Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 25.10.2003   Retour à l'aperçu

Suisse: deux méthodistes élus au Conseil National

[Credits] Au cours du dernier week-end eurent lieu les élections nationales et les élections 2003 au Conseil Fédéral Suisse. Les élus représenteront tous les cantons suisses dans les deux chambres parlementaires du pays au cours des quatre années à venir. Un certain nombre de femmes et d'hommes de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) étaient du nombre des candidates et des candidats au nom de différents partis. Deux membres de l'EEM ont été élus: Heiner Studer et Markus Waefler.

Heiner Studer

Heiner Studer de Wettingen, membre du parti populaire Protestant (EVP) était réélu comme membre du conseil national; il en fait partie depuis 1999. Il est membre de la communauté Evangélique Méthodiste de Baden.

On peut découvrir les positions personnelles d'Heiner Studer et trouver des indications biographiques sur lui dans une interview réalisée avant les élections sur la page d'accueil de Livenet sous http://www.livenet.ch/www/index.php/D/article/le 401/9957/.

En voici un extrait:

Dans quel sens, la foi en Jésus Christ motive votre engagement politique?
La foi en Jésus Christ est pour moi le fondement de mon engagement politique.

Notre communauté, la confédération présentent des qualités; lesquelles voudriez-vous, comme homme politique, renforcer sur la base de vos convictions chrétiennes?

Légiférer en fonction des critères bibliques. Encourager cette attitude.

Comment priez-vous pour la Suisse et ses autorités?

L'intercession est d'une importance irremplaçable.

Comment aborder de façon réaliste la réforme de la Caisse d'Assurance maladie?

Chacun est responsable de sa propre santé; il faut renforcer ce sentiment-là.

Si la confédération doit faire des économies, sur quoi doit porter l'effort?

on peut faire des économies supplémentaires en particulier dans la construction de routes.

Quelle politique suivre en matière de toxicomanie? Que doit faire l'Etat en ce qui concerne la consommation de cannabis?

Je m'engage en faveur de la protection des personnes et refuse la libéralisation du Cannabis.

Comment la Suisse doit-elle se positionner par rapport à l'Europe - que peut-elle apporter?

Je suis contre l'adhésion de la Suisse à l'UE, mais pour d'autres conventions bilatérales avec l'UE.

Que voudriez-vous changer au cours de votre période d'activité à Berne?

Contribuer à transformer l'égoïsme en davantage de fraternité.

Que ferait Jésus, s'il venait comme prédicateur itinérant aujourd'hui dans le bâtiment du Parlament fédéral, - et que dirait-il?

Il parlerait probablement aux deux chambres réunies et inviterait à la conversion et au service.

------

Markus Waefler

Markus Waefler de Schleinikon de l'Union fédérale démocratique (EDU) était aussi réélu comme membre du conseil national. Il est membre de la communauté Evangélique Méthodiste (EEM) de Buelach. Il a été réélu grâce à une coalition des petits partis EDU, SD, FPS et JiP!. Le mandat revient à l'EDU. C'est ainsi la première fois que l'EDU du canton Zuerich dispose d'un siège au conseil national. Selon la page d'accueil de l'EDU, Markus Waefler revient sur son élection: "l'union des petits partis qui me réjouit beaucoup a pu nous permettre de conquérir ce siège et à l'EDU de remporter ce mandat. Je m'emploierai comme je l'ai fait jusqu'à maintenant à valoriser le mariage et la famille. Dans tout que je fais, je me demande: que dit Dieu sur à notre action? Dieu veut bénir notre pays et c'est la raison pour laquelle il vaut la peine de s'inquiéter de sa volonté."

Vous en saurez plus sur les vues personnelles et le parcours de Markus Waefler en suivant une interview qu'il avait accordée juste avant les élections sur la page d'accueil de LiveNet sous Http://www.livenet.ch/www/index.php/D/article/le 401/10352/.

Voici quelques extraits de cet interview:

Dans quel sens, la foi en Jésus Christ vous motive à vous engager politiquement?

Je me sais coresponsable devant Dieu et le prochain du devenir de notre société. C'est pour moi comme chrétien une façon d'être lumière et sel. Dans notre pays, il est possible d'exercer de multiples façons une influence démocratique considérable. Nous nous causons du tort, si nous n'usons pas de ces possibilités.

Notre communauté, la confédération présentent des qualités; lesquelles voudriez-vous, comme homme politique, renforcer sur la base de vos convictions chrétiennes?

Le maintien et le renforcement d'un Etat libre, libéral, favorable à la démocratie directe sur la base des caleurs bibliques et chrétiennes. La sauvegarde de la liberté de foi, de conscience et de religion, de la liberté de réunion et d'expression. Ces libertés sont depuis longtemps menacées sous divers prétextes. Un ordre libéral, favorable à la démocratie directe, laisse une marge de manoeuvre considérable à l'évangile de Jésus Christ.

Comment priez-vous pour la Suisse et ses autorités?

Régulièrement, depuis des décennies.

Comment aborder de façon réaliste la réforme de la Caisse d'Assurance maladie?

A propos de l'assurance principale obligatoire: déterminer et réduire par la loi (jusqu'à maintenant, c'était réglé par décret) la nature des prises en charge et convenir par un débat et contrôle démocratiques de tout ce qui relève ou non du régime général. Tout le reste, comme par exemple les médecines alternatives, relèverait de modules supplémentaires d'assurance maladie facultatives. En outre, on devrait rendre plus attrayant tout mode de vie responsable refusant délibérément le tabac, l'alcool, les drogues, l'avortement, etc. par un système de bonification pour des risques mineurs ainsi que par des primes plus avantageuses. .....

Quelle politique suivre en matière de toxicomanie? Que doit faire l'Etat en ce qui concerne la consommation de cannabis?
Corriger l'approche libérale. Revenir en matière de toxicomanie à une politique orientée vers l'abstinence. un coup d'arrêt la politique du don de l'héroïne et de la méthadone.

Comment la Suisse doit-elle se positionner par rapport à l'Europe - que peut-elle apporter?

La Suisse rend des services à l'Europe la plupart du temps et peut contribuer autant que faire se peut à la paix et à la justice en tant qu'Etat indépendant. En plus, la Suisse ne doit pas nier plus longtemps sa propre identité et ses obligations économiques et financières (déficits budgétaires). La Suisse est capable de jouer un rôle positif en Europe, si elle y introduit une volonté politique et agit en conséquence.

Que voudriez-vous changer au cours de votre période d'activité à Berne?

Nos problèmes économiques et sociaux sont en rapport direct avec la décadence et la banqueroute éthiques actuelles dans notre pays. Si nous voulons un avenir prometteur, nous avons besoin d'une nouvelle base éthique sur la base des Dix Commandements bibliques au lieu et place de l'égoïsme actuel irrespectueux et athée. Nous ferions bien de prêter attention aux normes de conduite bibliques dans l'économie, la science, la politique et la société. Et ce en sachant bien que ce chemin va à l'encontre des mentalités d'aujourd'hui en pleine décadence.

Que ferait Jésus, s'il venait comme prédicateur itinérant aujourd'hui dans le bâtiment du Parlament fédéral, - et que dirait-il?

Il est probable qu'il reprendrait sévèrement les chrétiens suisses habitués au confort pour leur tendance à se retirer dans les Eglises et les chapelles et à négliger l'engagement politique dans notre pays, dans le but que l'évangile soit officiellement aussi présent tous les jours sous les formes les plus variées.

Le 20.10.2003


Source: EEMNI / EMKNI / Livenet / EDU

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"