Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 18.09.2003   Retour à l'aperçu

France: Faisons connaissance avec Pascal GAUDIN

[Credits] Pascal GAUDIN est pasteur de l'EEM d'Anduze (Gard). Il est marié à Christelle. Ils ont deux enfants: Thomas, né en 1995 et Noémi, née en 2001. Venant de familles catholiques non pratiquantes Pascal et Christelle se sont convertis à Jésus-Christ avant de se rencontrer, alors qu'ils avaient respectivement 22 et 24 ans. En tant que couple pastoral, Anduze est leur premier poste.

Ils y sont depuis début 2001. Ils habitaient auparavant près de Cannes.

Messager Chrétien:
Tu viens de participer à ta première Conférence Annuelle. Comment l'as-tu vécue ?


Pascal GAUDIN : Lors de celle-ci, les francophones ont eu l'occasion de se retrouver un après-midi afin de communiquer leurs impressions. Ce que je pense rejoint ce qui avait été dit par certains à ce moment-là : tout d'abord, j'ai apprécié l'accueil de nos amis suisses et leurs efforts pour nous rendre cette conférence le plus agréable possible. Ce qui a été accompli par eux au niveau de l'accueil, de la traduction et de la logistique mérite toute notre reconnaissance. La Conférence Annuelle avait sa part d'administratif, comme pour un synode. C'est là le plus rébarbatif.

Parfois, comme d'autres francophones, je me suis senti « à l'étranger » ou hors contexte, tant les débats entre nos amis germanophones m'apparaissaient comme étrangers à nos préoccupations. Ainsi, sous certains points de vue, j'ai quelque peu mesuré la distance culturelle qui sépare nos deux régions européennes. A cet égard, je me suis senti plus proche de mes frères algériens que j'ai été très heureux de rencontrer.

Pour ce qui est du relationnel, j'ai pu nouer quelques contacts avec des collègues ou délégués de Suisse et d'ailleurs. J'ai pu ainsi mieux faire connaissance avec les Églises représentées.

Je terminerais en disant combien j'ai apprécié l'accueil de mes hôtes pour ces 4 nuits. D'autant plus qu'ils parlaient le français ! Nous avons pu vivre des moments de communion fraternelle, notamment lors d'un repas en soirée, mais aussi après chaque journée.

Merci encore à nos amis germanophones pour leur accueil et leur organisation très performante puisque nous avons fini la Conférence Annuelle avec 1 h 30 d'avance!

Messager Chrétien: Quelle a été pour toi la principale différence avec les précédents synodes de l'E.M.F.?

Pascal GAUDIN : L'E.M.F est une petite union. Je connais chacune des Églises membres, ainsi que chaque pasteur. C'est pourquoi je me sentais concerné lorsque, lors des synodes, nous débattions de sujets propres à chaque Église ou intéressant globalement notre union. Ce n'était pas toujours le cas lors de la Conférence Annuelle. De plus, six des neuf assemblées composant l'E.M.F sont dans le Gard, et huit sont géographiquement réparties sur 400 km. Cette proximité historique, géographique et culturelle facilite les relations et rend plus difficile d'en créer avec des assemblées beaucoup plus éloignées géographiquement et culturellement.

Messager Chrétien: Que penserais-tu d'une C.A. francophone?

Pascal GAUDIN : Pour toutes les causes que je viens d'énumérer, je serais plutôt favorable à la tenue d'une C.A. francophone. A mon avis, il est important de savoir que notre Union d'Églises appartient à la grande famille des méthodistes, elle-même répartie en de multiples Conférences Annuelles. A cet égard, nous pourrions conserver le lien avec nos amis germanophones de diverses façons, notamment en envoyant à chaque Conférence, européenne ou mondiale, plusieurs représentants qui nous tiendraient au courant de ce qui s'est dit, au travers de nos organes officiels (A.G., Conférence Annuelle, Messager chrétien, etc.).

Messager Chrétien: Merci beaucoup de nous avoir consacré ces moments.


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier propos des EEM Nouvelles Internationales sont adresser :
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"