Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 24.11.2003   Retour à l'aperçu

Commentaire: les Libériens doivent 'préparer la route à la justice'

[Credits] Un Commentaire UMNS
Par l'Évêque John Innis*


L'Église Evangélique Méthodiste (EEM) du Libéria accueille de tout coeur le gouvernement transitoire national du Libéria placé sous la direction du Président Gyude Bryant et du Vice-Président Wesley Johnson. Nous prions et espérons que l'accord de paix, à qui le gouvernement transitoire doit son existence, sera bientôt appliqué et couronné de succès.

Bien que la route de la paix soit très longue et très difficile, voici qu'on en a pris le chemin par la Grâce de Dieu Tout-puissant. Nous sommes très reconnaissants du rôle joué par la communauté internationale dans l'établissement du gouvernement transitoire.

Nous applaudissons les efforts collectifs des habitants du Libéria pour faire primer la paix sur la guerre. Sans nul doute, cet engagement des Libériens pour la paix a conditionné l'aide en provenance de la communauté internationale.

Soyons complètement honnêtes avec nos compatriotes et disons que ce que nous expérimentons, c'est le cessation des hostilités, l'absence de guerre. Mais l'absence de guerre ne signifie pas nécessairement la présence de la paix. La paix réelle est la paix que seul Dieu peut donner. Et la paix de Dieu, la paix réelle, passe par la justice.

Pour avoir la paix, nous devons avoir la justice; nous devons être justes les uns par rapport aux autres. Nous devons aimer notre prochain comme nous-mêmes. À ce stade de nos vies, nous devons aimer notre pays plus que nous-mêmes et prendre des décisions pour améliorer les conditions de vie de tous nos compatriotes.

Nous devons préparer le terrain à la justice. Pour y parvenir, il va falloir améliorer la sécurité au Libéria.

Nous attendons avec impatience la formation de la force de stabilisation des Nations unies forte de 15,000 soldats. Pour réussir à sécuriser le pays, il va falloir désarmer les anciens combattants, les démobiliser et les réintégrer. À moins que les anciens combattants ne soient désarmés et engagés dans des activités utiles, ils seront disponibles pour un autre conflit armé. Quand d'anciens combattants et des combattants potentiels deviennent des citoyens utiles, alors cesseront d'eux-mêmes les conflits armés.

Si les conditions de sécurité s'améliorent, à l'intérieur et à l'extérieur du pays, les déplacés libériens pourront alors revenir dans leurs lieux de résidence.

Pour que le retour des déplacés puisse se faire efficacement, on doit mettre en oeuvre des programmes significatifs, reconstruire les infrastructures et assurer un minimum de services sociaux.

La guerre a fait perdre beaucoup de vies humaines et de propriétés. Mais le côté le plus critique dans la guerre, c'est le mépris pour la vie affiché par beaucoup de gens.

Pour que les gens respectent à nouveau la vie, un réveil spirituel doit avoir lieu, qui mette l'accent sur la vie plutôt que sur les choses matérielles.

A la base du mal fait de personne à personne, il y a cette haine profonde; il faut la supprimer par la confession, la réconciliation et le pardon authentiques. Nous devons développer une approche authentique de la vie pour que l'on nettoie nos coeurs de toute haine et les remplir d'amour les uns pour les autres. C'est essentiellement ce réveil spirituel qui nous encouragera à installer et à soutenir un système de justice pour tous. Alors, avec la justice pour tous, la paix peut prévaloir.

Puisque ce soutien pourrait ne pas durer, devenons véridiques, honnêtes et engageons-nous à travailler ensemble pour appliquer totalement l'accord de paix, à l'heure où se préparent les prochaines élections libres et justes de 2005.

Beaucoup d'accords signés dans le passé ont été jetés dans la poubelle de l'histoire, parce que des éléments critiques n'ont pas été mis en oeuvre. L'Église Evangélique Méthodiste (EEM) du Libéria promet ici et maintenant de mobiliser ses ressources internes et externes et n'épargnera aucun effort pour motiver les Libériens et les amis du Libéria à appliquer totalement l'accord de paix.

... Construisons un nouveau Libéria pour le meilleur.

Encourageons les Libériens à optimaliser leurs propres ressources pour la croissance et le développement de notre nation. Nous avons l'espoir et nous prions que ceux qui se trouvent à des postes de responsabilité gèrent les affaires avec honnêteté et respectent lois de ce pays.

* * *

*Innis est le responsable de l'EEM au Libéria, avec des bureaux à Monrovia.

********************

Le 21 novembre 2003


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"