Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 18.09.2003   Retour à l'aperçu

France, Paris; la FPF auditionnée sur le chapitre de la laïcité

[Credits] Laïcité : les débats se multiplient, les divisions aussi

De commissions en missions d'information, de réflexions en débats, les initiatives se sont multipliées ces dernières semaines à tous les niveaux de la société avec pour objectif de donner une nouvelle jeunesse à la laïcité

La «commission indépendante sur l'application du principe de laïcité dans la République» a procédé mardi matin à sa troisième séance d'auditions, et la «mission d'information sur la question des signes religieux à l'école» à une table ronde, dans l'après-midi.

Alors que la conférence des évêques de France doit discuter lors de sa prochaine assemblée plénière, en novembre, de ses rapports avec la société et l'Etat, la Fédération Protestante a non seulement consacré son dernier conseil au sujet, mais son président, mais aussi exposé, à travers son président, le pasteur Jean-Arnold de Clermont, la vision de la FPF sur la laïcité devant cette Commission présidée par Bernard Stasi, en séance publique au Sénat, le mardi 16 septembre, de 9h à 16h. Installée depuis le 3 juillet au Palais de l’Elysée, la Commission Stasi remettra son rapport au président de la République avant le 31 décembre 2003.

La Fédération Protestante de France souhaite un comité des cultes et de la laïcité

Le président de la Fédération Protestante de France (FPF), le pasteur Jean-Arnold de Clermont, a souhaité la création d'un comité national consultatif des cultes et de la laïcité, lors de son intervention mardi devant la commission laïcité présidée par Bernard Stasi.

Ce comité consultatif, "sur le modèle du comité consultatif national d'éthique", pourrait "donner son avis au gouvernement sur toute question concernant les cultes et la laïcité", a-t-il estimé.

Le pasteur de Clermont, a par ailleurs demandé un "toilettage" de la loi de 1905 permettant aux associations cultuelles de disposer librement "de leurs propres finances", sans remettre en cause les fondements de cette loi.

Le président de la FPF a également fait état "depuis une quinzaine d'années", d'une "montée d'un climat de suspicion à l'égard du religieux, et notamment, pour ce qui concerne la Fédération Protestante, à l'égard des associations évangéliques".

Soulignant que "le protestantisme français refuse le communautarisme", il a estimé qu'il fallait "concentrer des moyens considérables à résoudre le problème du lien social" mis à mal dans la société.

Voir l'article de la Croix http://www.la-croix.com/afp/index.jsp?docId=762850&rubId=1295


Source: EEMNI/La Dépêche du Midi/AFP/Protestants.org

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"