Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 12.08.2004   Retour à l'aperçu

Malaisie, Kuala Lumpur: la Commission de Foi et constitution en réunion

[Credits] La Commission de Foi et constitution du Conseil oecuménique des Eglises (COE), réunie du 28 juillet au 6 août à Kuala Lumpur, a cherché les moyens de promouvoir l'unité de l'Eglise. "Nous espérons qu'à Kuala Lumpur, on pourra définir des mesures spécifiques propres à aider les Eglises à croître ensemble dans la communion au sein de notre monde en mutation", a déclaré le pasteur méthodiste David Yemba, président de la Commission de Foi et constitution du Conseil oecuménique des Eglises (COE), qui organise la rencontre.

Le forum théologique le plus largement représentatif dans le domaine de la recherche de l’unité des chrétiens – la Commission de Foi et constitution du Conseil œcuménique des Eglises (COE) – est la première réunion de la Commission au 21e siècle, et aussi de sa première session dans un pays à majorité musulmane.

Forte de 120 membres représentant les Eglises membres du COE et plusieurs Eglises non membres, dont l’Eglise catholique romaine, la Commission a pour but de promouvoir la recherche de l’unité visible de l’Eglise chrétienne.

La Commission accomplit sa tâche en lançant des études sur des questions doctrinales ou non doctrinales qui ont été et demeurent sources de division entre les Eglises.

A l'ordre du jour de la réunion de Kuala Lumpur figurait également l’examen et l’évaluation du travail de la Commission au cours des huit ans passés. Les membres de la Commission proposeront aussi les grandes lignes du travail futur, et se chargeront de communiquer aux Eglises les résultats des études en cours.

Enjeux principaux

Les membres de la Commission porteront notamment leur attention sur les thèmes suivants :

• la reconnaissance mutuelle par les Eglises de l’initiation chrétienne (baptême) ;
• les différentes conceptions de la nature et de la mission de l’Eglise (ecclésiologie) ;
• les rapports entre l’identité ethnique et nationale et la recherche de l’unité de l’Eglise ;
• la conception de la nature de la personne humaine d’un point de vue chrétien (anthropologie théologique) et les effets qu’elle peut avoir sur des questions telles que l’identité communautaire, la sexualité humaine, le handicap ou la bio-éthique ;
• la manière dont les textes, symboles et pratiques des différentes Eglises chrétiennes peuvent être interprétés, communiqués et reçus (herméneutique œcuménique).

Les membres de la Commission se sont aussi penchés aussi sur le processus de réflexion théologique sur la paix, la justice et la réconciliation entrepris par Foi et constitution dans le contexte de la Décennie du COE «vaincre la violence» (2001-2010), ainsi que sur les défis que pose le dialogue interreligieux.

La Commission plénière de Foi et constitution se réunit en principe une fois entre chaque Assemblée du COE. Sa précédente session s’est tenue en 1996 à Moshi, Tanzanie. La rencontre de Kuala Lumpur est la dernière réunion de la Commission avant la Neuvième Assemblée du COE qui aura lieu à Porto Alegre, Brésil, en février 2006.

La réunion accueillie par Conseil des Eglises de Malaisie, a eu pour thème «Accueillez-vous les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu» (Romains 15,7).

«Ce thème ouvre des perspectives sur l'acceptation de l'autre, l’hospitalité, la reconnaissance et la réconciliation», souligne le président de la Commission, le pasteur David Yemba. «Mais, par-dessus tout, il constitue un appel à vivre dans la communion au delà des frontières, dans la famille de Dieu.»

Selon le pasteur Yemba, aussi bien le thème que le rôle de la Commission comme forum de débat théologique «aideront Foi et constitution à faire entendre plus clairement aux Eglises son appel à l’unité visible.»

Appel à rechercher l’unité”

Cette réunion s’est conclue précisément par un appel à continuer de chercher ensemble l'unité visible des chrétiens. "Nombre de questions sont encore à explorer ensemble, mais nous avons pris conscience que nous atteignons un moment d'espoir, en identifiant un cadre qui pourrait permettre aux Eglises d'avancer en termes de reconnaissance mutuelle", affirme le message final.

La commission plénière de Foi et constitution du Conseil Oecuménique des Eglises (COE) parle de ses discussions comme d'un "moment d'espoir".

"Nombre de questions sont encore à explorer ensemble, mais nous avons pris conscience que nous atteignons un moment d'espoir, en identifiant un cadre qui pourrait permettre aux Eglises d'avancer en termes de reconnaissance mutuelle"
, indique le message, en référence à l'étude sur l'ecclésiologie conduite par la commission.

L'étude sur l'ecclésiologie, intitulée "La nature et la mission de l'Eglise", est l'une des cinq études en cours de Foi et constitution à avoir été discutée lors de la conférence, laquelle a commencé ses travaux avec l'étude sur le baptême, "une base fondamentale de l'oecuménisme". Pour les Eglises chrétiennes, la reconnaissance mutuelle du baptême ouvrira-t-elle la voie à l'unité de l'Eglise? Telle est la question dont ont débattue les théologiens et responsables religieux de toutes les grandes traditions chrétiennes réunis en Malaisie.

Le thème de la rencontre, "accueillez-vous les uns les autres comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu", nous invite, dit le message, à réfléchir à notre devoir commun d'hospitalité mutuelle, "en regardant au delà de nos divisions et à oeuvrer ensemble à l'unité visible de l'Eglise".

"Les divisions au sein des Eglises et entre elles ne reflètent pas seulement des différences théologiques et ecclésiologiques, mais aussi des disputes au sein de la communauté humaine"
, ajoute le message.

Trois autres études passées en revue par la commission plénière ont abordé le rôle des Eglises dans les situations de conflit ethnique et national, la compréhension chrétienne de la personne humaine créée à l'image de Dieu, ainsi que l'herméneutique oecuménique. "Notre thème 'accueillez-vous les uns les autres' trouve un écho dans chacun de ces sujets importants", dit encore le message.

D'autres thèmes importants ont été abordés, notamment la semaine de prière pour l'Unité des chrétiens, les Eglises unies ou en voie d'unification et la réflexion théologique sur la paix.

"Les textes produits par Foi et constitution ont une crédibilité et un poids particuliers", ajoute le message. "En tant que membres de la commission, nous appelons les Eglises à continuer à soutenir le travail de Foi et constitution, et à nous aider en faisant circuler largement les études et les projets, et en y répondant".

Le message se conclut en rappelant l'appel continuel à chercher ensemble l'unité visible des chrétiens.

Le message contient aussi des paroles de gratitude envers le Conseil des Eglises de Malaisie, qui a accueilli la réunion, ainsi que des compliments au pays et à sa capitale.

Un mot de reconnaissance spécial y figure également, à l'attention du premier ministre de Malaisie, Abdullah Ahmad Badawi, qui a déclaré dans son discours lors de la rencontre: "Nous ne pouvons pas nous tenir debout devant un Dieu compatissant, alors que nous avons laissé tant de choses inachevées à cause de notre désunion."

9 août 2004


Source: Ecumenical News International (ENI)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"