Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 02.04.2004   Retour à l'aperçu

La célébration commune de Pâques est «un vrai cadeau» – Le COE continuera à œuvrer en faveur de la détermination d’une date universelle

[Credits] Dans un message de Pâques adressé aux Eglises membres, le pasteur Samuel Kobia, Secrétaire général du Conseil Oecuménique des Eglises (COE), exprime l’espoir que «les chrétiens du monde entier s’uniront dans la prière et la célébration» lorsque, cette année, ils célébreront à la même date la fête de Pâques, une occurrence qu’il considère comme «un vrai cadeau et une bénédiction véritable».

Sur cette question, les Eglises entretiennent un dialogue permanent, lequel s’est cependant heurté, ces dernières années, du fait que les calendriers utilisés pour calculer la date de Pâques font partie des traditions liturgiques de chaque Eglise. Le pasteur Kobia confesse «humblement l’échec de tous nos efforts pour célébrer ensemble» cette fête, mais il évoque l’espoir et la force trouvés dans la résurrection et renouvelle la promesse que le «Conseil Oecuménique des Eglises continuera à inviter les Eglises à oeuvrer ensemble» sur cette question.

Le pasteur Samuel Kobia considère que la date commune de cette année – une coïncidence qui se reproduira cinq fois au cours des dix prochaines années – «encouragera les Eglises et les chrétiens à raviver et accélérer leurs efforts dans le but de trouver une solution permanente» à ce problème et à renouveler «notre engagement à l'unité du Corps du Christ, l'Eglise».

Pour de plus amples informations sur les travaux entrepris par le COE pour parvenir à une date commune et sur les réflexions théologiques portant sur cette question, voir: http://wcc-coe.org/wcc/news/press/01/03feat-f.html

* * *

Veuillez trouver le texte complet de cette lettre en français ci-dessous:

Chers frères et sœurs en Christ,

"Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ : dans sa grande miséricorde, il nous a fait renaître, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts" (1 P 1,3).

Le Christ est ressuscité !

Cette année, cette joyeuse exclamation pascale sera simultanément prononcée par toutes les Eglises chrétiennes, car les deux traditions chrétiennes de l'Orient et de l'Occident célébreront Pâques le même jour.

Nous considérons la coïncidence des dates cette année comme un vrai cadeau et une bénédiction véritable du Seigneur ressuscité à son peuple et à son Eglise, et nous confessons humblement l'échec de tous nos efforts pour célébrer ensemble cette "fête des fêtes" et offrir, le même jour, un témoignage commun à la résurrection de notre Seigneur.

Nous espérons que les Eglises et les chrétiens du monde entier s'uniront dans la prière et la célébration afin de marquer cette occasion rare de célébrer Pâques partout le même dimanche.

C'est notre espoir - et notre prière ardente au Seigneur ressuscité - que la célébration commune de cette année encouragera les Eglises et les chrétiens à raviver et accélérer leurs efforts dans le but de trouver une solution permanente pour célébrer ensemble la résurrection du Christ.

Nous promettons que le Conseil oecuménique des Eglises continuera à inviter les Eglises à œuvrer ensemble pour se mettre d’accord sur une date commune, et nous exprimons notre gratitude profonde à toutes les Eglises qui se sont mutuellement invitées cette année pour marquer d’une manière particulière cette occasion.

Le Christ est ressuscité !

Au milieu de tant d'atrocités manifestement commises par les puissances du péché et de la mort, nous rendons grâce à Dieu parce que la passion et la résurrection du Seigneur permettent à Dieu d'entrer avec force partout où il y a douleur humaine et de la transformer en source d'espoir et de vie.

Au milieu de tant d'actes d'injustice et de violence qui défigurent les êtres humains et la création, nous rendons grâce à Dieu parce que, par la résurrection du Christ, l'obscurité est renversée par la lumière, la mort par la vie, la haine par la réconciliation, le péché par le pardon, le règne du mal par le règne du Christ.

Au milieu de tant de souffrances personnelles et communes, physiques et psychologiques, nous rendons grâce à Dieu parce que la vulnérabilité du Christ sur la croix communique l'amour authentique de Dieu pour le monde entier, l'amour de Dieu qui transforme chaque être humain, alors que la résurrection du Christ devient source de renouvellement du monde par les réalités d’un futur qui appartient à Dieu.

Le Christ est ressuscité ! Par la résurrection glorieuse du Christ "la mort a été engloutie dans la victoire" (1 Co 15,54). La résurrection du Christ est un nouvel exode, libération pour ceux qui sont opprimés, confort pour les persécutés, plénitude pour les déshérités, exaltation pour les humiliés, espoir pour le désespérés.

Les femmes disciples nous montrent le chemin : elles osent là où les apôtres craignent; elles agissent courageusement lorsque les apôtres sont paralysés par leurs doutes; elles essuient leurs larmes et vont proclamer la bonne nouvelle au monde entier.

Le Christ est ressuscité ! Que la lumière de la résurrection brille devant nous.
Le Christ est ressuscité ! Que la joie de la résurrection remplisse nos vies.
Le Christ est ressuscité ! Que la célébration commune de la résurrection renouvelle notre engagement à l'unité du corps du Christ, l'Eglise.


Samuel Kobia
Secrétaire général

1er avril 2004


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"