Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 30.09.2003   Retour à l'aperçu

Zimbabwe: le pouvoir dénoncé par les Eglises

[Credits] Les Eglises du Zimbabwe dénoncent les méthodes violentes du gouvernement Mugabe

Les Eglises du Zimbabwe critiquées dans le passé pour leur silence ont entamé une campagne de protestation pour combattre ce qu'elles considèrent comme les
excès du gouvernement du président Robert Mugabe, à qui elles
reprochent d'avoir confisqué "le mandat que Dieu lui a confié".

Le gouvernement sape l'autorité de la loi, use de la violence politique comme d'un outil pour intimider, contraindre et supprimer l'opposition, ont-ils dit. Les responsables d'Eglise ont dit que leur campagne visait à empêcher le gouvernement Zimbabwéen de devenir "la bête" d'Apocalypse 13, "qui usurpe le pouvoir et terrorise les enfants de Dieu sans défense faisant ainsi fermenter l'anarchie et le désordre dans le pays".

Les responsables des Églises du Sud de l'Afrique ont accusé d'autre part Robert Mugabe, leader du Zimbabwe et son parti, le Zanu-PF, de recruter les jeunes gens du pays pour le service militaire "d'une façon cynique et calculatrice" pour se maintenir au pouvoir.

On impose aux jeunes gens un véritable lavage de cerveau, on abuse d'eux et on les forme dans des milices pour effectuer "des actes barbares" pour le compte du régime, selon divers groupes chrétiens, dont Christians Together for Justice and Peace (Chrétiens Ensemble pour la Justice et la Paix), Bulawayo, soutenu par Graham Shaw, pasteur méthodiste britannique et partenaire missionnaire au Zimbabwe.

La Fédération des Églises - comprenant aussi bien la Conférence Nationale des Pasteurs du Zimbabwe, le Groupe de Travail Oecuménique d'Harare, les Services de soutien Oecuménique, et l'Archevêque Catholique du Zimbabwe Pius Ncube de Bulawayo (connu mondialement pour être un critique franc de Mugabe) - ont cosigné un rapport sur les dérives résultant du programme de formation militaire imposé aux jeunes gens dans cette nation africaine troublée.

Dans un appel adressé à tous les Zimbabwéens, où ils sont invités à prendre des mesures, les leaders chrétiens décrivent ce qu'ils pensent du programme de formation que met en place le Gouvernement du Président Mugabe: "en réalité, c'est un programme de formation paramilitaire pour la jeunesse du Zimbabwe âgée entre 10 et 30 ans, qui se présente d'une façon totalement partisane et vise à inculquer des attitudes manifestement racistes et xénophobes.

"Les milices de jeunes ont été créées pour être utilisées par le parti dirigeant pour se maintenir au pouvoir par n'importe quels moyens nécessaires, y compris la torture, les viols, les meurtres et les incendies criminels. Après avoir subi à fond un lavage de cerveau dans les camps d'entrainement et s'être remplis d'une haine aveugle envers tous les membres des partis d'opposition et les Blancs, les milices de jeunes gens sont alors déployées sur le terrain pour appliquer les instructions reçues de leurs commissaires politiques, avec l'assurance de ne jamais avoir à rendre compte devant le régime de leurs actes barbares."


Jeudi, le 18 septembre 2003


Source: EEMNI/THE METHODIST RECORDER/ENI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"