Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 18.09.2003   Retour à l'aperçu

Etats Unis: Bush feint d'ignorer les positions de son Église sur l'Irak

[Credits] Le Méthodiste le plus puissant au monde, le Président George W Bush, fait de nouveau face à un flot de critiques de la part de ses coreligionnaires membres comme lui de l'Église Evangélique Méthodiste (EEM/UMC) aux ETATS-UNIS après le durcissement de ses positions envers l'Irak.

Le Président a déclaré cette semaine que l'Irak était "maintenant le front central" de "la Guerre qu'il a déclarée à l'échelle du monde contre la Terrorisme". Il doit demander au Congrès 87 milliards de $ pour lui permettre de poursuivre l'occupation et le travail de reconstruction à la fois en Irak et en Afghanistan.

Cependant, avec l'annonce tous les jours de nouveaux décès de personnel américain en Irak, le public américain en général ainsi que des chrétiens en particulier font connaître leurs sentiments dans des manifestations locales.

Aujourd'hui, deux ans après les horreurs terroristes du 11 septembre, la crédibilité de la politique étrangère présidentielle est sapée par la détérioration de la situation sécuritaire du pays et l'accroissement des luttes politiques et religieuses en Irak.

L'administration des EU a été critiquée par des chrétiens pour sa position agressive vis-à-vis de l'Irak, avant même que ses forces n'aient entrainé les forces de la Coalition - avec l'aide principalement des forces Britanniques.

Comme au ROYAUME-UNI, des leaders d'Église AMÉRICAINS étaient primordialement contre la déclaration de la guerre contre l'Irak, mais les responsables chrétiens n'ont pas eu d'emprise sur les pouvoirs civils dans aucun pays. Comme le Recorder l'a souligné, jusqu'à 3,000 militaires britanniques supplémentaires étaient prêts à être envoyés en Irak. Cependant, tant en Grande-Bretagne qu'en Amérique, les dirigeants des Églises s'opposaient davantage contre l'occupation militaire de l'Irak que les fidèles de base, - certains d'entre eux ont soutenu la guerre.

Un des responsables méthodistes le plus critiques aux ETATS-UNIS contre les initiatives du Président Bush a été le secrétaire général de la Commission Église et Société de l'EEM, Jim Winkler, qui s'est prononcé contre "l'invasion, la conquête et l'occupation illégales et inutiles de l'Irak". La plupart des leaders Protestants et Catholiques AMÉRICAINS sont fermement opposés à la guerre et à l'occupation, quoique la direction de l'Église Baptiste du Sud très puissante ait approuvé ce conflit.


Source: The METHODIST RECORDER

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"