sont pas perceptibles en ce moment. Ana Palik Kuncak redoute cependant qu’une oppression, voire même une dispersion des serbes au Kosovo, aura des conséquences sur les relations entre les serbes et les minorités dans la Voi-vodine. Prions donc aussi pour qu’une vie commune entre les populations puisse avoir lieu dans la Voivodine et que l’EEM puisse y apporter une bonne contribution.

Rencontres–Connexio en France

Environ 50 personnes se retrouvèrent à Mulhouse le 20 mars. Les invités connaissaient déjà Connexio, cependant, ils voulaient en savoir plus sur les pasteurs en mission, les voyages de rencontres et les partenariats.

Etienne Rudolph pense avoir rencontré à la fois la reconnaissance et l’étonnement, lui qui vient de rentrer d’un engagement missionnaire de quatre années en Argentine. Reconnaissance, parce qu’un pasteur a été mis à la disposition de trois paroisses en Patagonie par l’EEM Suisse–France, alors que l’EEM n’a pas non plus de pasteurs en surplus. Sans faire état de recettes toutes faites, il esquissa comment l’église, pour beaucoup, est touchée elle aussi par la crise économique et comment ses membres se demandent quels sont les devoirs, qu’eux comme paroissiens, devront accomplir. Le problème de la répartition inéquitable est un thème en soi, un autre est la responsabilité politique des chrétiens dans cette situation.

Une autre manière de connaître de Connexio, sans pour autant être missionnaire, chef de projet ou membre d’un département, fut par exemple pour Suzanne Cholet le voyage-rencontre au Cambodge. Avec un regard en arrière, elle raconte: «J’ai vécu une rencontre dans une paroisse avec beaucoup de jeunes. Des cambodgiens qui chantent et dansent dans la joie et qui représentent l’espoir pour la croissance de leur paroisse. Ce voyage-rencontre fut pour moi un enrichissement, même lors des échanges avec les participants du voyage. De la même manière, une participante aveugle a raconté à son retour dans deux paroisses «tout ce qu’elle a pu voir».

«Un pays extraordinaire, difficile à saisir, pratiquement soumis à 100% à l’islam, mais qui fascine totalement ou donne dans la folie», c’est ainsi que commença Daniel Nussbaumer, responsable de district pour l’ Afrique du Nord, son plaidoyer pour l’Algérie. Un exemple: pour les étudiants en philosophie à Constantine c’est une provocation que de devoir trouver une bible à l’université pour leur travail, car dans la bibliothèque officielle il n’y en a aucune. L’église à Constantine est signalée en grosses lettres en arabe, en kabyle et en français. En cela elle provoque et tous les jours plusieurs personnes viennent frapper à la porte pour poser des questions, voire même pour demander concrètement une bible, car même le professeur arabe de philosophie recommande cette église. Cette première journée-rencontre de Connexio permit de rajouter quelques connections supplémentaires à notre réseau. Nous nous réjouissons déjà pour les rencontres futures.

Regardez la plaquette pour la rencontre printanière de Connexio qui se trouve actuellement dans les paroisses ainsi que l’invitation jointe pour la rencontre du 9 mai 2004, le jeudi précédent la conférence annuelle de notre église.

Je vous remercie pour votre fidèle soutien à notre travail et tout particulièrement pour votre intercession.

Amicales salutations,

Andreas Stämpfli
Secrétaire Général Connexio

Envoi des dons en France:
Par chèque adressé à
M. J-M. Ziegler, Trésorier, 24 rue des Suédois
F 67118 Geispolsheim–Gare
(indication «Connexio»)

Mars 2004


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"